mercredi 19 août 2015

STEVEN UNIVERSE avec Sophie Bédard !

ATTENTION ATTENTION ATTENTION : on a choisi délibérément de laisser certains aspects "spoilers" de la série de côté, pour ne pas gâcher le visionnage des gens qui n'auraient pas encore regardé ! Merci de penser à ça dans les commentaires, surtout ceux de type "pourquoi vous ne parlez pas de tel évènement ?" : c'est normal, c'est fait exprès, et désolée ça nous rend un peu triste aussi (mais pas vraiment car : pensons à la joie des gens qui vont regarder pour la première fois !!!) !

Sur ce, BONNE LECTURE ! 

















Regardez Steven Universe ! Oui ! L'amour est : INFINI !
Cette série est vraiment en or massif, et bien entendu, si elle est faite pour les enfants, c'est une de ces séries qu'on peut regarder à n'importe quel âge, youplaboum !
Allez voir le blog de Sophie (il est : trop trop top car elle est : super forte waouh) ! Vous pouvez aussi acheter sa série Glorieux Printemps (love +++) ICI !

Des petits liens :
- L'article sur les films et séries pour enfants dont je parle au début. 
- Une trop chouette vidéo de Feminist Friday sur Steven Universe !
- Le trope "It's not you, it's my ennemies" (celui où le héros doit couper les ponts avec son entourage pour les protéger)
- Si vous n'avez jamais vu Adventure Time, une image de Marceline et Princess Bubblegum (PB) pour comprendre l'allusion dans la conclusion.

Merci aussi à Mawy qui m'a bien aidée sur certains points + son blog est supra cool aussi, allez voir !!!

Comme d'habitude, vous pouvez retrouver cette note sur mon tumblr ou venir voir ma page facebook !

J'espère que ça vous aura plu, je vous laisse sur le générique si mignon et cool de la série !




mardi 2 juin 2015

Les personnages féminins forts : bagarre mais pas seulement.














Pour aller plus loin :

- Mon article sur Musclor et Barbie que je mentionne dans cette note.
- Deux articles sur Sansa (pré saison 5... HUMPF) : un en français et un en anglais !
- Un article du très bon blog lecinemaestpolitique sur les méchants effeminés de Disney.
- Les deux articles d'Anne-Charlotte Husson sur son blog à propos de Compagnon, toute seule et avec Denis Colombi. Je me permets de vous conseiller de parcourir tout le blog car c'est un des meilleurs sur le sujet de genre !
- Les deux interviews d'Antoine Compagnon : sur le Figaro et sur les Inrocks.
- Le documentaire La Domination Masculine de Patric Jean (ceci dit, attention, Patric Jean fait partie du groupe gênant et abolitionniste Zéro Macho).
- La page wikipédia du concept du "care"
- Le livre de Germaine Tillion dont je parle est Le Harem et les Cousins ; cependant je ne l'ai pas lu mais j'ai lu le livre très intéressant de Claudine Cohen, La femme des origines, où elle parle de ce livre. Crêpe Georgette a fait un très bon article sur ce livre.
- L'enquête AFP sur la répartition des tâches au sein d'un couple. 
- Les définitions des tropes Action Girl et Faux Action Girl. (en anglais)
- Deux articles et un sujet de forum sur le problème des "Strong Female Character" (en anglais) : ici, et .
- Un super article en anglais sur le Trinity Syndrom !
- Des petits strips vraiment rigolo de Kate Beaton sur les Strong Female Characters héhé


VOILA ! J'espère que ça vous a intéressé-e-s, j'avais aussi envie de parler de la "neutralité" masculine du langage, de la féminisation des noms mais je m'éparpillais un peu trop, mais j'espère que c'est quand même assez complet. Pour ce qui est du perso de Sansa, je parle du personnage en elle-même et pas de son (SPOIL SAISON 5)  traitement très critiquable dans la nouvelle saison (je pense faire une suite à la note qu'on a fait avec Tarmasz). Je vous conseille de lire les liens ci-dessus, la plupart des articles sont vraiment pertinents et expliquent mieux les concepts sur lesquels ils se focalisent !

EDIT : Suite à la répétition de certaines remarques, je réponds rapidement ici : 

- "Il n'y a pas de caractéristique féminines ou masculines, c'est de l'essentialisme" : OUI je suis BIEN D'ACCORD et c'est pour ça que dans cette note je parle de "caractéristiques dites 'féminines'" et de "dégenrer ces qualités". Je ne suis ABSOLUMENT PAS essentialiste, et c'est pour ça que j'ai insisté sur le fait que ces caractéristiques sont attribuées aux femmes/aux hommes (la partie II repose en majorité sur ça !). Le point de l'article est : on attribue des qualités aux deux genres, et, quelle surprise, les hommes se retrouvent avec les caractéristiques valorisées par la société et les femmes, celles qui sont méprisées - mais pourtant parfois essentielles. C'est cette différence de considération qui est injuste. 

- "Oui mais il existe des exceptions, il y a des personnages féminins complexes etc" : Oui, et encore une fois je le dis dans l'article : bien sûr qu'il y a des exceptions, heureusement ; mais brandir ces contre-exemples pour invalider la généralité des cas ne suffit pas. Il se trouve que la grosse majorité de la production de médias est sexiste et il est donc légitime de la critiquer. 

- "J'ai le droit de préférer les personnages badass aux filles plus faibles" : Ouiouiouiouioui, d'ailleurs je pensais avoir un peu trop insisté dans la note sur le fait que J'ADORE LES GUERRIERES depuis toujours et à l'infini et c'est très bien comme ça ! Le truc, c'est d'analyser ce rejet des personnages trop féminins, mais pas forcément par le public mais au sein même de l'oeuvre. Les personnages féminins "féminins" sont souvent montrés comme ridicule, superficiel, inutile / ou comme des mères ou des intérêts amoureux (seule façon d'être présentées comme positives). En gros, si tu veux que ton perso soit autre chose qu'une mère ou une petite amie mais toujours féminine, il y a des chances qu'elle soit ridiculisée, passive et inutile à l'action.
C'est un discours répété pas mal partout, ce qui fait qu'on finit par l'intégrer, et du coup détester ces perso aussi, même si ils sont bien construits.  L'exemple de Sansa marche bien parce que, même si la dernière saison fait n'importe quoi, avant ça on a vu un personnage complexe et intéressant se construire devant nous, on l'a vu évoluer et la série nous donnait des indices comme quoi elle avait enfin compris le jeu à la dernière saison (avant de tout gâcher en la faisant stagner dans la passivité) ; pourtant, les spectateurs la détestent souvent plus que les méchants, malgré sa bonne construction. Ou on peut prendre le film Legally Blonde : il est présenté comme un film nunuche, "de fifille", pas du bon cinéma, etc etc ; alors que c'est une critique très pertinente du sexisme + une valorisation de la solidarité entre femmes face à ce sexisme ; sauf que le perso est une blonde en apparence caricaturale mais en fait : pas du tout (regardez ce film !). 

- "Il y a aussi des perso féminins aux caractéristiques 'féminines' positifs" : Effectivement, seulement, soit ils sont les exceptions dont je parle dans la note, et on rejoint la remarque 2 ; soit ce sont des personnages de mères/ d'intérêt amoureux. Or, ben, on est autre chose que ça. Les femmes ne sont pas là que pour être réduites à aider les hommes et s'occuper d'eux et être des objets amoureux et sexuels. On veut des héroïnes "féminines", des sidekick super cool "féminines" etc etc ; comme on veut la même chose mais avec des perso de femmes fortes, courageuses, ambitieuses, violentes, bagarreuses, et même mélanger un peu de tout ! Yep.

- "Tu n'as pas cité tel ou tel personnage chouette" : Pardoooooon mais cet article n'est évidemment pas exhaustifs et j'ai choisi quelques exemples parlant et dont je n'avais pas trop parlé sur le blog déjà, mais malheureusement je ne peux pas répertorier tous les super perso féminins du monde (ouin). Mais merci car j'en découvre de nouveaux grâce à vous ! 

VOILA, j'espère que ça explique un peu mieux ! 

Comme d'habitude, vous pouvez retrouver l'article sur mon tumblr et checker la page facebook !

A plus dans le bus !