mercredi 28 mai 2014

Sacré Titeuf !






Aujourd'hui une petite note sur Titeuf que j'ai réalisé dans le cadre de l'expo Héro(ïne)s qui se tiendra les 13-14-15 juin au palais du commerce durant le LyonBd Festival, puis à partir du 16 juin dans la mairie du 4ème arrondissement de Lyon ! 

On m'a dit "prend une bd et parle des perso de filles dedans" alors forcément ça donnait un peu envie, et ça faisait longtemps que je voulais parler de Titeuf (principalement parce qu'on se dispute toujours avec mon papa sur cette question alors j'espère que je vais réussir à lui montrer que je suis une adulte maintenant et que j'avais raison ET TOC).

J'espère que vous arrivez à lire, comme ce sera imprimé sur un très grand format, au lieu de faire sur du A4 comme d'habitude je suis passé à du A3 (ça fait un A3 et demi en tout), du coup forcément c'est plus large et blogger refuse d'héberger une image de plus de 850 pixels de large AHLALA. Désolée si c'est illisible, donc, vous pouvez cliquer ici pour lire en plus grand ! 

Voilà voilà, et je devance les commentaires qui me diront "mais c'est juste une cours de récré, Zep est pas sexiste" en leur disant de lire sa dernière BD, Une histoire d'hommes, qui est pas franchement chicos au niveau des femmes, entre autres. Exemple : une femme qui excuse que son mec la trompe en disant que ce qu'elle a fait était plus grave (à base de : elle avait couché avec son ex quand elle était encore avec lui). Bon bon bon. Dommage car je trouve ça toujours un peu courageux quand un auteur de série à succès tente autre chose. 

BREF voilà bisous, ça m'a pas empêchée de me gondoler parfois devant Titeuf quand j'étais petite, la vie est belle, les oiseaux chantent et A BIENTÔT ! 

(dit-elle en retournant à sa bd de jury qui la faisait tant souffrir)
(snife)
(kiss)

PS : la note est sur tumblr aussi + ma page facebook où j'essaye de poster deux trois trucs quand je poste pas sur le blog pendant trop longtemps !


la BO de mon keur

44 commentaires:

Alède a dit…

Top puis super clair, comme d'hab! bravo! et c'est lisible hein, j'ai pas eu besoin d'agrandir!
(par contre au chapitre Nadia, sous le perso vert, je lis "alors, tu t'identifier veux Nadia")

Val a dit…

J'avais pas mis le doigt dessus directement parce que j'aimais bien lire Titeuf petite. En effet, ça craint. Merci pour cette BD.

American Psycho a dit…

Je me pose une question : faut-il absolument s'identifier à un des personnages pour apprécier une oeuvre quelconque ? (je veux dire, passé l'adolescence).

Hugues Aire a dit…

Le pire c'est que, comme c'est une BD qu'on lit enfant, on intègre plus facilement ce genre de messages :|

Joy a dit…

Ah tiens, c’était ce que je réfléchissais actuellement, mais par rapport au dessin animé, car mes petits frères regarde ça actuellement.
Merci pour cette note vraiment bien expliquée !

Je lis depuis pas mal de temps votre blog, et il me plais toujours autant. :)

Mortis Ghost a dit…

Très efficace et cool comme démonstration, un peu comme à chaque fois. Great sur great.

Anonyme a dit…

Et si on prenait le problème à l'envers?
tu te plains parce que la bd n'est pas assez genrée fille et donc tu ne peux pas t'y projeter...
donc en gros tu veux une bien BD genrée?
C'est comme au restau: "ha c'est deg' y'a tellement de sel qu'on ne sent plus le poivre: faudrait supprimer le sel pour que l'on sente le poivre"
ben peut-être mais dans ce cas ce n'est pas contre l’assaisonnement en général que tu te bats mais juste sur ton goût d’assaisonnement...
chais pas lit des BD "pour filles" et n'achétes pas de camion rouge mais des poupées si ça te plait pas. après si ça te plait aussi tant mieux, mais pourquoi voir dans le choix genré possible une discrimination? la poupée est pas plus naze que le camion...

Boulet a dit…

Je suis d'accord avec ton analyse, mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain non plus, il faut aussi rappeler que Titeuf est une BD très progressiste sur plein d'autres plans: il a réellement renouvelé la BD jeunesse à son époque (il y a 20 ans!) quand les enfants étaient encore représentés en culottes courtes avec le cartable en cuir.

Titeuf a été la première BD pour enfants à aborder des sujets comme le divorce, la violence à l'école, le racisme, le questionnement sur le sexe... Le tout avec pas mal de finesse. Mais effectivement, c'est encore rétrograde niveau féminisme.

Après, Julien Neel disait que lui en avait un peu marre de voir les filles limitées au rôle de "la figurante qui colle une baffe au garçon quand celui-ci essaie de regarder sous sa jupe" et a fait "Lou!" dont je te recommande chaudement la lecture.

"Lou!" a été prépubliée dans les pages de Tchô!, le magazine de Titeuf. Peut-être fallait-il le premier pour ouvrir la voie au second? En tant qu'auteur, j'espère simplement qu'on apprend et que petit à petit on se rend compte de ses défauts et de ses clichés.

loren a dit…

perso Titeuf j'ai jamais aimé parce que c'est QUE des clichés, les petits garçons ne parlent pas nons plus de zizi sexuel en permanence, bref côté fille comme côté garçon, ça vole pas haut ! concentrons nous sur d'autres lectures ! Tiens ! Pourquoi Spirou n'es jamais attiré par des filles ? :)

Adrien Lemasson a dit…

"On m'a dit "prend une bd et parle des perso de filles dedans""

Est-ce que ce n'est une demande un peu convenue pour une femme-qui-fait-de-la-bd ?

Anonyme a dit…

Moi il y a surtout que je ne suis jamais non plus identifié à un personnage tout court dans titeuf (je veux dire en tant que garçon je ne me suis jamais projeté à travers un des personnages masculin). Dans cette série les mecs sont aussi des personnages bêtes, maladroits, sexistes...
Ce sont des caricatures.
Et c'est ce qui fait que je trouve titeuf amusant.

Ibi a dit…

Très chouette note !

Pour ce qui est de la taille des images, tu as essayé de les héberger sur un site annexe (style servimg) et de les intégrer via leur code html ?
Ce serait peut-être une solution pour les afficher à leur taille d'origine ! :)

Mirion a dit…

Déjà, merci à tous pour toutes vos chouettes réactions ! Ensuite :

American Psycho : c'est vrai que j'aurais peut être du nuancer le terme d'"identification" pour parler de "se reconnaître". C'est une BD dont le sujet c'est le passage entre l'enfance et l'adolescence et qui, je crois, cherche à parler à ceux qui traverse cette période là en abordant des sujets qui les concernent. D'où l'intérêt de se reconnaître, je crois ?

Anonyme : je ne me plains pas DU TOUT que ce ne soit pas genré "fille", je me plains que ce soit trop genré tout court. Titeuf n'est pas lue que par des garçons, elle n'est même pas vraiment marquetée pour les garçons, c'est plus neutre. Et c'est dommage d'exclure les filles de sujets qui peuvent les intéresser.

Boulet : je suis d'accord ! Titeuf aborde des sujets importants et délicats, autre que "nadia jtm", et c'est souvent assez bien fait. C'est vrai que j'aurais dû préciser ça. Je trouve que c'est justement là que c'est dommage : le fait d'exclure les filles comme ça, en les cantonnant à des clichés, ça fait qu'on leur dit un peu "vous vous pouvez pas vivre toutes ces choses" et ça crée un petit tiraillement intérieur. "Titeuf", c'est d'un côté des sujets bien abordés en évitant certains écueils, et de l'autre côté un ramassis de clichés sur les filles, et c'est qui est bien ennuyant.
Et j'ai lu Lou (j'ai un peu décroché quand c'est devenu fantastique, parce que je me rappelais plus bien du reste et je comprenais plus trop, et c'est peut être dommage), et je suis d'accord que c'est un chouette personnage de fille ! Et probablement, Titeuf a ouvert la voie. Mais le problème de "Lou" vient à mon avis du marketing autour : il est super orienté BD pour filles. Alors que quand je la lisais dans Tchô, c'était vraiment une BD parmi les autres, pour les enfants/ado quelque soit leur genre (comme pour le reste du magazine). Mais oui, sinon c'est très bien.

Adrien Lemasson : j'ai peut être mal expliqué : le sujet de l'expo est la sous représentation des femmes parmi les personnages de BD, ce que je trouve différent de "la place des femmes dans la BD", et bien plus intéressant.

Anonyme a dit…

" je ne me plains pas DU TOUT que ce ne soit pas genré "fille", je me plains que ce soit trop genré tout court. "

Justement non! j'ai été un peu trop rapide en l'expliquant sans doute:
Mais ce que je disais c'est que dans ta plainte du "trop genré" ne ressort que le pas assez genré 'fille'... (voir l'allégorie du restau)

et puis hors tout c'est dur de placer le problème du genre là-dessus... certes dans titeuf c'est sexualisé et les genres sont en oppositions. est-ce que c'est représentatif de la façon de penser des garçons pour autant? non: c'est un archétype qui fait vendre: un garçon odieux, qui se lave pas et qui est très misogyne... c'est marrant.
D'ailleurs je note que titeuf se fait descendre pour ça, mais calvin (de calvin et hobbes) fait pire et est juste super drôle, même pour les féministes convaincues... Du coup est-ce que le problème est vraiment le genre ou juste l'humour et le fond en général?
je dis ça j'aime pas la bêtise crasse de titeuf tout court, mais je suis un garçon donc je n'ai le droit à l'argument de la dévalorisation du garçon...

Anonyme a dit…

Super merci !
je signe en anonyme pour te montrer que c'est pas tous des gros lâches qui se cachent pour te faire systématiquement les mêmes critiques reloues.

bisous et bon courage pour le jury !

Anonyme a dit…

@Anonyme:

La différence entre Calvin et Titeuf est que C&H est entièrement centré sur Calvin, alors que Titeuf est beaucoup plus observateur du monde qui l'entoure. Ce qui rend l'absence de personnages féminins complexes beaucoup plus flagrant.

Et la relation entre Calvin et Susie est très différente de celle entre Titeuf et Nadia: Les premiers n'ont aucune conscience de la sexualité (ce dont s'amuse Hobbes), ce qui place leur relation dans un contexte plus innocent - Susie est, bien avant d'être une potentielle petite amie, ce qui ce rapproche le plus d'une amie tout court pour Calvin (en dehors de Hobbes).

Ensuite, la relation entre Calvin et Susie est beaucoup plus égalitaire: Ils se disputent sans cesse mais jouent ensemble, un peu par défaut. La seule différence est que Susie est la seule à fournir les efforts pour tenter de créer/maintenir une amitié, mais cela a plus à voir avec l'énorme égocentrisme de Calvin.

Par contraste, Nadia n'existe, comme le dit très bien cette BD, que comme:
1. Conquête impossible pour Titeuf.
2. Fenêtre peu flatteuse sur le monde des filles pour Titeuf.
3. Proxy pour la sexualité naissante de Titeuf.

Chapeau à Mirion, c'est le genre d'observation qui ne saute pas aux yeux quand on a pas l'oeil critique. Je ne m'étais jamais rendu compte que Titeuf était un parfait exemple de ce problème qu'on retrouve pourtant un peu partout.

Shyle a dit…

Ah marrant, à la fac j'avais écrit un truc sur les persos qui allaient contre les clichés de leur genre.

Perso j'ai jamais vraiment accroché à Titeuf. Plus, même si effectivement certains sujets vont plus loin dans les thèmes du divorce et autres, ça reste trop pipi caca vomi souvent, puis on avait déjà l'éveil sexuel dans certaines pages du Petit Spirou par exemple, ou on parle des premiers pelotages ect... Où je trouve d'ailleurs que Suzette était un perso plus attachant que Nadia, plutôt rigolo même. (bon après il reste la prof de maths bonnasse cliché et tout mais bon.)

Et pour Lou! le côté fille encore une fois, ça dépend comment on le présente, je travaille avec des enfants et je le fait lire aussi bien à des garçons qu'à des filles qui en général trouvent ça cool :p
Pour finir sur les séries jeunesses avec des filles cool, y'avait Mélusine quand j'étais gamin, c'était chouette (et y'a la goth de Kid Paddle qui est cool, glauque et pas midinette pour une sou)

Shyle a dit…

(chouette note au passage)

Maadiar a dit…

Lentement mais surement on en vient à un équilibre bien coolax entre texte et image, avec une présentation vivante, du rythme et tout...

Ce qui est très coolax (RE).
Tu deviens la masteure de la dissert' en BD.

J'ai tout lu, c'était clair et tout.

Après, j'ai jamais aimé Titeuf. Parce que j'ai toujours été un NAZE, un VIOC, et que j'en était à voler des Achille Talon à la bibliothèque de l'école petit, et que personne ne me disait rien, parce que toute l'équipe enseignante devait souhaiter la MORT d'Achille Talon. V

Voilà, je te trouve très courage de te taper toute cette pop culture, je crois.

(Et merci pour l'astuce .png, ma dernière note est toute propre, TU AVAIS RAISON là-dessus, j'ai fait mon rebelle, je me range du côté "seuil" désormais)

Anonyme a dit…

sur la lâcheté anonyme... comment dire? j'ai pas d'identité facebook/google/openmachin... c'est grave qu'on puisse pas savoir quelle est ma tête avec une bite dessinée sur le front après une soirée?... Sérieusement je pose juste question j'attaque personne. alors si connaître mon nom c'est juste pour venir me taper dessus gratuitement viendez: vous serez surpris! ;)

Parlons Calvin et Hobbes plutôt:
susie est sexualisée (elle dit que calvin sera le même qui d'ici quelques années viendra la supplier pour un rencard), la mère de calvin aussi (photos de bimbo de sa jeunesse, d'éventuels implants mammaires pour correspondre à une pub de voiture...etc),la grosse prof hideuse et castratrice est aussi une bien peu engageante vision de la femme...
Calvin créer le club "dehors énormes filles informes", parle des films où les gens dégoûtants se "lèchent la poire." etc.etc..
en effet susie fait des efforts et calvin ne la voie que comme un objet. bon venant d'un gamin qui voit un "objet" (hobbes) comme vivant c'est une mise en abîme a creuser!
Mais tout cela n'est en rien important car: c'est tellement lourd et stéréotypé que c'est juste drôle et qu'au final ça dénonce juste l'absurdité de l'état des choses.
Pour titeuf -que je meconnais car j'aime pas je re-précise- je pense qu'il faut le voir pareillement comme la vision d'UN garçon et non comme la vision que nous avons tous du monde.

Après dit comme ça:
"1. Conquête impossible pour Titeuf.
2. Fenêtre peu flatteuse sur le monde des filles pour Titeuf.
3. Proxy pour la sexualité naissante de Titeuf.
"
en j'ai envie de dire que chaque garçon a connu dans sa scolarité une fille qui rassemble tout ça! Mais dans sa tête et dans sa vision limitée de cette époque pré pubère... pas comme une réalité.

Et dans cette note-pamphlet contre le genre, moi je ne vois qu'une vision aussi genrée et centrée que celle de titeuf, mais en aucun cas une alternative. juste l'autre face.
mais c'est peut-être mon regard machiste-phallocrate? ;)

777RUN a dit…

Marion ne dit pas QU'IL FAUT qu'une BD ou un film soit comme ça, et comme ça.
Elle dit juste: Cette BD (ou ce film )est comme ça, et comme ça, et c'est dommage pour telle et telle raison.

Pas la peine de s'énerver, ni de se sentir agressés dans notre masculinité.

Anonyme a dit…

Mme la Cloche ( Belgique ^^) a amené à mon grand garçon de 8 ans et demi une bd de Titeuf chez son parrain ... un grand moment de solitude pour ledit parrain car mon fils a juste refusé " ce truc de nazes " tellement il déteste Titeuf ^^ Lui aussi, il a des copains ET des copines (et pas des amoureuses potentielles ) ... et joue autant avec son petit frère qu'avec sa petite soeur ...

Anonyme a dit…

... oups fausse manoeuvre ^^ ... et il ne comprend pas du haut de ses 8 ans pourquoi les garçons ou les filles devraient être aussi radicaux. ... et raconter n'importe quoi sur plein de trucs : "il apprend jamais rien, il suffirait qu'il demande au lieu de faire des stupidités ... on dirait qu'ils croient que les enfants de 8 ans ne savent rien ou quoi ? "

Maadiar a dit…

Boulet me fait marrer, on dirait qu'on est passé de Quick et Flupke à Titeuf. C'est oublier le petit Spirou, Natacha (Sergio Salma)

Maadiar a dit…

Ou Kid Paddle!

Kantu (Birds and Bicycles) a dit…

MERCI pour cette analyse rigolote et inquiétante à la fois. Quelque chose m'avait toujours chiffonnée en lisant Titeuf, je sais à présent quoi!

j-c a dit…

Ce n'est pas parce qu'on pointe des éléments clichés que ça veut dire que l'auteur doit être guillotiné ou que cette BD est une grosse merde.
On vit dans une société paternaliste, il y a tout un tas de chose qui en transpire. Montrer des éléments de ce genre, c'est juste donner des possibilités de faire mieux la prochaines fois.
J'ai vraiment l'impression qu'il y a des personnes qui font tourner court le débat en faisant une levée de bouclier à chaque fois qu'un de ces trucs est noté: est-ce qu'on ne peut pas parler des défauts de Titeuf sans qu'on souligne ses avantages ? Est-ce que si on avait critiqué Titeuf pour autre chose (je sais pas moi: ses dessins, le langage utilisé, ...), est-ce qu'on se serait senti obligé de répondre comme l'a fait, par exemple, Boulet ?
(et ceci aussi n'est qu'une constatation d'un phénomène, cela n'implique pas que je critique Boulet)

Boulet a dit…

Maadiar:
Je ne prétends pas que Titeuf a été le premier ni le seul.
Je ne connais pas "Natacha" de Salma, mais concernant les autre, tu prends cependant de très mauvais exemples:
Le petit Spirou c'est tout sauf une vision réaliste de la cour d'école, c'est justement le gamin en culottes courtes avec le cartable en cuir. Et la vision du sexe qui y est proposé est une vision d'adulte. Là où Titeuf est curieux et ne comprend rien, se pose des questions d'enfant, le petit Spirou est un gamin animé par des pulsions d'adulte. C'est pervers pépère au pays des enfants.
Concernant Kid Paddle c'est pareil, c'est l'enfant-cliché: culottes courtes et casquette pour faire jeune, et ça parle de jeux vidéos, mais totalement fantasmés, c'est un personnage totalement imaginaire dans un monde imaginaire.
Après il y en a eu d'autres, comme Cédric, plus actuel mais restant quand même dans le fantasme de l'enfant mignon dans sa banlieue mignonne à la Boule et Bill...
Je ne défends pas Titeuf à tout prix, mais il a quand même pas mal bousculé ces clichés.

Camille a dit…

Je ne savais pas que ton blog commençait à se faire une vraie place dans le monde du dessin, j'ai été surprise de voir ton nom dans le dernier poste de Diglee :) c'est cool!

JulieF a dit…

Bon j'ai bien lu ton article en entier, je ne vais donc pas critiquer ton point de vue si tu as ressenti cette bd comme ça, mais j'aimerais quand même clarifier certaines choses. J'adore cette bd ainsi que le dessin animé qui en est dérivé, je regardais toujours ça quand j'étais plus petite, et les nouvelles bd je les achète encore aujourd'hui s'il y en a de nouvelles. Un commentaire plus bas demandait si pour apprécier une bd il fallait absolument s'identifier à un personnage? Je suis d'accord avec ce commentaire. Je n'ai jamais ressenti le besoin de m'identifier à chaque chose que je lis ou que je regarde. Et encore moins avec Titeuf. Parce que selon moi Titeuf c'est justement ça! Tous les stéréotypes! Chaque personnage reflète un trait de caractère que pourrait avoir un enfant de 9-10 ans. Selon moi on est tous les personnages de cette bd en même temps. Quand on est petit, pendant la récrée c'est tout à fait ça: les copines d'un côté qui jouent, les mecs qui jouent au foot, et ça dérange personne. Personne ne se sent mis à l'écart parce que c'est comme ça que la plupart des enfants jouent. Et si une fille (comme Nathalie par exemple) veut aller jouer au foot et bien elle y va. Les garçons vont à la fois la trouver cool et à la fois pas cool parce que c'est une fille donc forcément elle est pas cool. Mais les filles disent aussi des garçons qu'ils sont "nuls", on ne polémique pourtant pas dessus. Je trouve que des fois il faut arrêter de chercher la petite bête parce que je ne pense pas que cette bd soit blessante. Je pense, et c'est mon avis pour les avoir toutes lues, que le but de cette bd c'est justement de montrer tous les stéréotypes qu'on peut trouver dans une cour de récréé. Et amplifiés x1000 pour que les enfants qui regardent ça comprennent bien que c'est de l'humour. Titeuf fait comprendre pas mal de choses quand on est petit, parce que tout est sur le ton de l'humour.
Encore une fois, ce n'est que mon humble avis. Je le ressens comme ça, mais en effet si d'autres personnes se sont senties un peu désorientées en lisant cette bd, et bien ce n'était en tout cas pas ma réaction.
Et un autre truc encore: j'ai 2 frères, un plus vieux, et un plus jeune. N'importe quel bébé aurait été représenté comme cassant et brutalisant tous les jouets de son/sa soeur. Si Titeuf avait été une fille on aurait montré Zizie en train de lui piquer son maquillage. Si Zizie avait été un garçon, il aurait piqué la game boy de Titeuf, etc etc. Il y aura des stéréotypes dans TOUT ce qu'on fera, c'est impossible d'y échapper. Mais ce qui n'est pas un stéréotype c'est les chamailleries entre frères et soeurs. Ca existe depuis la nuit des temps et ça existera toujours.

Camille a dit…

Hum, je trouve quand même qu'il y a une légère confusion (et je suis une fille). Sans doute un manque de culture de l'oeuvre globale de Zep.

Titeuf est une BD écrite au quinzième degré et bourrée de clichés, justement car ce n'est pas du premier degré (vous me suivez ?). C'est en quelque sorte un vulgaire tableau des persos tout faits que l'on a pu nous suggérer dans notre enfance (je ne parle pas forcément de la mienne hein).

Titeuf lui-même est le cliché du mec neuneu, obsédé et pas franchement sex-appeal.

C'est drôle parce que c'est cliché. Ou l'inverse.

Je finirai par citer ses BD un peu plus adultes, comme Happy Sex, qui donnent aussi le beau rôle à la femme, en jouant une fois encore sur clichés et humour absurde.

Aglaé a dit…

Je trouve aussi qu'il y a un soucis dans ton analyse.

D'abord, je suis une fille, j'ai lu Titeuf en étant petite et je n'ai jamais ressenti le besoin de savoir à quel personnage m'identifier. Ce n'est pas une question que l'on se pose systématiquement quand on lit un livre, une BD ou qu'on regarde un film.

Ensuite, et bien oui, dans la vraie vie, les petits garçons trouvent que les petites filles sont "nulles" tout simplement parce qu'ils reconnaissent en elles quelque chose qui est différent d'eux ( et c'est bien connu, l'inconnu effraie, subjugue, rend méfiant) ce n'est qu'en grandissant qu'ils vont apprendre à connaitre cet extra-terrestre qu'est la fille. Et c'est normal! Chez les filles c'est pareil, il y a chez les garçons quelque chose qui est différent de chez les filles, quelque chose qu'on ne connait pas et donc on préfère garder distances et rester près de ses semblables.
C'est ce comportement qui est illustré dans Titeuf. Les filles c'est "nulles" parce qu'on en a "peur", qu'on ne connait pas.
Et en même temps on est attiré par elles, par certaines en particulier et on fait des " catégories" : les "belles", les "moches",...

Titeuf montre ( évidemment de manière caricaturale) la vie d'un petit garçon qui apprend à connaitre tout cela, à grandir. Il n'y a rien de bien méchant là dedans.

Julie a dit…

euh les gars faut quand même arrêter de dire que cette Mirion est une master de la bd. Elle a juste trouver le truc pour qu'on parle d'elle histoire de justifier ses moindres qualité en dessin.Et en mise en page. Il y a plein de gens talentueux qui existent et qui écrivent et créent des choses plus intéressantes, inspirées, surtout...Malheureusement c'est toujours le même petit cercle qu'on met toujours en avant.

Bruno a dit…

Je trouve la façon dont tu as dessiné les personnages de Titeuf vraiment très drôles. En recopiant vraiment tels qu'ils apparaissent dessinés par Zep mais avec ton trait, toutes leurs bizarreries ressortent, ça les rend un peu dégénérés. J'ai toujours été obsédé par les bouches des filles dans titeuf, ça a toujours été bizarre pour moi.

Anonyme a dit…

Salut Mirion,

J'aurais voulu te suivre mais je dois avouer que je ne trouve pas très convaincant ta démonstration pour plusieurs raisons :

- Ce ne sont pas uniquement les filles qui sont dépeintes comme futiles. La bande de titeuf ne s'intéresse qu'aux jeux-vidéos, au voitures, aux action men etc.

- Chez les garçons aussi les intellos sont "moches" (pas de muscles et des lunettes) et les beaux gosses crétins

- Le coup de Nadia = objet n'est pas convaincant non plus car l'histoire est centrée sur Titeuf. A ce titre, tous les autres personnages sont plus ou moins des objets (de désir, de divertissement, de rivalité, etc.)

- Tu évacues un peu facilement les "filles cools" car ce qui ressort avant tout c'est justement le fait qu'elles ne se cantonnent pas à l'image stéréotypée des filles (ravissante idiote ou intello sans intérêt). Elles se lient d'amitié avec les garçons, partagent des intérêts,etc. Pour le lecteur, elles ne sont pas "nulles"

Et quant à moi, je ne vois pas le problème à m'identifier à un garçon!

Albator a dit…

Pareil que plusieurs commentaires déjà postés, je ne comprends pas pourquoi tu pars du postulat que la lectrice va forcément vouloir s'identifier à un personnage. D'ailleurs tu embrayes tout de suite sur l'identification à un personnage féminin, pour ensuite te rabattre sur ceux masculins, qu'est-ce que ça veut dire ? Si on reprend ta logique, toi aussi tu viens de créer une note sexiste car tu pars du principe qu'une petite fille ne pourra s'identifier qu'à un personnage du même sexe car il aura les comportements et des préoccupations liés à son genre et avec laquelle seulement elle pourra se reconnaître. Le serpent se mord la queue...

J'ai remarqué une forte recrudescence de personnes dénonçant le sexisme sur internet ces derniers mois mais je trouve que les arguments sont toujours les même et du coup bancal, comment pourrait-on appliquer une règle générale à une multitude de cas ?

nez a dit…

Oh mille fois merci pour cette note !!
Pour le coup, je me rappelle avoir lu beaucoup Titeuf étant petite, genre vers 8-10 ans peut-être et je me rappelle très clairement de cette impression ! Comme quoi ce n'est pas uniquement quelque chose que l'on projette une fois adulte.. Parce que en effet aujourd'hui, j'ai les clés pour analyser ce qui cloche dans Titeuf mais je sais que quand j'étais petite, il y avait déjà quelque chose qui me gênais vraiment. En gros, en lisant ça en tant que petite fille, tu te sens exclue parce que d'un côté tu te sens proche de Titeuf parce que ce qu'il fait c'est ce que tu aimes aussi (alors que ce que font les filles dans la bédé est inintéressant) mais en même temps tu comprends que pour les personnages principaux tu es nul parce que tu es une fille... Et ça n'arrange rien quand tu te rend compte que tu te rapproches surtout de l'intello moche, autrement dit qui ne vaut rien...
À ce niveau, je pense que Zep n'a aucune conscience d'à quel point ce message peut être dur pour des petites filles déjà mal dans leur peau, qui supporte déjà les moqueries des garçons et à qui cette bédés vient encore rappeler au passage qu'elles ne valent rien puisque moches...

Gilles Wittezaële a dit…

Quelques p'tits trucs :
- en tant que mec, je n'ai pas retrouvé Titeuf ou l'un de ses amis comme étant un reflet de ma propre jeunesse
- me souviens pas que les filles que je connaissais étaient comme dans Titeuf
- le premier Titeuf est en N&B car c'est une série qui était destinée aux adultes
- Zep écrit avec le soutien de sa femme, psy pour enfants et je pense qu'elle est au courant du sexisme chez les enfants, entre autres...
Donc les gens qui postent que Zµep ne réfléchit pas sont aussi sans réflexion...
Après, si l'auteur de ce blog (oublié le prénom, sorry) l'a perçu comme ça, c'est son droit (goûts et couleurs ?), de la à décrire Zep ou sa BD come l'antichambre du Mâl(e) Absolu...

Anonyme a dit…

Comme plusieurs autres commentaires, j'ai du mal à voir en quoi il y a une quelconque forme de discrimination dans Titeuf ? Certes, je suis d'accord pour dire que les personnages féminins ne sont pas terribles et profondément caricaturaux. Mais en quoi est-ce différent des garçons ? A-t-on vraiment des personnages variés, rigolos, et attachants (du moins plus que les filles) ? Dans cette BD, tous les personnages sont logés à la même enseigne. Fille ou garçon ils sont tous ridicules, caricaturaux, et disproportionnés. Le personnage principal est laid et pas très malin, comme tous ses copains d'ailleurs. On peut aimer ou détester ce type d'humour, mais pour qu'il y ait discrimination il faudrait qu'il y ait une différence de traitement entre filles et garçons. Or tout ce qui est dit des personnages féminins, peut l'être tout autant des personnages masculins.

Fred a dit…

Sur pas mal de sujets, j'ai tendance à te suivre. Mais là c'est du grand n'importe quoi. C'est une BD sur un petit garçon donc oui, les personnages principaux c'est lui et ses copains. Et oui, à 10 ans, es garçons trainent surtout avec des garçons. Oh mon dieu, quelle infamie !

Et les petits garçons, ils sont sensés s'identifier à qui ? Au petit péteu à mèche, au gros lard, à celui qui pue... ? Ou juste au personnage principal. Non mais qu'est-ce que c'est que cette remarque. Je ne devrais pas montrer lilo et stitch à mon gosse parce-que l'héroine est une fille et qu'il ne pourra donc pas s'identifier ? Ou en fait on s'en fou.

Oui, il y a des contenus orientés pour parler à des groupes de populations, de genres, d'âges... Considérer que Titeuf est sexiste parce-que les situations y sont abordées du point de vue d'un petit garçon de 10 ans fait à peu près autant de sens que de considérer que Sex & the city est sexiste parce-qu'il les aborde du point de vue d'une trentenaire.

Parfois, il faut juste redescendre 5 minutes de son perchoir. C'est très important pour garder sa crédibilité. Sinon on termine comme Françoise Héritier.

Raton-laveur a dit…

Bonjour ! Je suis assez d'accord avec ce qui a été écrit plus haut, en tant que grande lectrice de Titeuf dans mon enfance et de l'oeuvre de Zep en général.
Je pense que la BD est écrite pour prendre le point de vue d'un garçon de 10 ans, donc les filles sont des éspèces d'extra-terrestre qu'on essaye de comprendre.
Mais c'est la réalité de la pré-adolescence!
Je voulais simplement rajouter que le fait que Zep ait illustré le "guide du zizi sexuel" (bible de ma préadolescence)montre bien la mentalité derrière la BD,
qui n'est nullement sexiste mais s'interesse avec humour aux préocupations longtemps ignorées des enfant post-petit nicolas (garçonc ou fille d'ailleurs).
Je te conseille également sa BD plus récente "happy sex" ou Zep décrit des relations entre gens normaux, hors de tout stéréotype de genre, bien au contraire.

Par ailleurs, j'aime beaucoup ton travail, mais là tu te trompe vraiment de bataille !

Anonyme a dit…

quand j'étais petite , le dessin animé Titeuf passait tous les matins a la tv et la bibliothèque de l'école proposait tous les albums , les autres répétaient parfois certaines répliques de la bd en étant morts de rire . Ça ne m'a absolument JAMAIS plu . Je suis d'accord avec ce qui est dit ici : les filles en prennent quand même carrément pour leur grade dans cette série , et je trouve que les garçons aussi ! Si j'étais un garçons ça me saoulerait de voir tous les personnages de cette bd carrément obsédés par le pipi , le caca , le zizi , le cul , les pets , la puberté et je sais pas quoi encore ... je veux dire , sérieusement ça enlève tout intérêt et ça rend même le tout vraiment lourd ( j'avais déjà le même avis a 8 ans , c'est dire . ) pourquoi on confond toujours l'humour et la vulgarité ? Moi , mon héros d'enfance , c'est Le Petit Nicolas sans hésitation : déjà c'est VRAIMENT de la lecture , ensuite c'est vraiment plus drôle ( les chutes sont vraiment bien trouvées la plupart du temps . ) , ensuite le langage est plus agréable a lire , et les personnages sont beaucoup plus réalistes sans être des démons . Et puis il faut bien dire que l'ambiance n'est pas la même : chez titeuf je trouve que la plupart des gamins auraient bien besoin d'un psy et d'un assistant social ( sérieusement : les parents qui se battent , ceux qui parlent de cul devant leur gosse de 8 ans , le grand frère dealer , la cousine salope qui s'est faite engrosser , le racketteur qui fait penser a un malade pervers , le gros con de skinhead raciste dans le métro et j'en passe ...) en fait c'est les enfants qui en prennent pour leur grade plus qu'autre chose . Dans le petit nicolas l'ambiance qui règne est plus réaliste ( c'est pas parce que le monde de titeuf est moche et grossier qu'il est crédible ! ) et moins malsaine : on retrouve beaucoup mieux son enfance là dedans ( la grand mère qui gâte trop son petit fils , la boule au ventre le jour du bulletin , la gentille voisine qui vient jouer a la maison , le goûter et les devoirs après l'école , les magasins de jouets pendant les vacances de noël etc...) et les personnages sont plus sympas et on peut s'identifier : moi par exemple j'ai toujours été une dévoreuse de livre , j'avais le profil d'agnan celui qui lit au lieu de jouer pendant la récré ^^ et ben dans titeuf la seule intello c'est la moche de service que tous le monde déteste ... c'est pas dur de voir la différence de mentalité : et d'ailleurs je précise : j'avais beau être une " intello " ça ne m’empêchait pas de souffler les réponses aux copains et de m'amuser avec eux une fois mon livre fini :)

enfin bref , à chacun ses goûts mais moi je préférerais faire lire Le petit nicolas a un enfant plutôt que titeuf ( les prouts et les " enculés du zizi sexuel ! " ça va deux minutes ...)

et pour finir : étant enfant je n'ai JAMAIS eu l'esprit tordu à me poser des questions de pervers , si on veut savoir il y a les cours d'SVT pour ça .

Anonyme a dit…

Eh bien, vous il faut surtout pas que vous lisiez du Zola ou du Balzac... (aucune chance cela dit)

Et j'ai jamais réussi à m'identifier à Barbie, pourtant je le vis plutôt bien

Vous débordez de connerie putain, vous toucherez jamais le fond

Anonyme a dit…

Et à aucun moment vous ne vous dites que Titeuf est pas un peu con et loin d'être exempt de défauts ?