jeudi 14 novembre 2013

Les filles sont drôles comme l'éclair.













(RAH ! Je ne sais pas pourquoi Blogger me diminue légèrement la taille de mes images à chaque fois, j'espère que c'est lisible malgré tout)

J'ai fait cet article après avoir lu une énième interview, entendu une énième blague ou remarque qui disaient que les filles n'étaient pas drôles, et où cette petite idée sournoise était tranquillement, bien à l'aise, accueillie par des rires et des approbations. Et j'en ai eu marre, marre d'entendre ça sans cesse par des gens qui croient que c'est un peu rebelle cool trop politiquement incorrect de dire ça, sans réaliser que c'était relayé par 90% des gros nuls. 
Oui, il y a des filles qui ne sont pas drôles tout simplement parce qu'elles n'y arrivent pas, qu'elles n'ont pas le talent, et des filles pathétiques à l'humour gênant. Mais il y a aussi celles qui n'osent pas parce qu'on ne les encourage pas et celles qui sont drôles comme huit baleines (c'est pour dire). Je pense qu'il y a le même pourcentage de filles au potentiel humoristique élevé que de garçons, et j'aimerais bien parfois qu'on arrête de balancer ces clichés de grosses nouilles à tout bout de champs.

Mon critère numéro 1 pour choisir mes amis (ex aequo avec "sont-ce des grosses nouilles ?") c'est l'humour, et j'ai toujours eu plein plein de copines drolatiques à souhait.  Je ne pense pas que ça me rende spécialiste du rire, mais j'espère éclairer quelques personnes avec cette longue note faite à la sueur de mon front, histoire de défendre leur honneur.

Maintenant, une petite série de lien à la Marion Montaigne pour vous éclairer davantage si vous le désirer : 

- une interview et une conférence de Catherine Vidal, que je vous conseille bien
- le tumblr C'est Un Homme Hétéro Cis Blanc, où le sujet des blagues racistes/sexistes/homophobes est remplacé par "homme hétéro cis blanc" pour montrer que la blague repose sur un stéréotype gênant
-et pour finir, parce que ça fait pas de mal, une FAQ du féminisme qui est vraiment assez complète et qui aborde le sujet de l'humour ! 

Ainsi que le blog de Cham, spécialiste de l'humour, qui m'a bien aidée à mettre en ordre ma pensée ! MUCHAS GRACIAS !
Les humoristes que je cite en fin d'articles ont parfois une tendance à l'humour absurde, qui est mon pref d'amour, du coup peut être que si ça vous touche pas du tout, vous risquez de pas trop rigoler.

En passant, j'ai créé un tumblr où je rassemble mes chroniques, au cas où certains voudraient toutes les retrouver facilement. Pour l'instant c'est moche mais ça va changer, t'inquiète.


Des petites vidéos avant de se quitter :



big bisous belles prunes

95 commentaires:

Matthieu a dit…

A la lecture de cet article pas drôle je pourrais rajouter, outre que les filles n'ont pas d'humour :
- que la rigueur scientifique n'est pas leur fort,
- qu'elles ne savent pas dessiner,
- qu'elles ne véhiculent qu'un ramassis de clichés.

Heureusement je ne ferai pas d'amalgame entre l'auteur et les filles en général. Ouf.

Maadiar a dit…

Et Sylvie Jolie? Putain! Mais où est Sylvie Jolie? Elle qui a influencé Pierre Palmade etc... grosse influence sur les humouristes francophones tous sexes confondus et tout! Sylvie Jolie! Nan mais oh! (Sinon c'est très coolax, merci bien)(je remarque une M.Robin bien dessinée aussi)

Princesse Barbare a dit…

Matthieu, t'es pas drôle.

raphaelB a dit…

Super post.

Et j'allais demander Sylvie Jolie également.

exaheva a dit…

WOW quel mega post très très intéressant! Bravo. Je trouve que t'es claire et bien structurée!

Timtimsia a dit…

Thumbs up Mirion, super article! Bien construit, bien dense et bien documenté et qui était plus que nécessaire !
<3

Félix a dit…

Mille Bravo !
C'était chouette instructif et très bien justifié!Je pleure juste le menton fesse de Jeanne :'( :'( :'(

PS: y'a une double blague au début, à toi de les découvrir !
PPS: Caius Augustus Germanicus est un gros enculé sans aucun sens moral qui cherche juste à ce que l'on lui jette des pierres par internet et à les ignorer par la suite pour se donner l'impression qu'il est fort et faire durcir le bout de ses tétons !

Padls a dit…

Je ne suis qu'un cri

En tant que fervent pourfendeur de clichés j'ai passé ma vie à me comporter comme une mauviette sans humour. Et grâce à la plasticité de mon incroyable cerveau j'approche tout doucement du but.

Niveau physique c'est pareil, grâce à un sérieux travail sur moi même je suis parvenu à être tout à fait standard, manière la plus sûre d'éviter toute sorte de cliché.

C'était juste un témoignage pour dire que rien n'est perdu.

lilla a dit…

Bravo! Clap clap!
Ca me rappelle un documentaire sur la bd que j'ai vu il y a pas longtemps, sur "Le sexe dans la BD", avec des interviews de plusieurs générations d'auteurs. J'ai été pas mal gêné par l'argument qui revenait souvent "Tant que c'est que du fantasme, on peut dessiner ce qu'on veut" (signifiant légitimité de la représentation fictive du viol, de l'inceste, de la zoophilie (avec une femme évidemment) etc.. - sans autres fins que le pur phantasme- même pas de provoc gênante ou agaçante comme on peut avoir chez Maadiar par ex-). Comme si "oooh c'est rien qu'un petit dessin" (qui rappelle bizarrement "ooooh ça va, c'est rien qu'une petite blague"), légitimait qu'on puisse "maltraiter" l'image de la femme. Et que dans cette mise en scène, elle n'avait rien à dire.
En fait, je pense de plus en plus que des domaines comme l'humour, la fiction etc... permettent à certains de déverser leur fiel face à ce monde qui change... Et comme il y a beaucoup d'incompréhension et de frustration, ce fiel se déverse avec agressivité. En même temps, comme rien ne se perd, il faut bien que ce fiel se déverse quelque part...

Ce que je veux dire, c'est que je suis d'accord avec toi sur la construction des genres "Les garçons sont drôles/ les filles sont belles", mais que pour ce qui est le spectacle de l'humoriste, on est, je pense, de quelque chose d'un peu plus compliqué. Et notamment, surement, dans une espèce d'affrontement de guerre des sexes (entre autres, il y a aussi geurre des ethnies etc)détournée et symbolique.
Je ne légitime pas les propos qui sont tenus, je dis juste que la scène de l'humour (le rire, en fait) a probablement aussi une fonction sociologique là dedans.

Voilà, pardon pour ce comm (surement confus lui aussi) qui fait des km!

Maadiar a dit…

Lilla> Et où serait le mal d'exprimer ces fantasmes viol-zoophile etc? Comme tu le dis, il faut bien que ça sorte non?

Maga a dit…

Bel argumentaire, je te suis à 100%...
Nous avons une petite fille que nous souhaiterions élever de façon la plus neutre possible, mais la pression de la société est énorme. Quand on l'évoque dans l'entourage, les accusations pleuvent de vouloir dénaturer "ce qu'est une femme" !
C'est aussi le besoin de se conformer à un groupe comme tu l'évoques, la liberté fait peur à beaucoup de gens, les chaines du conformisme sont beaucoup plus rassurantes...

Waspberry a dit…

Bravo pour cet article très intéressant. Mais je me demandais également s'il n'y avait pas aussi un humour qu'on a réservé aux filles. L'humour par les filles, pour les filles afin que ça leur reste accessible et qu'elles restent un peu entre elles. Des blagues estampillées "girly" qui parlent de l'épilation, du shopping et des (sempiternelles) différences entre filles et garçons... Cet humour est, avouons le, rarement hilarant, est ce donc pour ça que les filles sont réputées "pas drôles" ?

Marie Seauboi a dit…

Merci, merci, merci !

ulfablabla a dit…

POINT PAR POINT :
Les 4 « arguments » que tu présentes et qui amèneraient, entre autre, les gens à conclure que les filles de sont pas drôles.
Bon, déjà, mettons de l’eau dans notre vin, « les filles ne sont pas drôles » est un raccourci, elles sont souvent jugées plutôt « moins drôles » que « pas drôles du tout » ou encore « il y a moins de filles drôles » qu’il n’y a pas du tout de filles drôles.
- Bref, premier point, il y a moins d’humoristes filles que mec. Ça, difficile de prétendre sérieusement le contraire, les chiffres viennent de tomber. Mais évidemment, comme les autres points, ça n’est pas une preuve.
- Deuxième point, en soirée, les mecs qui font plus rire que les meufs. Tu le développes après, en soirée, dans la vie, les mecs ont été « éduqués » pour s’imposer, prennent plus d’espace d’expression, ils ont été entraînés pour ça dans les fameux Camps de Virilité des Vrais Mecs. Donc ils ont plus l’opportunité de placer leurs vannes, les filles étant « éduquées » de leur côté à écouter et rire. Mmm. Bon, là, je mettrais un bémol, il faut quand même être intéressant et drôle, sinon, en vrai, ça ne marche pas.
- Troisième point : « la science qui le dit ». si l’expérience a vraiment été menée telle que tu la décris, elle pêche sur un point crucial, le fait que les légendes aient été jugées en connaissance le sexe de leur auteur. Manque d’impartialité possible, surtout pour une étude traitant précisément de ça.
- quatrième point : si une fille est drôle, et que c’est vraiment sa meilleure qualité, on le dira en premier, on ajoutera bien sûr « et en plus elle est jolie », ou « par contre elle est moche », ou plus probablement rien, si son physique est banal. Mais pareil, comme tu le dis après, la société, l’éducation font que la qualité première recherchée (ou que l’on fait rechercher ) par les filles, c’est la beauté, d’où souvent, c’est lorsque la nature ne t’a pas trop gâté que tu te rabats sur l’humour.
Mais tu le dis un peu aussi, c’est à peu près pareil chez les mecs, la force, la virilité vient avant l’humour. Mais disons que c’est moins le « second choix » chez les mecs que chez les filles.

Mais globalement, dans cette note, tu dis qu’il ne faut pas le dire, mais tu expliques pourquoi les filles sont moins drôles que les mecs.
C’est la société et l’éducation qui ont fait, que, mais voilà, on est arrivé, actuellement, à ce résultat dans notre société. Ce que tu dis, enfin, allez, plutôt comment j’interprète ce que tu dis, c’est que les filles et les garçons ont le même potentiel humoristique. Et que la société n’encourage pas le développement de ce potentiel chez les filles, et l’encourage chez les mecs.
On en arrive quand même au résultat, à l’amer constat, que, globalement, les filles sont moins drôles. Alors qu’elles pourraient l’être. Comme pour pas mal d’autres sujets de l’égalité homme/femme, il y a un long et difficile chemin à parcourir, mais les premiers pas se font déjà avec notamment les artistes que tu cites à la fin.

ulfablabla a dit…

Bon, mais tu parles de l’humour comme à la fois « arme de séduction » et « l’humour de la moquerie ». J’pense que c’est là deux sortes d’humours différents, tu vas pas séduire une fille (je parle pour moi) en ne faisant que te moquer des autres. Elle va te prendre pour un connard.
J’ai (j’aime pas parler de moi sur des espaces ouverts comme ça, mais bon) personnellement vu plus l’humour d’abord comme une arme CONTRE la moquerie : on se moque de moi, paf, je te balance un truc bien plus drôle que ta moquerie, qui va m’attirer la sympathie des autres (ça marche pas à tous les coups, hein), puis comme un outil d’intégration aux groupes (donc à l’opposé de l’humour de moquerie qui exclue) en faisant rire les autres, voire de séduction (un peu l’intégration à un tout petit groupe de deux, on en revient au même)

Bon, je vais pas TOOOooout commenter point par point parce qu’ici déjà, personne ne lit plus ce commentaire trop long, mais, hé, ho, Mirion, tu y vas pas un peu fort en disant « ainsi, les hommes apprécient particulièrement les blagues de masturbation » ? Sacré généralité sur les hommes, non ?
Déjà, les blagues sur la masturbation ne sont pas légions, tu te bases sur UN truc comme ça, mais en poussant un peu, dans ce même film, une des blagues qui m’a fait le plus rire était sur le potentiel viol d’Emma Watson. On va pas en tirer pour autant comme conclusion que les blagues qui me font le plus rire sont les blagues sur le viol. Bref.

Conclusion sur ta conclusion.
« On donne aux garçons l’humour comme une arme contre les autres et une technique de séduction, en leur inculquant la confiance en soi. »
Hou la, hou la !
Déjà, on ne donne rien. Si ce n’est à la limite la possibilité. Mais c’est la nature (oui, tu dois te dire « hou la » toi aussi qui distribue déjà assez aléatoirement la beauté, l’intelligence, ce genre de choses. Ok, les deux se travaillent, mais on va dire qu’il y a une bonne BASE, quand même.
L’humour (à mon sens) est DIRECTEMENT lié à l’intelligence (et ne me fait pas dire que les filles étaient plus connes que les mecs), enfin plus précisément, c’est UNE des formes de l’intelligence. Ça se travaille ET c’est un don. Mais c’est pas donné à tout monde. Y’a pas de package pour les mecs, humour/muscles/confiance en soi. Non non non. Pareil, la confiance en soi, c’est quand même vachement lié au physique, qui va faire de nous dès le plus jeune âge quelqu’un d’intégré ou de rejeté. Fille ou garçon, pour le coup, c’est la même.
La confiance en soi (à mon sens) vient avec le succès. La validation par les autres de notre humour, par exemple.

Pareil, pour les filles on ne donne pas L’OBLIGATION d’être jolie, c’est simplement plus facile quand tu l’es, mais pareil pour les mecs, tout est toujours plus facile quand la séduction vient de ton physique plutôt que de ce que tu vas dire/faire.

Allez, hop, stop, j’ai l’impression que mon commentaire est plus long que le texte de ta note, ça va pas du tout, on pourrait en tirer des conclusions du style « man spread », tout ça tout ça

ulfablabla a dit…

(et désolé pour le doublon, je l'ai mis ici aussi finalement, mais Blogger l'a refusé au début car "trop long")

Clairon a dit…

Eh bien c'était très chouette tout ça. J'aime quand tu te dessines avec des biceps.

Anonyme a dit…

http://images.wikia.com/uncyclopedia/images/archive/1/11/20080202231407!Beating-a-dead-horse.gif

Desterel a dit…

écoutes, t'es gentille, mais la science a démontré que votre cerveau de fille et votre QI de blondasse étaient inférieurs d'environ 20 % par rapport aux hommes, toutes races confondues.
Alors maintenant que tu sais ça, tu fermes ta gueule et tu vas finir de faire le ménage. Merci. Je t'aime et je suis romantique.

Anonyme a dit…

Etant propriétaire de deux chromosomes X, et elevé dans la pure tradition patriarcale par une mère seule qui m'a inculqué la culture du viol et de la misogynie, je suis toujours mal a l'aise sur les questions du féminisme. Je suis pour l'instant bien trop confus face a tant d'arguments, mais je fais confiance a mon cerveau pour rationaliser tout ce bordel et m'auto convaincre que cet article n'est que l'heure des féminazis qui veulent prendre le contrôle de la societé !

Plus sérieusement, le seul point sur lequel je ne suis pas entièrement d'accord, c'est les blagues misogynes. Je suis loin d'être objectif évidemment, puisqu'elles font partie de mon répertoire, au même titre que les blagues sur les juifs, les arabes, les noirs, les catholiques, les chinois, les nazis, etc...Les blagues sur les clichés, c'est le bien, n'ostracisez pas les pauvres beaufs que je représente en nous privant d'une telle manne de cliché débiles !

Charles antoine a dit…

2 chromosomes X ?

Aurora a dit…

Salut Mirion,
Super note, j'ai adoré!
J'ai toujours trouvé que c'était très difficile de mettre à plat toutes ses idées, surtout quand le sujet évoque en moi une énorme bouffée de colère!! Tu as vraiment fais une note assez exhaustive et très drôle.
Bravo à toi et bisous!

Cham a dit…

Ulfablabla > Cette note ne dit pas que les filles ne sont pas moins drôle que les mecs, cette note est d'ailleurs truffée d'exemple de fille qui ont le même niveau que les meilleurs mecs.
Par contre elle explique pourquoi en général les filles paraissent moins drôles que les mecs (surtout pour les mecs d'ailleurs), comment cette idée là prend source et finalement quel est le vrai problème derrière.

(pour les blagues de masturbation, elle a pris un exemple seul mais si tu prends toute la culture humoristique mainstream US et une partie de la culture française, tu constateras une grosse différence entre la représentation de la masturbation/sexualité masculine et celle féminine. Et même quand celle ci est traitée, il y a une manière d'aborder la chose qui est très intéressante à observer.)

Zali L. Falcam a dit…

Ma femme est très drôle. C'est très bien comme ça. Mon commentaire n'a aucun intérêt, mais bon, c'étaient me deux centimes.

ulfablabla a dit…

Je viens de repenser à quelque chose que je voudrais ajouter (déso pour le flood mais le sujet est vraiment intéressant et il y a tellement à dire, bien plus que « va faire le ménage », le genre de choses qui montrerait par exemple qu’on est soi-même doté d’un cerveau plutôt inférieur à la moyenne) :
une des formes de l’humour, l’humour physique, de gestuelle, et l’autodérision humoristique sont à mon avis déjà difficile pour un mec car il faut bien assumer son corps, mais encore plus difficile pour une fille car il va à l’opposé de la beauté et donc de la nature supposée féminine.
voilà, c’est dire, je peux mourir en paix maintenant

adèle a dit…

bravo !!! Merci d'avoir osé, pas évident à défendre. Je partage direct. Je trouve le ton parfait, je suis sûre que ça va en faire réfléchir plus d'un(e), continue toutes tes bd sur le sujet, même tes dissections de films, il y a tellement de choses à dire et tu le fais très bien et de manière très DRÔLE! bon courage.

Lou a dit…

On peut retrouver Kristen Schaal dans 30 Rock, l'excellente série de Tina Fey, reine de l'univers.
Parfaite remise à plat des sales clichés qui saoulent la tête.

Mattyghan a dit…

Héhé, vraiment pas mal ce post !

L'image de la femme encrée au plus profond dans notre société est effectivement l'un des plus gros problème à l'égalité homme/femme. Encore cette semaine, j'ai entendu dire de qqn dans ma famille : "Mais on ne va pas offrir du vin a ta femme, ça ne se fait pas..." - Oui, mais elle en veut !

Bref, je vais essayer de ne pas m'étaler. Mais pour me faire l'avocat du diable je dirais que l'égalité homme femme n'est tout bonnement pas possible. Tout simplement car nous sommes différents. Les uns plus grands, plus forts, plus violents. Les autres plus petites, plus faibles et qui enfantent.

Enlevez la testostérone chez n'importe quel mammifère et il devient moins violent. Et quasiment tous les mammifères mâles se battent pour séduire les femelles. L'inverse n'est pas vrai. Instinctivement nous recherchons le partenaire de reproduction idéal. Celui/celle en meilleure santé mais avant tout, le plus fort pour les hommes, et la plus jolie pour les femmes, ceux qui ont les attributs sexuels les plus marqués. Muscles, stature, seins, hanche, fesses... Comment faire en sorte que la société aille contre ça ? Comment voulez vous qu'un publicitaire nous montre autre chose que des jolies femmes et des hommes musclés ? C'est ce qui nous attire instinctivement.

Après, je suis le premier à dénigrer cette image encrée dans nos inconscient de la femme soumise au patriarcat. Et cette société du paraitre et du superficiel !

Effectivement, les femmes peuvent aborder moins de sujets de façons politiquement correcte que les hommes. C'est injuste.

Mais est-ce bien vu pour un homme d'être faible ? De pleurer ? De trouver un autre homme joli sans être pris pour un homo ou de parler de sexe toy masculin ?

Au plaisir de vous lire !

Mattyghan

Anonyme a dit…

Et Margaret Cho aussi. Les sketchs de Margaret Cho sont un pur moment de bonheur.
Et Mathieu : juste non.

Tohad a dit…

Merci pour cette note de blog qui développe très bien ce que j'essaye souvent d'expliquer à quelques connaissances geeks, mâles et qui n'ont jamais eu de soeurs pour comprendre l'égalité des sexes.

alina a dit…

C'est comme du feu cette note, gracias

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour cette note!

Voici deux vidéos de nanas qui ont beaucoup d'humour :D

http://www.dailymotion.com/video/x16f598_comment-embarrasser-un-inconnu-en-10-secondes_fun?start=2

http://www.youtube.com/watch?v=zKGycT9oLz0

Anonyme a dit…

brillante démonstration... (ça en a la forme en tout cas ... )
Pour moi tout est faux et simpliste... du début ( La présumée supposition qui voudrait que les femmes soient moins drôle ).
Les présupposés sociètales ...
Ainsi les filles ne parlerait pas de sexe ... heu ...vous vivez dans une famille de catholique intégriste ? Vous n'écoutez pas la radio ? vous n'avez pas la télévision... rassurez moi , facebook vous l'avez... ? Bien sur tout les milieux ne sont pas a égalité, mais la sexualité n'es plus tabou depuis très longtemps ...
Je pense que vous n'avez pas d'enfants pour imaginer que les parents réagissent différemment à l'éducation d'une fille ou d'un garçon... peut être est ce du a une démission du rôle de parent...mais on a plus le temps Les réactions simplistes fonctionne bien en caricature dans une BD, elle fonctionne bien moins dans la réalité... Les fille d'aujourd'hui, ne se demande pas si elle doivent etre drôle ou jolie ... tout comme les mecs elles aimes les jeux vidéos, les consoles ou le dernier portable à la mode (pour d'autre considérations, plus lié à l'épanouissement personnel je ne suis pas sur que ce soit un grand progrès mais.... c'est comme ça) .
Les arguments habilement choisis ... (le lâché de salope ... En plus de ne pas être représentatif de l'humour masculin en général, il n'est pas sexiste dans la mesure ou les femmes (ou les hommes )ont depuis longtemps (et c'est tres bien) utilisé les clichés que l'on associe à la masculinité pour faire rire. porter le regard sur les cliché et les décaler est une des ficelle de l'humour ... ça n'a rien de sexiste.

En conclusion (parodique)... le féminisme crée plus les problèmes... (Aujourd'hui le faux problème créé était "pourquoi les femmes ne sont pas drôle" ) qu'il n'aide à les résoudre.
Il y a des gens drôle , plus ou moins, je ne suis pas sur que le sens de l'humour soit quelque chose qui puisse se développer, il tiens aussi à la personnalité intime, le décalage ou le recul qu'une personne à avec la société... sa capacité à déplacer la réalité... on est bien loin dans ce cas de toute considération de genre.

Fab @ madmoiZelle a dit…

Une personne qui aime Louis CK ne peut être qu'une personne de qualitay.

Anonyme a dit…

Merci pour cet article, parfait sur le fond comme sur la forme ;)
Je m'intéresse de plus en plus au féminisme et les articles et les liens que tu proposes sont très instructifs!

Anonyme a dit…

C'est très bien. Bravo.

Nina a dit…

Bonjour Mirion, j'espère que tu vas bien. Bien ouej pour l'article, un peu trop caricatural bien sûr mais tu poses des points importants. Et surtout tu fais preuve d'un féminisme assez intelligent, ce qui est une qualité qu'il faut encourager je pense. C'est cool d'écrire sur l'humour féminin sans te pousser à faire un article drôle pour prouver ce que tu dis. Vivent les garçons qui pleurent et les filles aussi drôles que moi.

Anonyme a dit…

Tl; dr

Personne a dit…

Tout ce que tu dis est vrai, mais il y a quelque chose que tu développes moins, et qui tient de la nature même de ce qu'est l'humour.

L'humour est un outil de hiérarchisation sociale. On rit des gens qu'on trouve drôles (c'est-à-dire intelligents, créatifs, intellectuellement brillants) au détriment du sujet de l'humour, généralement quelqu'un ou un groupe de personnes. Il y a un moqueur, un ou des moqués, et les suiveurs qui rient à l'humour du moqueur.
L'humour forme des groupes, des hiérarchies.
Mais fondamentalement, en toute objectivité, il n'y a pas, scientifiquement, un humour plus drôle qu'un autre. Il faut juste que ça comprenne une "saillie intellectuelle" qui peut vraiment être de n'importe quel degré... Même l'humour pipi-caca peut faire rire... Le point vraiment important, c'est surtout que ça définit nos relations avec les autres. Plus on va se mettre à apprécier intellectuellement quelqu'un, plus on va "comprendre son humour", et donc plus on va rire à son humour.
De la même manière, il est à peu près impossible de rire de l'humour de quelqu'un qu'on déteste (Exemple : Marine Lepen.). Les gens qu'on déteste ne sont, par définition, pas drôles.
Et quand on se met à perdre petit à petit de l'affection pour quelqu'un, on va devenir de moins en moins receptif à son humour.
(Et je propose à n'importe qui de faire cet même effort intellectuel : Imaginez quelqu'un que vous ne trouvez absolument pas drôle à la base, quelqu'un que vous n'aimez pas, et qu'il fasse soudain une merveilleuse blaque objectivement drôle. Serez-vous vraiment capable de rire ? Est-ce que vous êtes même déjà capable d'imaginer qu'il soit ponctuellement capable d'être drôle ?)

Partant de là, il est clair que si on vit dans une société où "le bon sens" nous répète constamment "Les hommes sont drôles, mais pas les femmes.", on va inconsciemment se forger ces deux groupes dans nos petits têtes pas très bien faites, et nous retrouver à avoir beaucoup plus de difficulté à apprécier/réagir à l'humour venant des femmes... MEME quand une femme pratique exactement le même humour qu'un homme !

Donc il y a certes tout ce que tu as détaillé, qui incite les femmes à ne pas "développer leur humour" autant que les hommes, mais il y a en plus cet a priori "les femmes ne sont pas drôles" qui nous pousse tous inconsciemment et subjectivement à ne pas rire aussi facilement à l'humour venant d'une femme.

Du moi, c'est comme ça que je vois les choses.

Personne a dit…

(Et j'ai fait plein de fautes, parce que la fenêtre est trop petite pour la relecture.)

Personne a dit…

Et je lis les commentaires... Et on en trouve une fois de plus un certain nombre qui vérifient le théorème "Les commentaires d'articles féministes justifient en eux-mêmes l'existence du féminisme.". C'est d'une tristesse...

@ulfablabla :
"- Bref, premier point, il y a moins d’humoristes filles que mec. Ça, difficile de prétendre sérieusement le contraire, les chiffres viennent de tomber. Mais évidemment, comme les autres points, ça n’est pas une preuve."

Comment ulfablabla se met à découvrir que la société a toujours favorisé les hommes au détriment des femmes dans les rôles les plus prisés et admirés publiquement, culturellement, politiquement, intellectuellement, artistiquement... Et qu'on progresse lentement depuis un siècle vers plus d'égalité pour tous ces rôles.

Anonyme a dit…

Chère !!! pourquoi tu finis en nous disant que des explications sont petites et confuses!!
... pour les mêmes raisons que ce que tu expliques dans ta BD peut-etre.....
ta démonstration est parfaite. et tu peux l'affirmer et même t'en vanter.

Guillaum a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pluezil a dit…

Salut, merci pour ce super article, je suis bluffée par ta synthèse ! Je suis incapable de rester calme quand je pense à ce genre de trucs. La femme est vraiment infériorisée à un point tout simplement ridicule et on finit par y penser comme une minorité bref, un bon gros retour en arrière. Très beaux exemples de condescendance dans les commentaires-> TU AS TORT ET JJJJEEEE VAIS TE FAIRE L'INSIGNE HONNEUR DE T'EXPLIQUER POURQUOI *facepalm*

Guillaum a dit…

Je trouve les portraits et les caricatures très biens.

Yocozu a dit…

J'ai rien compris...

Même pas l'hypothèse de base comme quoi les filles ne seraient pas drôles et que dire que les filles ne sont pas drôle fait de quelqu'un un idiot.
Même pas l'argumentaire qui n'a ni queue ni tête et qui vire à une défense acharnée d'un féminisme inutile. C'est long et un peu chiant à lire.
Même pas la conclusion qui tombe de nulle part.
Si. J'ai compris la note, mais rien sur ses fondements et le message utile qui serait véhiculée par celle-ci.

Le commentaire en bas de note relève toutefois le niveau en apportant un certain éclairage sur les raisons de cette note obscure.

Il existe des filles drôles, point. pourquoi il n'en existerait pas ? Il existe aussi des filles pas drôles. Comme il existe des mecs drôles et des mecs pas drôles.

En quoi une note de 3km va changer quoi que ce soit pour ces "idiots" qui de toute façon continueront de penser que les filles ne sont pas drôles ?

Ceux qui ne voient pas où est le problème diront "ouai trop raison ! pendons ces connards qui disent le contraire par les couilles ou les ovaires". Ceux qui ne sont pas d'accord diront "n'importe quoi trop faux, retourne à la cuisine et faire la bouffe connasse!"

Je ne comprends pas cette vague de "Mais arrêtez de dire que je suis une fille merde c'est sexiste !"

Pour citer Voltaire : "Jamais on n'a disputé s'il fait jour à midi."

Le monde est sexiste. Point. Tous ces débats, toutes ces notes vous épuisent, vous vous débattez pour rien. Tout le monde sait que le monde est sexiste. C'est juste que, globalement, au final, la majorité des gens s'en tapent c'est tout. C'est pour ça que ça ne progresse pas. C'est pas qu'on ne voit rien, c'est juste qu'on s'en tape. Voilà, une des grandes inégalités du monde dont le monde n'a rien à faire (mais bon après le monde fait très bien l'hypocrite à coup de lois, de journées de la femme [insulte suprême] qui ne changent vraiment rien et contribuent au contraire à stigmatiser encore plus ces inégalités réelles).

Arrêtons d'inventer des mots comme féminisme déjà. Rien que le mot est une énorme injustice envers les femmes. Arrêtons de croire qu'homme est femme c'est pareil. Ca ne l'est pas. Arrêtons de croire que les différences sont une insulte, que de ces différences naît une échelle de valeur. Deux individus ne valent pas plus ou moins au regard de leur seule différence.

Et MERDE, arrêtons de vouloir effacer toutes les différences inégalités existantes pour faire un monde tout lisse et merdique. Les différences c'est la vie, cultivons-les. Mort à la standardisation à l'égalité à la moralisation à outrance.

Saraw a dit…

J'adore cet article, complètement d'accord et ça fait du biend e voir qu'on n'est pas la seule à le penser ! j'adore les dessins, Bigard est parfait avec son tshirt salope haha bravo :)

Bulbizarre a dit…

Salut, je suis d'accord avec ton article qui est très juste mais il y a un petit bémol : il y a des différences cognitives (même très légères) entre les garçons & les filles : les garçons auraient de meilleures capacités visuo-spatiales(bien que ce soit plus une question de stratégie cognitive) alors que les filles ont de meilleures capacités verbales pendant pendant l'apprentissage du langage. Après, ça ne justifie en rien les clichés sur les maths/ français et le genre...

Mirion a dit…

Merci à tous les commentaires encourageants, je rougis jusqu'aux orteils.

j'ai fait ici une longue réponse à la plupart des critiques, c'est un peu fouillis et brouillon et ça ne reprend pas tout mais j'essaierai de compléter bientôt : http://www.mirionmalle.com/p/je-vais-ici-repondre-aux-critiques-sur.html

Et merci à certains de permettre de vérifier la loi de Lewis, effectivement !

Anonyme a dit…

Matthieu je te propose de ferme ta gueule.

DM a dit…

Et n'oublions pas la citation de Desproges ("on peut rire de tout"), utilisée à toutes les sauces.

À ce propos: j'ai UNE collègue qui, parfois, quand elle se rend compte devant moi qu'elle a fait une boulette, me dit "je suis blonde" (ce qui est effectivement le cas, elle est blonde aux yeux bleus).

Pour moi, ça passe parce que c'est clairement du second degré: 1) c'est une femme blonde 2) elle sait que je ne pense pas de mal des blondes et se moque du cliché ("on ne peut pas rire avec tout le monde").

Anonyme a dit…

C'est bien la première fois de ma vie que j'entends dire que les filles sont moins drôles que les garçons O_o et pourtant j'habite en région parisienne depuis toujours

Piss' Brothers a dit…

J'ai eu très peur à " Kev' adams "...

Anonyme a dit…

Je suis un homme et :
- Je n'ai pas saisi l'humour potentiel de l'article.
- Je préfère les filles intéressantes (intelligentes, drôles), naturelles (le maquillage c'est le mal)

Je hais les blagues vulgaires, sauf quand elles sont décalées (une fille un peu snob par exemple Elisabeth Buffet). Si elles viennent d'homme généralement je les trouve au mieux pathétique.

Les femmes entretiennent elle même la compétition à la beauté, l'illusion que se maquiller c'est ce qui plait. La beauté c'est ce qui attire, mais tout le monde à sa fille louche dans son esprit (Je pense à Décartes) qui en fait le type de personne attirant. Pour retenir quelqu'un et établir une relation il faut bien plus que de la beauté.
Ce qui fait que les hommes peuvent se passer d'être beau c'est que la plupart du temps c'est à eux de venir établir le contact avec une femme et montrer qu'ils ont quelque chose d'intéressant à montrer.
Si les femmes faisaient la même chose, elles pourraient également se passer de se rendre jolie.

Ta planche aura eut le mérite de faire beaucoup réagir.

Anonyme a dit…

Merci pour ce post ! Il est malheureusement vrai que les filles drôles - même jolies - font fuir les garcons. A propos du regard des hommes sur les femmes et du regard que l'on apprend aux femmes à poser sur elles-mêmes, le dernier essai de Nancy Huston manque peut-être un peu d'humour mais reste très intéressant : Reflets dans un oeil d'homme.

Anonyme a dit…

Félicitations pour cette planche qui reprend habilement les recherches sur la construction et la pérennisation des stéréotypes.
Les commentaires sont instructifs aussi , surtout ceux des hommes qui ressortent l'arsenal habituel de "défense" sexiste .
On a le mansplainer qui t'explique pourquoi ce que tu fais n'est "pas tout à fait exact" et qui bien sur ,n aprsè t'avoir dit "c'est très bien " , poursuit par l'inévitable "mais" et puis te sort un flot d'arguments qui montrent qu'il n'a pas lu ou pas cherché à comprendre l'article .

On a le misogyne qui verse dans l'insulte de base .

On a le mec qui sait tout qui déclare qu'il faut arrêter le féminisme parceque "tout le monde se fout du sexisme" et que l'inégalité c'est vachement bien , pour lui bien sur , celles que ça dérange n'ont qu'à fermer leur bouche...
ON a le mec qui décide que "c'est de la merde-pas drôle-pas bien dessiné-cliché-caca-fille- beurk" point barre . c'est une fille qui l'a fait et les filles , c'est nul. (comportement appris en maternel , génération année 80, à mon avis)
>Le troll , l'agressif , le vulgaire , les pseudos arguments scientifiques sans fondement sur le cerveau , les fausses études scientifiques, les "féminazistes" qui pronnent l'infériorité des autres et traitent ceuxc-celles qui luttent contre LEUR problème de ...nazis....(bien connu les nazis ont pris le pouvoir en luttant pour l'égalité des droits)
bref , l'article féministe parfait, avec les réactions clichées et caricaturales habituelles , ce qui me rassure c'est que l'adversité ne sais décidément pas se renouveler, on dirait des pogrammes aléatoires, comportant 3 ou 4 arguments déjà démontés depusi longtemps qui ressortent dès qu'un article pertinent pourrait les rendre un peu moins obtus.

Estelle a dit…

Quand je fais des blagues en soirée, personne ne rie. Alors que le garçons ils font aucun effort et tout le monde se marre par habitude dès qu'ils ouvrent la bouche.
MOI AUSSI JE ME SENS EMASCULEE QUAND ON NE RIE PAS A MES BLAGUES!

Mirion je t'aime d'humour.
Bisoumerci.

PS: et à propos de l'affrontement entre la théorie scientifique et la théorie culturelle sur les diff de genre. J'ai vu ce reportage Norvegien qui m'a bien foutu en rogne dans la perplexité (je cris au complot, le lobby masculiniste est derrière à tout les coups). http://www.youtube.com/watch?v=tiJVJ5QRRUE

Estelle a dit…

Après avoir lu tout les commentaires des autres.
Je remarque qu'il y a pas mal de garçons qui ne se reconnaissent pas dans ce message et qui jugent avoir un rapport à l'humour (en l’occurrence) différents et pas du tout formaté type "mâles alpha", et qui DU COUP se sentent agressés par cet article.
Mais c'est BIEN alors, ça veut dire qu'on est dans le même camp. C'est triste de constater que cette idée que le féminisme ne bénéficie qu'aux femmes persiste.

Sinon l'argument "oui mais les animaux ils font comme ça...". On est des animaux ? Non. Donc bordel, ça sert à quoi d'être humain d'avoir inventer tout un système monétaire qui nous parait vital alors que pas du tout, si c'est pour ressortir ces vieux arguments d'instincts de mes fesses quand ça nous arrange.

Soyons cohérents.

Anonyme a dit…

Je suis comédienne, on me dit drôle, et j'ai trouvé un chéri qui m'aime comme je suis : moqueuse taquineuse, et en plus il me trouve belle. C'est fou non ? Ca existe des hommes intelligents, qui aiment les filles de caractère. Il ne se sent pas attaqué dans sa virilité à la moindre de mes blagounettes. Bon c'est vrai aussi que je lui dit tous les matins qu'il a une grosse B... alors c'est le plus heureux des hommes! (attention humour lol mdr !!!!) Courage les filles ! J'ai lu un super commentaire anonyme ici qui dit que l'on ne peut pas trouver drôle quelqu'un que l'on aime pas, c'est bien vrai. Humour et Amour sont liés. Je l'ai compris maintenant. Signé Girafette1000

DM a dit…

Je sais que j'en demande beaucoup, mais auriez-vous des références de travaux de vulgarisation de C. Vidal, autres que la conf et l'article Atlantico? (Quelque chose d'écrit et d'un peu fouillé...)

Zakutu a dit…

Salut!
Merci pour ce post. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je suis une femme, j'ai toujours aimé faire de l'humour et je m'estime même (quelle audace!) rigolote. Il est vrai que ça n'est pas tout à fait ce que l'on attends d'une fille, j'ai donc pu constater à de nombreuses reprises en 27 ans de vie que mes blagues sont moins écoutées que celles des hommes, même si ce sont e-x-a-c-t-e-m-e-n-t les même, juste répétées par un homme.
Heureusement qu'il y a des filles courageuses comme toi qui font ce genre de post qui m'aident à me dire que ça n'est pas normal, et surtout qui m'expliquent quels en sont les mécanismes.
Merci, sincèrement.
Je vais quand même retourner dans mon cercle d'amis filles/garçons ou règne l'égalité et arrêter de lire les commentaires de cet article!
Bonne journée à tous

Guilhem de CDDJ a dit…

Je n'ai strictement aucun humour. Le rire c'est nul, toute façon ( gros boulot pour cette belle illustration explicative)

Coline a dit…

MERCI pour cette note de blog.
Ça fait un bien fou. Vraiment.
Bravo à toi !

Anonyme a dit…

Le "niveau humoristique" des commentaires agressifs sont un argument supplémentaire à la note ! ;)

Mattyghan a dit…

Chère Estelle, désolé de te décevoir, mais si, nous sommes des animaux !

Alors c'est sur les philosophes ne pensent pas ça. Mais la philosophie n'est pas une science, et tous les scientifiques sont d'accord avec moi (je pèse beaucoup dans le milieu ;-P)

Combien de fois respires-tu par jour, combien de fois bois-tu, urines-tu, manges-tu ? Quand ta main touche quelque chose de très très chaud, tu l'enlèves, ça s'appelle un réflexe animal. Et bien les comportements homme femme sont avant tout basés sur nos natures animales. Et la société de même.

C'est le fait que nos différences soient encrées et exacerbées par la société depuis des générations qui rends l'égalité quasiment impossible.

Ce message n'est pas un message à charge contre les femmes, ne vous y trompez pas (quand on voit les quelques réponses des débilis sexistis abrutis). Je suis un féministe dans l'âme. Et je suis autant exaspéré par les comportements sexistes masculin que les comportements féminins auto dénigrants (qui sont légion, mais dans l'ensemble, vous ne semblez pas représentatives sur ce post).

Mais à la base ce n'est pas leur faute (homme ou femme), c'est la faute de la société (bouh... la méchante société). Et c'est pour ça que la mise en place à l'éducation nationale de pratiques comme l'apprentissage de la théorie du genre sont des pas en avant géniaux !

Il est vrai que la question de l'humour des femmes face à celui des hommes est infime dans les problèmes d’inégalité inter sexe, mais tout de même très représentatif de la myriade de petites choses qui renforcent perpétuellement cette inégalité.

Et j'espère que vous faites de l'humour en société plus fin que les beaufs sexistes pour leur rabattre leurs caquets !

Sur ce, enjoy & peace

PS : Et ne répondez pas aux haters et autres anonymes ! :D

Estelle a dit…

Mon bon Mattyghan,

Alors, la science s'attache à comprendre le monde, donc par définition la philosophie est une science. Toi tu parles des sciences dures, qui sont loin d'être suffisantes pour expliquer la complexité des rapports hommes-femmes.

Ensuite il y a effectivement des études de genres, mais non pas une GRANDE THEORIE toute puissante du-dit genre. Le terme a été inventé par les détracteurs de la parité pour décrédibiliser les études progressistes sur ce sujet.

De plus il est temps d'arrêter de se cacher derrière notre prétendue animalité. Dans excuser des comportements issus d'un matraquage social omniprésent.

lossendae a dit…

Je comprend ta position, mais j'aime quand même le lacher de salope de Bedos.
Ce qui ne veut pas dire que j'aime le personnage ou tous ces sketchs.

Le sexiste ne le sera pas moins si il fait semblant de ne pas rigoler devant les vacheries de Bedos.

Le sexisme, comme le rascisme, et autre "isme" n'est peut être pas défendable, mais l'une des grosses conneries de notre époque est de vouloir faire croire que l'on va supprimer le problème en censurant le ou les portes voix.

Censurer une voix que l'on estime discordante selon ses propres préjugés, c'est un peu comme mettre de la peinture sur un mur moisi : un cache misère.

pola a dit…

@ Mattyghan : certes, certes... les hormones, la nature, toussa toussa, on comprend bien...cependant, à la différence de "n'importe quel mamifère", l'homme est un animal pensant. (euuuuh...enfin, parfois, quoi.)
Qui plus est, à la différence de "n'importe quel mammifère", il a reçu, en plus de la pensée, un don merveilleux qu'on peut appeler, au choix, le libre arbitre, la conscience de ses propres actes, le pouvoir de s'améliorer... 'fin, tu vois qwa...

Donc, doté de ces possibilités fantastiques, et supposant que tu as un minimum de sens de l'équité et de la justice, tu crois pas que tu serais pas à même, avec un minimum d'effort, de dépasser ce fatalisme crétin qui te permet de justifier l'exercice conscient d'une position dominante par la possession d'hormones surnuméraires ???

Tes réflexes animaux, très cher, je te conseille de te les carrer bien profond, tu verras, c'est pas dur : ça s'appelle tout simplement la civilisation et, dans sa version plus sublime encore, ça mène à l'émancipation.

Bon, évidemment, si tu n'es pas d'accord pour que notre société tende vers plus d'égalité, y'a rien à dire, en effet... dans ce cas, retourne chasser le mammouth, on ne peut plus rien pour toi.

Anonyme a dit…

La différence c'est ce qu'y fait le monde tel qu'on le connaît.

Vouloir à tout pris démontrer que "les" femmes sont toutes aussi drôles, ou "peuvent" l'être que les hommes. C'est faire de vous un/une énorme idiot/idiote. Ou au moins autant que de prouver le contraire.

"Comme en plus la société nous encourage à former des groupes" -> comme c'est aussi le cas dans cet article :D

On choisi ce que l'on veut devenir ou alors on est esclave. Ça ne tient qu'à nous de changer, de penser les choses différemment, de faire évoluer les mentalités...

Le tout c'est de réfléchir dans quel sens faire aller l'évolution. Et de laisser l'Autre faire de même.

Tes dessins sont aussi valables que mon commentaire, chaque personne aura le droit d'en tirer les conclusions qu'il veut.

Apprenons tous à examiner, rêver, lire, comprendre, écrire, dessiner, faire des choix...

Sans forcement reprocher aux autres d'avoir fait les leurs mais en vivant avec eux. Quelque soit ce qu'ils ont dans la tête il faut vivre avec.

M.

Marie a dit…

Y'a un truc que je comprends pas, quad tu dis que les femmes en fait elles sont droles aussi, ben c'est faux. Puisque comme bien prouvé dans l'article, on encourage pas les filles à l'être, elles le sont effectivement en moyenne, moins que les garçons. C'est juste que c'est pas "naturel" mais construit. Mais du coup quand tu dis que ben en fait si les filles sont rigolotes tu détruits toute ton argumentation.
Mais c'est un problème depuis que je m'intéresse au féminisme, parce que les gens qui font de grosses généralités à priori débiles sur les filles et les garçons, ils ont pas mal raison, puisque effectivement on est éduqués bien différemment. Et du coup dire que c'est faux c'est nier l'impact de l'éducation et dire que c'est vrai c'est faire perdurer ces "clichés" (qui n'en sont pas vraiment du coup). Bref je sais pas si c'est top clair ce que je dis.
Mais sinon c'est bien de faire ce que tu fais !

Anonyme a dit…

Je crois que tu as mal compris l'étude scientifique. Je ne dis pas qu'elle soit juste, mais en tout cas, c'est écrit, "Un jury indépendant de 81 personnes", ou est-ce que tu vois que "Les étudiants se sont notes eux même" et qu'ils ont dit "Ah bah c'est moi le plus drôle" ?

D'une part, c'est dit nul part dans l'articles dont tu donnes un lien, d'autre part, tu ne cites aucune source (Atlantico, personnellement, je ne connais même pas et ça ne fait pas office de source. Etude de où; de quand; de qui?)

Au passage, ici, sources et de vrais détails : http://ucsdnews.ucsd.edu/archive/newsrel/soc/20111019HumorTest.asp parce que le "Une étude américaine" c'est du travail de journaliste baclé.

Bref, je suis d'accord avec le fond de ta pensée, mais pas d'accord sur le manque de recherche!

Mirion a dit…

J'ai cité ce lien car, d'un, je me disais qu'un lien français serait plus accessible, deux, je trouvais ça intéressant de voir la déformation entre l'article français ("les hommes sont plus drôles voila") et celui dont il est tiré, mais dont j'aurais du effectivement mettre le lien aussi, qui dit "il faut quand même relativiser un peu". Parce que, mais je l'ai maladroitement montré, je trouve assez aberrant cette manie journalistique à affirmer la rigueur scientifique d'une étude sans pouvoir vraiment le justifier. Mais je vois bien que je l'ai mal montré, je pensais que le ton suffisait et je me suis donc trompée.

Et pour les étudiants qui participent : "D'ailleurs, les messieurs qui ont participé à l'étude ont considéré que leurs légendes seraient plus drôles, en moyenne, par rapport à ce que ces dames pensaient de leurs propres légendes." et "Male caption writers also indicated that their captions would be funnier on average, compared to what female writers thought about their own captions."

voilà voilà

eva a dit…

Très bel article merci !
Je suis effarée de voir les violentes réactions de certaines personnes autour de moi suite à cette note, preuve qu'il fallait mettre le sujet sur le tapis !
J'ai essayé aussi d'en parler dans le milieu du cinéma, voici le lien, je pense que ça te plaira : http://theseantithesefoutaises.wordpress.com/2013/06/14/lempire-des-minaudantes-ou-ces-actrices-qui-ne-jouent-que-dune-seule-facon-la-faute-aux-realisateurs/
Bonne continuation pour ton blog !! :)

Zip a dit…

Faudrait faire une note aussi sur comment les filles détiennent plusse le monopole de l'assignation au ridicule que les garçons.

Anonyme a dit…

les filles dessinent très mal et ont une vision bien courte des choses, à ce que je vois

ou ne serait-ce que la dessinatrice???

il semble que non, vu le succès de ce récit de petites misères en pattes de mouches

l'habituel mauvais combat féminiSSte: inverser le déséquilibre n'est pas équilibre

nico a dit…

Mathieu +1
Mais il y des bd droles et vraiment scientifiques, lisez la prof moustache. Ah oui, on m'indique que la moustache n'est pas tres feminine... ben je préfère une femme à moustache drôle qu'une feministe de comptoir qui n'a comme argument que la longueur de ses posts.

Anonyme a dit…

C'est qui ce "on", "on" pousse les filles à ça, "on" encourage les garçons à ça ? La société ? L'humanité dans son ensemble ?
Nous tous, on aurait une sorte d'inconscient collectif qui nous ferait comploter contre le développement de l'humour chez les filles ? C'est assez extravagant.
Et puis l'humour comme arme des dominants, bof. Les mecs qui se moquent des autres bien lourdement ne sont considérés drôles que par eux-mëmes, et les rigolos à l'école sont loin d'être vus comme des mâles dominants, par les autres mecs et par les filles.
Les comiques masculins ne doivent pas non plus avoir des physiques trop parfaits, il n'y a pas de mecs musclés par exemple. Aucune différence avec les femmes dans ce domaine. Et on parle tout le temps de leur physique aux comiques mecs, pour se moquer d'eux-avec les femmes on n'ose moins au contraire.
Pour être drôle dans la vie ou en faire son métier, il faut au contraire ne pas avoir peur du ridicule, assumer qu'une partie des gens ne te prendra jamais au sérieux même quand tu ne blagues pas, que tu passeras pour un petit rigolo etc. Être drôle c'est l'inverse de la domination, c'est ne pas se prendre au sérieux et accepter qu'on ne te prenne pas au sérieux.
Les femmes seraient empêchées d'être drôles car c'est incompatible avec le rôle social qui leur est imposé d'être belles, douces et séduisantes.
Mais le rôle social imposé aux hommes d'être fort et dominateur est aussi incompatible avec le ridicule et la perte de crédit qu'implique faire rire.

Mini-Boy a dit…

J'aime beaucoup cette BD. Et en y pensant...je suis assez d'accord. Dans l'ensemble on élève un garçon dans le sens : tu doit être fort, tu doit pas pleurer etc... mais seulement parce que tous le monde fait ça, et qui si on fait autrement..bah il va se faire brimé, et ça va jouer sur son morale tout ça...et on veux pas ça en tant que parents. Pareille pour les filles : soit belle, soit gentille, soit douce ! BAh parce que encore une fois...la majorité sont comme ça, alors on veux pas infligé un futur douloureux et difficile a ses enfants.
Enfin..je le vois comme ça. Après toutes les familles le font pas.
Moi même, j'ai été élevé aux légos et aux petites voitures alors que je suis une fille. :D Mais dans l'ensemble je suis assez d'accord avec la BD.

laurie oyarzun a dit…

Marion, je voulais juste te dire que je t'aime

A bientôt à Angoulême?
Love
Laurie

MarBvH a dit…

Le poids de la société et du c'est comme ça fait faire bien des bêtises...

Personne ne cherche à nier la différence qui existe entre homme et femme (sinon personne ne souhaiterai changer de sexe, or il existe des gens qui le veulent, c'est pas un top argument ça?), juste à rendre les choses un peu moins inégales.

Parce que le droit à l'humour et à l'expression, c'est peut être pas grand chose, mais c'est déjà beaucoup. C'est un pas. C'est une avancée.
Et, sans doute, ce post ne changera pas fondamentalement les choses (mais as-t-il vocation à cela?), mais il permet à l'auteur de s'exprimer et de partager (d'une belle façon à mon sens) son avis et sa pensée.

Personnellement; j'ai beaucoup apprécié. Merci.

Lolly a dit…

J'ai bien aimé et je me suis presque laissée convaincre par tout(bon en même temps je crois tout ce qu'on me dit). Mais à mon avis c'est un sujet "délicat" parce que c'est ce qu'on en fait. Dans mon entourage je n'ai jamais vraiment entendu ce genre de remarque. Je n'aime pas les féministes (mais bon ok je suis la première à gueuler à propos du viol par exemple, oui y a un réel problème d'inégalités bisous) bon mais tout ça pour dire que en fait ce que je veux dire, c'est que j'ai du mal par exemple avec les humoristes (femmes) qui te sortent que des trucs du genre "lolol trop dur d'être une meuf les régimes trop la misère" parce que là ça s'adresse clairement à "un public féminin", et là encore, comme tu dis c'est dû à la culture qu'on nous a transmis... Et personnellement je la sens pas tellement ancrée en moi. Y a certes un problème liés aux stéréotypes et à l'éducation mais je pars du principe que chacun a un libre-arbitre et est capable de discerner ses choix contre vents et marées à un moment donné dans sa vie. (wow trop epic). Parler de choses "drôles en tant que fille trop girly" ça renforce des stéréotypes qui ne sont que des embryons à la base, comme cette vague de youtubeuses insupportables : "olalaa trop dur d'être une fille geek tout le monde veut mater mes seins et mon vernis à ongle sèche alors je peux pas lvl up mon perso hihihi" ... si c'est pas renforcer un statut de pauvre meuf qui base tout sur la séduction (et la superficialité on s'entend)... Bref en fait je me rends compte que c'est absolument pas intéressant c'que je raconte là ! Sur ce bonsoir, je suis avec vous dans mon coeur hommes comme femmes, des mecs mega pas drôles y en a plein, et des filles ultra marrantes j'en connais. Un caractère c'est comme tout, ça se construit ! Merci pour cet article, kiss love.

Marfi a dit…

Merci Mirion d'avoir partagé ton point de vue et d'avoir pris le temps de rassembler des sources sur le sujet.

Il y aura toujours des gens pour critiquer la forme finie et sans jamais oser prendre le temps de se positionner avec de vraies sources, alors merci de l'avoir fait.

Je te rejoins sur l'idée que la société nous conditionne à être et penser d'une certaine façon et Dieu qu'il est dur de s'en extirper aujourd'hui, sur tous les fronts (culture, origines, sexualité, humour, langage, éducation...).

A ne plus savoir toujours quoi penser, quoi dire au bon moment on devient agressif à l'idée de ne pouvoir communiquer ce qu'on pense réellement.

Bref, jolie note qui ajoute sa pierre à l'édifice.

charlie Oplumes a dit…

Super article : BRAVO !
Je suis sortie avec un mec qui m'expliquait très sérieusement que "les filles sont moins drôles que les mecs", et à qui j'essayais (en vain, bien sûr) d'expliquer à peu près ce que tu as développé dans cette note, et aussi que c'était très blessant pour moi, sa meuf, d'entendre des choses pareilles de sa bouche.
Heureusement, j'ai fini par admettre que c'était un con, et que souvent les cons restent cons et que ce n'était pas mon problème et partiiiiiiiiiir là-baaaaaaas.

Voilà. Merci !

Maciej a dit…

"Aucune différence concernant les autres fonctions cognitives ou sensorielle(s*)"

Fondamentalement faux, zéro pointé, rentre chez ouat' et cantonne toi à la gribouille pour gonzesses au lieu de faire dans la théorie foireuse le consensualisme doubleplusbon

Bonnet a dit…

C'est vraiment super. Vu le nombre de commentaire, je pense que c'est un sujet qui mérite d'être discuté. Je n'ai rien à rajouter pour ma part :) .

Cool cool cool.

johanna a dit…

Desterel, Matthieu , Yocozu, certains des anonymes c'est grace a vos genres de commentaires que j'ai encore plus envie de me battre pour la femme, et l'humour de cette Bd est une sorte de combat. Bravo le combat continu

gab caron a dit…

Mon Dieu!
Ça rejoint exactement ce que j'ai écrit aujourd'hui même! On est sur la même longueur d'ondes!
http://moipismaface.blogspot.ca/2014/02/toi-pis-ton-humour-de-fille.html

IV a dit…

Bonjour, je suis tombée sur ton article via Facebook, et je l'ai bu d'une traite. C'est drôle, bien dessiné et très bien expliqué. Je ne vais pas en rajouter dans les compliments, mais je voulais juste te dire que je te soutiens face aux trolls antiféministes que tu as reçus et que tu vas continuer à recevoir encore. j'ai eu les mêmes quand j'ai publié un article sur la théorie du genre (lien avec mon pseudo). Maitenant ils sont partis, et je sais où ils sont: chez toi :)

Boisviel Sud a dit…

super, félicitation, c'est vraiment très clair et facile à comprendre, mais intelligent ! très drôle, et j'adore le graphisme aussi, bref bravo un vrai chef d'oeuvre !

Boisviel Sud a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Laureline a dit…

Bon ben d'abord, je commence par un petit jetée de fleurs : bravo pour ton blog, je suis tombée dessus aujourd'hui et je ne m'arrête pas de le lire!
Mais je m'arrête particulièrement sur cette note pour peut être ajouter une comique à ta liste : Océane Rose Marie et son spectacle : La Lesbienne invisible. Elle est donc lesbienne et montre les situations absurdes vécues à cause de ça ("Quand j'arrive à une soirée, c'est toujours "Ha mais il faut absolument que je te présente Machine! Elle est lesbienne aussi, vous allez sûrement bien vous entendre!" Vous imaginez si nous les homos on faisait la même chose? "Ha mais il faut absolument que je te présente Machine et Machin! Ils sont hétéros aussi! Vous allez sûrement bien vous entendre!")
Bref, si tu as le temps jettes-y un coup d’œil, je me suis bien éclatée à son spectacle!
Et continue comme ça surtout :D

Laëtitia a dit…

Cet article me fait penser à une situation vécue. J'étais chez des amis et la télé était allumée sur "Vendredi tout est permis". A un moment, j'ai fait la remarque que, lorsqu'ils devaient danser, les filles dansaient de manière "sexy" et les mecs de manière drôle. Tous mes potes se sont moqué de moi en me disant que "t'abuses c'est pas un problème on s'en fout" (je passe pour la réac de base dans mon groupe d'amis...).

Puis, comme pour me contredire, une fille (dont je ne me rappelle plus du tout le nom) s'est mise à danser de manière "drôle". A un moment, elle a prit ses chaussures pour les mettre à ses oreilles (genre j'suis au téléphone). Mes potes n'ont pas arrêté de la critiquer, de dire que c'était nul, pas drôle, etc. J'ai dis à mon copain que si ça avait été un mec qui avait fait ça, tout le monde aurait trouvé ça drôle. Il m'a dit que j'étais parano. Et BINGO, un peu plus tard dans la soirée, un des mec fait EXACTEMENT la même chose. Et là, tous mes potes se sont marrés comme des baleines.

Comme quoi, c'est le genre de détails auxquels on fait pas toujours attention, mais qu'il est bon de signaler, c'est pour ça que je te remercie toi et tes BDs (que je trouve superbes, au passage) de mettre en valeur ces "petites" inégalité. Parce que perso, je trouve une inégalité d'autant plus injuste quand tout le monde la trouve normale (ce qui était le cas ce soir là, par exemple).

Bonnie a dit…


Merci Mirion,
je viens de découvrir ton blog, que je trouve intéressant (et franchement drôle pour le coup). Je réagis à ce post en particulier parce que ce fameux "toi, comme toutes les filles, tu n'es pas drôle" je l'ai entendu il y a peu d'un homme par ailleurs très intelligent (mais qui s'est montré bien bête sur ce coup-là) et ça m'a fait mal. Il se trouve que je m'estime vachement marrante, et certains "mecs trop marrants" ne me font pas rire du tout. Bizarre hein ? Je pense qu'il voulait dire par là que je n'avais pas le genre d'humour qui lui le faisait marrer. Donc c'était une question de goût, ça n'avait pas besoin d'être une attaque misogyne...
Bref, merci et bravo Mirion, continue.
Amitiés
Bonnie
PS : j'apprécie beaucoup que tu ne te représentes pas comme une bombasse aux longues jambes et aux grands yeux (hein Margaux Mottin ?). Ça ne préjuge pas du tout du fait que tu sois jolie en vrai. C'est aussi un effet de ton style, mais je trouve ça courageux de ta part cette façon de dire qu'une femme peut être intéressante même si elle ne cherche pas à tout prix à être jolie (dingue !).

Anonyme a dit…

ça m'a fait rire :)
vive le mariage
http://imagedroledunet.blogspot.fr/2016/01/on-ne-pourra-pas-dire-quil-ne-se.html

La Célibataire à Paris a dit…

Malheureusement, un poste très vrai et qui doit rappeler à toutes les filles drôles de l'audience des situations vécues.
Entre la fois où tu hésites à faire ta blague parce que tu sais que tes potes mecs ne vont pas rire, que tu la fait quand même mais pas sûre de toi et que donc, elle est forcément moins drôle quand elle est murmuré.
La fois où tu critiques une blague macho et pas drôle (le lâcher de salope, sérieux ???) et qu'on te dit que tu abuses avec ton féminisme à la noix. Non, c'est juste pas drôle.

Mais surtout, tu hais BIGARD et KEV ADAMS. Dans mes bras !!!!!!

Mon blog naissant, sur une fille célibataire à Paris et qui s'en amuse (bon, ok, c'est moi) :

http://lacelibataireaparis.wordpress.com