vendredi 27 septembre 2013

Parenthood + Festiblog !!!!






ahlala mince j'ai pas eu trop le temps de colorier parce que je pars au Festilove ! Quelle joie !
Bon et aussi j'ai oublié de dire un truc très positif dans Parenthood : il y a un avortement et si c'est vu comme un peu traumatisant, c'est parce que la fille est très jeune. Mais c'est quand même agréable de voir une série AMERICAINE où les personnages qui tombent enceintes considèrent l'avortement un peu plus longtemps que 7 secondes (ce qui arrive très rarement) (en fait je me demande même si ce n'est pas la première fois que je vois ça).

Et ensuite vous devriez tous regarder quand même car <3 Mae Whitman <3 (elle est top top top comme tout le temps ahlala).

Sur mon tumblr j'ai redessiné les perso un peu mieux (mais bon pas trop non plus) : ici !

Voilà voilà, et surtout n'oubliez pas :


voici quelques uns des badges :


quelle joie, comme je le disais plus haut !

 (j'ai déjà posté tout ça sur ma page fan, peut être que je posterais tous les badges avant de prendre le train ! youhou !)

A demain dans la joie et la bonne humeur ! Youpi ! Tendresse ! Explosion !




11 commentaires:

Lila a dit…

C'est beau c'est propre c'est long.

Clairon a dit…

Oui ! Oui ! Des badges !
(ça n'a rien à voir mais tu devrais regarder Attack on Titans, c'est cool Attack on Titans, tout le monde devrait regarder Attack on Titans)
Et sinon, je vais pinailler parce que je t'aime : es-tu sûre d'utiliser le terme Manic Pixie Dream Girl à bon escient ? En effet, Sarah ne me semble pas très Manic et Hank n'a pas l'air "d'apprendre à cueillir les roses de la vie". DOnc bon. Mais j'ai pas vu la série.
A demain au Festibulbe !
PS : j'aime bien tes flèches vertes.

Mirion a dit…

lila : cimer bb

clairon : ben, justement, là est tout le mystère ! Sarah n'a pas du tout l'acabit d'une MPDG, mais quand elle rencontre Hank, célibataire endurci qui déteste tout sauf sa petite fille qui vit avec son ex-femme, qui est désillusionné et cynique ; elle lui redonne goût à la vie et aux blagues par sa bonne humeur et sa candeur et elle l'aide à faire la paix avec lui même.
Affligeant.
à demain ! Youpi !

Kim a dit…

Haaa, peut être que je regarderai, on verra !

Il y a aussi un avortement dans 6 feet under, mais c'est quand même un passage très, très, très bizarre de la série, très moralisateur (là c'est aussi vécu comme un traumatisme, mais vraiment: on voit le "bébé" (il s'agit pourtant d'un avortement médicamenteux, donc c'est vraiment une micro crevette qu'elle a dans le ventre à ce moment là...) dans les bras d'un personnage MORT de la série > la "maman" tue le bébé par son avortement et le confie à un autre personnage décédé (une femme, évidemment) avant de terminer sa rêverie et revenir au monde réel. Merci bien... mais bon, au moins elle se pose la question de l'avortement, elle le fait, et elle est ensuite perçue comme apaisée, ce qui n'était pas le cas avant qu'elle le fasse)

Et il est aussi question d'avortement dans Mad Men (enfin, c'est évoqué en fait, on sait que le personnage a déjà avorté à plusieurs reprises et décide de garder l'enfant cette fois là). Et il y a aussi un de déni de grossesse, ce qui est quand même fou !

Merci Mirion pour tes posts critiques de séries / films ! :)

Guillaum a dit…

La seule série que j'ai vu où le sujet de l'avortement était traité et pas juste évoqué, c'était Six feet under. Même dans Girls, il y avait un retournement de situation bizarre pour éviter l'avortement.

Elora a dit…

PRINCESS LUMPY SPACE

Mathelle a dit…

J'espere que y a la version anglaise et que c'est envoyé aux scénaristes. Parce que peut-être qu'à force un jour ils se rendront compte! et c'est chouette!
(sinon faudrait vraiment que y ait des sous-titres en portugais, parce que j'aimerais bien partager tes critiques avec mes potesses ici au Brésil, mais du coup je peux pas)

(en gros ... il faudrait une renommée moooonnnndiaaaale à tes posts!)

Cham a dit…

Mirion vs la misogynie :

http://25.media.tumblr.com/tumblr_lecdfxJl2w1qceanoo1_500.gif

Clairon a dit…

Ok je vois-je vois c'est vraiment nul dans ce cas.
(Et sinon dans Spartacus il y a un avortement, mais on ne voit rien et le personnage est très secondaire. En gros la meuf dit juste "je ne voulais pas de cet enfant alors je m'en suis débarrassée" et le héros est là "ok je comprends bon maintenant je retourne tuer des gens, salut". C'était une bonne scène, mais pas plus.)

Roxanne B. a dit…

Je vois pas en quoi c'est positif de "privilégier son travail plutôt que ses sentiments", au contraire pour moi c'est une tragédie. Avant l'égalité homme-femme, je prône l'amour pour tous (je suis une vraie hippie), et selon moi tout le monde devrait préférer sa vie sentimentale à sa carrière. Car c'est de ça que dépend le vrai bonheur.
Dans un couple, la femme ne doit pas être soumise à l'homme non ; ce sont les deux qui doivent être soumis à l'autre, car accepter d'aimer pleinement c'est accepter la possibilité d'être soumis. Le vrai équilibre homme-femme ne consiste pas pour moi à être super fort super dominant, mais à partager équitablement la domination et la soumission entre les deux.

Pareil, est-ce négatif de parler de fesse avec des gens du même sexe ? Bon après je sais pas comment ils s'y prennent dans la série, j'ai rien vu. Mais il y a un moment où demander conseil à son père sur son clitoris, ça risque de moins porter ses fruits qu'en parler à sa mère. C'est toujours délicat par exemple les hommes qui se mettent à parler de sexualité féminine, parce qu'ils disent parfois de très grosses conneries (et l'inverse est sans doute vrai aussi, mais je me rends pas tout à fait compte, du coup)
Voilà, j'avais envie de reprendre ces détails-là.

Mirion a dit…

Alors moi, avant toutes les choses, je prône l'égalité homme/femme, noir/blanc, hétéro/homo, cis/trans etc etc ; parce qu'il me semble que "l'amour pour tous" ne peut découler que de ça, non ? + pas la même vision du couple mais bon, c'est pas l'endroit pour parler de ça.
Autrement, je ne parle pas de ce que je pense devrait être la norme pour les femmes en général, mais de déconstruction de clichés liés au sexe et au genre. Or, choisir ses sentiments par rapport à son travail est vu comme naturel pour une femme, puisqu'on sait tous que nous ne sommes que de petites créatures futiles à la recherche de la Love avec un grand A. C'est pour ça que des personnages de mères au foyer, par exemple, semblent si naturels (ce qui a, bien sûr, une répercussion dans la "vraie vie" et sur notre façon de voir les choses). Du coup, je trouve que c'est un vrai danger de rester enfermé dans ces clichés et c'est pour ça que je pointe ici ce choix professionnel du personnage d'Amber comme un point positif.
Surtout qu'il est contrebalancé dans la série par le personnage de Kristina, qui dit clairement qu'elle a quitté son boulot, où elle était bonne, pour sa famille, et qui le refait à un moment de la série (son mari est au chômage, elle reprend le boulot, alors que lui arrête pas de se lamenter sur la honte que ça provoque chez lui de plus être "chef de famille", elle est encore une fois excellente, mais elle finit par raccrocher une fois que lui s'est remis à flots).
En gros, je juge pas des individus mais des concepts.

Ensuite, pour les conseils sexo, on est avec des ados qui commencent à avoir les hormones qui les titillent. Donc pas de "alors tu lui dis de toucher ton clito comme ceci" ou de "voici comment laver ton prépuce", c'est plus de l'acabit "alors en fait il faudrait que tu mettes un préservatif voila voila". En plus, je vois pas en quoi c'est plus confo d'avoir cette conversation de prévention hyper basique avec ton oncle ou ton grand père qu'avec ta mère. Mais bon.

Volà :)