lundi 30 mai 2016

LOVE, la pire série de l'année







LOVE est clairement la série qui m'a mise le plus mal à l'aise, j'ai regardé toute la saison un peu hébétée par ce parti pris de "Gus est quand même sympa au fond" et la scène finale m'a vraiment plongée aux tréfonds du dégoût. 
Je pensais qu'on pourrait la ranger dans "Judd Apatow a encore une fois pas très bien compris ce que c'était le féminisme" mais non non, là ça dépasse carrément (en nul) ça !

Aussi, je précise que je n'ai pas relevé tous les points négatifs de la série, déjà parce qu'il y en a trop, mais en plus parce que cette relation principale est suffisante pour mettre un gros zéro. Parce que d'autres moments de gêne/fantasme de mec gênant, y'en a un bon petit paquet dans la série et que ça donne vraiment envie de leur mettre de bonnes grosses baffes.

Pour les gens qui pensent que c'est une critique de ce type de gars : au début, quand j'ai commencé la série, je me disais que c'était juste mal fait et que ça voulait probablement taper sur Gus aussi. Effectivement, il a des côtés négatifs, mais comme dit dans la note c'est surtout autour de son travail : il est mécontent, frustré, il veut plus, résultat ça le rend désagréable et le fait péter les plombs. MAIS c'est aussi montré qu'il a raison de vouloir plus, et toute son histoire avec Heidi c'est ça : est ce qu'il ne s'est pas trompé pour Mickey ? Est ce que cette fille là ne lui correspondrait pas plus ? Et Mickey est clairement montrée comme un des critères de sa frustration, de ce qui le mène à péter les plombs. Donc non, je ne pense pas que cette série soit une critique de ces types là. 
Et d'ailleurs, il suffit de voir le marketing et les retours de cette série : c'est une "histoire d'amour hors des clichés", avec deux personnes un peu perdues, et ohlala qu'est ce que ça a bien compris les rapports humains sans les juger. Donc vraiment non, je ne pense pas du tout que ce soit une critique, malheureusement ! 
Ah, et oui, Gus est un anti-héros ; ça ne veut pas dire qu'il n'est pas rendu attachant, juste qu'il ne correspond pas aux critères de base.

Quelques articles sur des points abordés ici : 

(oui je mets mes propres bd en liens mais comme ça on peut pas me reprocher de pas vouloir expliquer des choses !!!)

Voilà, big bisous à tou-te-s, désolée pour cette longue absence, j'espère pouvoir revenir très bientôt avec une note encore plus énervante !

Merci d'être là et de me lire + vous pouvez retrouver comme d'habitude la note sur tumblr + me voir dire des blagues sur mon facebook ! <3

La bande annonce de la série : 



28 commentaires:

Jo Huck a dit…


Cette série m'a aussi mise mal à l'aise, mais c'est le but non? Elle était pas censé être drôle.. si ? Ou jai rien compris aha.
Je l'ai qd même bien aimé perso..
J'ai trouvé que la série démontait justement ce prototype du " nice guy" que le mec se persuade d'être alors qu'au final c'est le pire personnage.. et ça nous ai complètement démontré que Gus est méga pourri .

Et même si c'est filmé du point de vue de gus, dès le premier episode il est vraiment montré comme un pauvre type, et ça va de pire en pire tout au long de la série..
Alors qu'on s'attache de plus en plus à Micky.. qui même si on la montre pleine de défaut, elle s'affirme de plus en plus et s'assume surtout comme elle est sans chercher a correspondre à ce que pourrait attendre les autres d'elle. Elle ne cherche pas à plaire à Gus, et ça c'est cool ! Elle a conscience de ce quelle est, et au fur et a mesure de la série elle se remet en question elle se bat elle 'assume, bref elle est tip top génial.

Je pense à l'épisode du chateau de la magie où Gus est vraiment montré comme super nul avec cette histoire de veste et le fait quil est " honte " d'elle alors qu'elle s'assume complètement et ne veut en rien correspondre à ce que lui pourrait attendre.
Ok niveau représentation c'est super nul,et la fin m'a un peu saoulé mais la série au niveau des persos est plus nuancé de mon point de vue.. :) Love mirion keep going on, c'est tjrs un plaisir de lire tes notes :)

Lucien Danel a dit…

Cette série malgré tout le bien que les gens en disaient m'a toujours repoussé, j'ai bien fais de pas la regarder en fin de compte...
Et merci de parler de Grace et Frankie ! Meilleur série comique de 2015/2016 😍

Pluezil Vlk a dit…

Oh non ! Je l'avais mise dans la liste à regarder pour Gillian Jacobs <3 (huge Community fan), heureusement que tu as conseillé plein d'autres séries qui ont l'air super (et que j'ai pas encore vues, pas si évident) :)

Orangine a dit…

Je suis d'accord avec Jo Juck, même si la série n'est pas toujours très subtile et Appatow s'est montré maladroit, il veut, à mon avis, aller plus loin que ce que tu décris ici, et en particulier pour le personnage de Mickey: on s'attache vraiment à elle, et elle est vraiment présentée comme la fille super humaine à qui on peut s'identifier, et Gus est un ANTI-nice guy, tout le monde le comprend (j’espère). Mais par contre c'est vrai que la scène de fin est très très très malaisante.

Maadiar a dit…

C'est tellement glauque que j'ai cru que c'était PARODIQUE. J'ai arrêté à la moitié, après l'épisode de la soirée ou il met un bash à la fille pour continuer son boeuf de merde en mode narcissique niveau 2000.

T'aurais pu aussi t'étendre sur les rôles de l'actrice ado, manipulatrice et méchante, de la productrice, manipulatrice et méchante, des deux soeurs rencontrées en soirée, MANIPULATRICES, MÉCHANTES ET INCESTUEUSES HAAAAAA.

C'est tellement malveillant et surtout hypra glauque que j'ai cru à une parodie. Vraiment. Un truc pour montrer aux gens le prototype du Connard faussement bon garçon.

Je tombe du panier.

Maadiar a dit…

Tiens pour GQ c'est une série apathique molle cool à regarder... Je t'ai extrait un passage révélateur: "Il y a le paquet de clopes que ce dernier est contraint de payer à la première dans la scène inaugurale de l’histoire".

CONTRAINT. Genre. "Contraint". Ont-ils ont regardé la même série????

Zélie a dit…

Effectivement, leur relation est dérangeante, mais je pense que c'était le but et que ça permet de faire réfléchir. Et éventuellement faire prendre conscience au spectateur qu'une relation déséquilibrée n'est pas saine, avec le recul.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur le faire que c'est "bien sûr filmé de façon à ce qu'on soit du côté de Gus". Au contraire, comme Jo Huck, je trouve que les défauts et le mauvais comportement de Gus sont plutôt clairs. Ça montre que certaines personnes, bien que convaincues d'être gentilles et ayant même l'impression d'êtres de bonnes poires, ne le sont en fait pas du tout quand on regarde la situation de l'extérieur.

Je suis d'accord avec Orangine sur le fait que Gus est un anti-héros et que Mickey est le personnage le plus attachant, avec qui on peut s'identifier et pour qui on se sent désolé. Et, comme Madiaar, j'ai regardé cette série comme une caricature (certainement pas comme une éloge de l'attitude de Gus, ou un guide sur la façon dont une relation saine fonctionne). Je suis assez surprise que ça ait pu (dû ?) être pris autrement.

fredulfa a dit…

bon ça m'a quand même donné envie de m'en faire une idée par moi-même du coup j'ai pas tout lu pour pas tout me spoiler

mais dans le genre Nice Guy, as-tu vu la série de Stephen Merchant, "Hello Ladies" ?
elle est vraiment chouette je trouve, une seule saison, c'est pas exactement exactement sur les nice guy mais les galères de drague d'un mec, et même si on éprouve de l'empathie, c'est clairement montré pourquoi il galère.
enfin voilà, à priori au moins 50% de rire en prévision

Mirion a dit…

Pour les gens qui pensent que c'est une critique : au début, quand j'ai commencé la série, je me disais que c'était juste mal fait et que ça voulait probablement taper sur Gus aussi. Effectivement, il a des côtés négatifs, mais comme dit dans la note c'est surtout autour de son travail : il est mécontent, frustré, il veut plus, résultat ça le rend désagréable et le fait péter les plombs. MAIS c'est aussi montré qu'il a raison de vouloir plus, et toute son histoire avec Heidi c'est ça : est ce qu'il ne s'est pas trompé pour Mickey ? Est ce que cette fille là ne lui correspondrait pas plus ? Et Mickey est clairement montrée comme un des critères de sa frustration, de ce qui le mène à péter les plombs. Donc non, je ne pense pas que cette série soit une critique de ces types là.
Et d'ailleurs, il suffit de voir le marketing et les retours de cette série : c'est une "histoire d'amour hors des clichés", avec deux personnes un peu perdues, et ohlala qu'est ce que ça a bien compris les rapports humains sans les juger. Donc vraiment non, je ne pense pas du tout que ce soit une critique, malheureusement !
Ah, et oui, Gus est un anti-héros ; ça ne veut pas dire qu'il n'est pas rendu attachant, juste qu'il ne correspond pas aux critères de base.

fredulf : nan j'ai pas vu, j'aime bien SM peut être que je devrais commencer !

Shyle a dit…

En même temps c'est pas étonnant non ? Franchement si je regarde ne serait-ce que les 10 dernières années en tant que réalisateur et/ou scénariste, c'est : Puceau à 40 ans, Crazy Amy, En cloque, 40 ans mode d'emploi... Il n'a jamais rien de fait de drôle à mon sens. Et je suis un grand fan de comédies romantiques et de teen movies à la con, donc dans le genre avaler des couleuvres en ce qui concerne les clichés sexistes et les représentations, je gère. Mais là c'est vraiment central à la plupart de ses films. C'est vraiment pas un réa que je trouve bon, alors le voir sur le format série, bwuf de base.
J'ai l'impression qu'il fait toujours plus ou moins du caca, mais comme il a scénarisé pour le mythique Freaks&Geeks, on lui pardonne tout comme si c'était du millième degré.

Et c'est pour ça qu'on a dans les com's les deux visions, il joue particulièrement avec ça, j'ai l'impression qu'il est toujours sur cette ligne où tu sens que le côté awkward et déplacé est voulu, que ça l'amuse qu'on puisse pas dire si ses films sont gros beaufs ou subtiles (ça lui permet au passage d'avoir deux publics, un bien populos et l'autre pseudo-intelligentsia qui y voit une malice sur cette génération désabusée un peu adulescente blablabla).

J'avais entendu parler de Love car il y a EELS un de mes groupes préférés qui y fait une apparition, je mate cet épisode et je jette le reste, comme je jette déjà sans scrupule sa filmographie.




Louise Ganot a dit…

Oui Gus est clairement antipathique, il va sûrement se remettre en question mais moi j'ai adoré cette première saison, j'espère qu'elle va lui faire comprendre que c'est un idiot et qu'il va changer

Léon Plazol a dit…

Ce qui est bien avec vous, c'est que si on suit exactement votre vision de ce que doit être une fiction, scénariste va devenir le métier le plus simple du monde. On ne pourra raconter qu'une seule histoire... Et super chiante...

BD_NUL a dit…

BON BEN SI MIRION DIT QUE CEST NUL ALORS JE VAIS REGARDER LE MIRACLE DE L'AMOUR A LA PLACE

Anonyme a dit…

J'avais regardé un épisode mais j'ai arrêté directement, je n'ai pas accroché du tout ... Grace et Frankie, oui, très sympa ! La série de cette année qui m'a amusée le plus c'est Lucifer ... la bande son est super, le casting d'enfer (c'est le cas de le dire) et j'adore l'humour des réparties ... Autre série fabuleuse à découvrir : Outlander. Tournée en Ecosse la 1ère saison, les décors sont magnifiques, les héros principaux à tomber et ...testez, c'est génial !
Nat

margot a dit…

attention ! Paul rust n'est pas le seul scénariste,
Lesley Arfin a coécrit cette série ! et les personnages de love sont aussi ses créations!!
elle est mariée à celui qui joue Gus dans la vraie vie, et cette série est basée sur leur histoire d'amour.
Lesley arfin a déja collaboré avec J Apatow et pour rien de moins que girls....
j'aime beaucoup ton travail! mais j'adore cette série et je suis obligée de me dire que nous n'avons pas retenu les mêmes passages!
notamment lorsque gus et mickey rentrent de leur rencard au Magic Castle
Mickey explique que c'est impossible de proposer un rencard à quelqu'un puis de refuser qu'il n'ai pas apprécié ce rencard ! Mickey explique calmement son point de vue, et gus l'ecoute et accepte.
c'est vrai que les représentations sont limitées à des hetero cis blancs, mais il y a des zones de libertés ,
les amitiés de mickey ! elles ne sont qu'esquissées mais ses amies proches sont étonnamment rafraichissantes et inhabituelles

je trouve que c'est un rythme étonnant pour une série sur une histoire d'amour,et pour ca, regardez la !

Julie a dit…

Plus la série avançait , plus j'avais envie que Gus décède xD

Très bonne note ! ^^

Je me rappelais plus de la fin d'ailleurs, c'est encore pire que je l'imaginais :/

Natacha a dit…

Merci pour cette critique très intéressante ! Je passerai mon chemin. 😉

Benny a dit…

J'ai pas du tout les mêmes ressentis. Je m'étonne surtout que tu nous expliques comme un état de fait ce que les créateurs de la série ont voulu dire (Rappelons au passage que Paul Rust n'a pas écrit sa série seul---> https://en.wikipedia.org/wiki/Love_(TV_series)).
Je suis pas du tout raccord sur ta vision du "Nice guy" pour Gus. A mes yeux il apparaît comme un personnage mou et très maladroit qui fait souvent preuve d'égoïsme. D'ailleurs tu décris bien les scènes qui le présente de manière négative et je ne comprend pas tes arguments qui te font dire qu'il est présenté comme un Nice guy. Toi même tu le hais... Pourquoi d'autres spectateurs l'aimerait? Est ce que tu as rencontré des spectateurs qui apprécient les réactions de Gus? Qu'est ce qui te fait dire que les créateurs ont pris parti pour Gus plus que pour Mickey?

En tant que garçon, je vois ce personnage avoir des réactions parfois qui m'amuse, parfois qui me touche, parfois il me débecte. Parfois je me reconnais en lui et ça me met très mal à l'aise car je prend conscience à quel point j'ai pu être con (et machiste?) dans certaines de mes attitudes sans en avoir conscience. Quant à Mickey, je ne vois pas en elle la représentation de TOUTES les femmes. C'est juste une fille un peu paumé tout comme Gus est un mec paumé. On parle de leur relation déséquilibrée où même les mecs qui se croient gentil peuvent être des connards.

Désolé d'être un peu direct mais je supporte pas qu'on s'autoproclame interpréteur de ce qu'un auteur a voulu dire. Que tu n'apprécies pas la série je comprend, que tu trouves que le personnage principal antipathique et machiste, c'est le cas. Maintenant que tu déclares que c'est également le cas des créateurs de la série, c'est une erreur à mes yeux. Ta critique se focalise sur la représentation négative des femmes dans les productions Appatow mais est ce que sa représentation des hommes est particulièrement positive?

Personnellement j'apprécie cette série (sans pour autant la considérer comme un chef d'oeuvre). Je recommande personnellement d'aller découvrir les autres série produite par Appatow "Girls" et "Freaks and Geeks". Certes les films Appatow sont loin d'être des chefs d'oeuvres mais je pense qu'il a su mettre en avant des auteurs qui ont su remettre en question la manière de représenter les relations entre les hommes et les femmes.

Bon après c'est très subjectif ce que je dis là...
Désolé pour les fautes d'orthographes...

Anonyme a dit…

Comme beaucoup, je n'ai pas du tout pensé que Gus était représenté comme un "nice guy" (d'ailleurs dès la première séquence, sa copine lui reproche de jouer les gentils pour amadouer alors que c'est un con)
Et le perso de Mickey est bien plus sympa. La plupart du temps, c'est lui qui passe pour une tête à claque. Elle, elle est juste paumée et adorable. Lui, c'est un sale type dans tout ce qu'il fait (ce que tu reproches justement, la tromper, la harceler). Il est caractérisé comme un sale type dès le départ.
Je pense que ça dépend de la façon dont on veut voir la série, par quel prisme.

bd nulle a dit…

Rhôôo y'a l'Odieux Connard qui se moque de Mirion et ses copains !

https://unodieuxconnard.com/2016/06/14/john-smith-social-justice-warrior

Faut envoyer JCVD lui péter la gueule !!!

Floflocks a dit…

Très bonne parodie de l'Odieux Connard

Les SJW comme Mirion Malle ne se rendent même pas compte que leur rhétorique incite à toujours plus de racisme et de sexisme

J'en veux pour preuve son apologie béate du film Starship Troopers, parce qu'elle y a trouvé des connasses qui imitent à la perfection la fureur guerrière des mâles, or ce film est fasciste jusqu'à la moelle

Nous voilà avec une SJW qui fait l'éloge d'un film d'extrême droite parce qu'on lui a servi sur un plateau l'égalitarisme qu'elle réclame (wow trop cool des femmes qui massacrent aussi bien que des hommes)

Anonyme a dit…

Mais c'est pas grave, Mirion. y'aura bien un mec assez désespéré pour t'embrasser un jour...

LorraineCha a dit…

Bonjour,
Je découvre votre Blog grâce au Madame Fig.
Bravo pour vos illustrations!
J'adore vos couleurs et surtout votre point de vue.
Je remarque, quel sens de la déduction, que vous donnez une compile des séries.
Avez-vous traité de GOT, Game of thrones?
Parce que si je suis tombée dedans, c'est surtout pour les personnages féminins.D'accord beaucoup de guerrières, avec des variantes
ma fille de 15 ans c'est Thirion. Enfin un nain qui joue autre chose qu'un Bouffon.

Chloé P. a dit…

J'ai la flemme de lire les autres commentaires là maintenant ahahaha. Je voulais juste poser ma patte car j'avais bien aimé l'ambiance "légère" de la série mais avait été aussi très très très... mal à l'aise. Je trouve le personnage de Gus détestable, mais j'avoue avoir pensé que c'était peut-être plus une critique qu'autre chose, personnellement Mickey je l'aime au fur et à mesure des épisodes, contrairement à Gus qui est un enfoiré de base, c'est même pas un nice guy c'est juste un lâche. Mais c'est vrai que je commence à me demander si ils seraient en effet pas un peu sympathisant de ce fameux Gus les créateurs ? zut alors.
Je pensais que non, la scène au château de magie déterminait assez à mon sens combien il est bidon, mais c'est vrai qu'on montre toujours Mickey comme une emmerdeuse.

Je sais pas trop quoi penser, je materais sans doute la saison 2 pour voir si ils sont condamnables ou si au contraire ils sont pas tant "ok" avec Gus.

En revanche, je suis GRAVED'ACCORD, les laiderons avec les belles filles faut arrêter.

Anonyme a dit…

Comme beaucoup d'autres, j'ai pas aimé gus qui m'a l'impression d'un egoiste caracteriel et relou. Bref, il merite des baffes. Par contre, de la a dire qu'il est moche c'est un peu dur. Il ne me semble pas si a plaindre que ca.
Par contre...j'ai pas aimé mickey non plus en fait. Dans l'absolu, il n'y a pas grand chose a lui reprocher a part un petage de cable, mais je ne l'ai vraiment pas trouvé attachante.
Pour moi LOVE c'est une histoire de gens relou avec une histoire compliquée et malsaine. Bref, l'anti-histoire d'amour hollywoodienne.

Anonyme a dit…

Attendez... j'ai dû mal lire la dernière phrase. Je relis. Maintenant inversez la proposition. " Les thons avec les bogosses, fait arrêter ". Et là, tombereau de réactions sur le côté machiste de la phrase. Dans l'autre sens, ça revient au même : c'est juste un rapport de force inversé ! Mais c'est toujours un rapport de domination. Conclusion : si le "combat" c'est juste inverser le rapport de force, quel intérêt? A par tenir une revanche, je ne vois pas.

Anne Errelis a dit…

Merci pour ce post! Je n’ai pas non plus aimé cette série. D’abord, elle est très androcentrique (comme tout ce qu’a fait Judd Apatow jusqu’ici), mais c’est la fin surtout qui m’avait énervée. Je ne savais pas exactement pourquoi j’avais ressenti cet agacement, mais maintenant que j’ai lu cette explication au sujet de Gus qui devient un agresseur en n’acceptant pas de laisser tranquille une fille qui vient juste de lui dire qu’elle a besoin de temps pour soigner ses addictions, je comprends mieux mon malaise. C’est fou à quel point des comportements fondamentalement abusifs peuvent passer inaperçus.

Anonyme a dit…

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé la série.
Et je souhaite laisser un commentaire car je pense que tu te fourvoies extrêmement et es visiblement passé à côté de certaines choses.

1) le type n'est pas moche, c'est un peu degueu de mettre un jugement de valeur dessus.
2) la série a un discours féministe car le personnage féminin n'a de cesse de mettre son point de vue sur la société patriarcale et à quel point les femmes sont utilisées dans plusieurs milieu.
3) ce merveilleux personnage féminin est également perdu : addiction aux drogues, sexuel... des choses qui arrivent.
4) le personnage masculin a une vie ub peu plus "saine" : un bon entourrage, est plus terre à terre, etc.
Est-ce que ça en fait une série misogyne ? Je ne pense pas.
4) quand il trompe le personnage féminin c'est parce qu'elle est très dure avec, ke repousse sans cesse, critique tout ce qu'il aime, bref, le blesse dans son amour propre. Et là il se retrouve face à une fille un peu folle certes, mais qui adhère à son monde. Donc il se laisse aller parce qu'il est aussi très faible. Je n'excuse pas son acte hein, je dis juste que ça peut se comprendre.
On a vu beaucoup de femmes traitées de la sorte agir pareil.
5) la série n'est pas, pas représentative... un personnage feminin et noire est présent, un personnage avec énormément de pouvoir et là chaque épisode. Un autre personnage noir proche du personnage masculin, etc.
6) si la série veut parler des gens de Hollywood, est-ce un problème si il n'y a pas de pauvre dedans ? Vraiment ?
Est-ce qu'un média est obligé de tenir des qotas pour ne pas se faire critiquer ?

J'aime énormément ton travail, mais ça me peine de voir quelque chose de réduit à ce point en passant à côté de tout l'aspect psychologique de chaque personnage qui pourtant est plutôt riche.