mardi 16 septembre 2014

Un article à base de films et d'enfants






Comme je dis dans la note, si jamais vous n'êtes pas d'accord avec un film "safe" vous pouvez BIEN SÛR me le signaler (même, s'il vous plait, faites le), car il est possible que je sois complètement passée à côté d'un truc (je n'espère pas mais bon !).
Et je le répète encore, dans la peur qu'on me dise trois mille fois que je suis une horrible totalitariste, non, je ne dis pas qu'il faut montrer aux enfants que des films sans aucun souci. Et il y a aussi des films/séries que je ne vais pas mettre dans la liste parce qu'il y a trop souvent des clichés alors qu'il y a aussi des perso féminins super chouettes, complexes et intéressants (Adventure Time, par exemple, que j'aime et que j'ADORE). Parce que le but, c'est de répertorier les films/séries 100% sans inquiétude (enfin, si ça existe...).

Ça serait probablement bien chouette de faire ça avec les livres ! Je me demande même si cela n'a pas déjà été fait.

Et MERCI à Catherine de m'avoir donné l'idée, et MERCI à vous tous qui avez donné des noms de films pour m'aider !

Avant les listes, deux articles très très intéressants sur Frozen et Rebelle pour appuyer mon propos ! Et le lien du site HabiloMedias (celui des conseils) et de mon article sur la représentation, au cas où.

BREF. Place aux listes : 

LES FILMS SANS CLICHES : 


  •  TOUS les films d'Hayao Miyazaki
  • Mulan de Disney
  • Lilo et Stitch de Disney
  • Le tombeau des lucioles d'Isao Takahata (attention c'est un film vraiment triste/traumatisant, à regarder quand on est un peu mature)
  • Matilda de Danny de Vito
  • Coraline d'Henry Selick
  • Persepolis de Marjanne Satrapi 
  • Bee and Puppycat de Natasha Allegri 
  • La famille Adams de Barry Sonnenfeld
  • Le petit dinosaure et la vallée des merveilles de Don Bluth
  • La Reine des Neiges de Lev Atamanov
  • Les Razmoket de Arlene Klasky et Gabor Csupo
  • La famille Delajungle de Arlene Klasky et Gabor Csupo
  • La petite taupe de Zdeněk Miler
  • Fifi Brindacier (la série live) de Olle Hellbom
  • Avatar, the last airbender et Legend of Korra de Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko
MEDAILLE D'OR : 
  • Steven Universe, de Rebecca Sugar (zéro problème et représentation diverse et super perso : love infini)

LES FILMS SANS CLICHES MAIS MANQUANT  DE REPRÉSENTATION : 


  • Le roi et l'oiseau de Paul Grimault et Jacques Prévert
  • Paranorman de Sam Fell et Chris Butler
  • Là-haut de  Pixar
  • Les Super Nanas de Craig McCracken
  • Monstre et Cie de Pixar
  • Ernest et Célestine de Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner
  • les Wallace et Gromit des studios Aardman
  • Les triplettes de Belleville de Sylvain Chomet
  • Atlantide de Disney

J'essaierai de mettre cette liste à jour le plus souvent possible et aussi de la rendre plus pratique/jolie qu'un vieux texte sur un blog. 

Vous pouvez aussi trouver cette note sur tumblr

A bientôt pour de nouvelles aventures ! 






102 commentaires:

luchie a dit…

Une film que j'adorais gamine, manque de représentation, mais déconstruit plein de clichés:
The princess Bride

Tellement chouette <3

barbaumi a dit…

Merveilleux comme d'habitude ! Tu devrais peut-être mettre un trigger warning sur le Tombeau des Lucioles, qui si il ne craint pas trop côté sexisme, demeure un crève coeur absolu et un bon traumatisme de mes 9 ans.

Marion Ponpon a dit…

Je n'ai pas d'enfants dans mon entourage mais c'est toujours intéressant de voir ces films sous un autre prisme.

Je suis super d'accord avec La Reine des Neiges, au début j'étais là "ouais ouais trop bien, des meufs cooles et actives et tout" ! Et puis au 3ème visionnage, c'est plutôt "meh...".

Merci pour cette liste super utile ! Elle ne dispense pas des discussions après leur visionnage, et pour les Miyazaki ça peut être l'occasion de parler d'environnement par exemple (qui est de moins présent dans les films pour enfants).
Par contre j'enlèverai "Le Tombeau des Lucioles", il est magnifique, mais vu comme il m'a traumatisée à 23 ans, jamais de la vie je le montrerai à un enfant ahah

Mymy a dit…

Les Cinq Légendes est un film d'animation très sympa avec des personnages assez variés :)

Sinon, évidemment, Kirikou !

Gaspard Ryelandt a dit…

Stardust, Les Aventures du Baron de munchausen, Times bandits, Les aventures de Chatran, Un été avec Koo.

Cham a dit…

Orange is the new black : diversité & déconstruction des clichés (notamment de la prison et des lesbiennes)

Jeanne a dit…

Super intéressant comme d'habitude, Mirion ! Juste une remarque pour ajouter à la discussion : dernièrement, il y a une tendance chez Disney/Pixar à remplacer les dynamiques "princesse et prince" par une dynamique quasi entièrement féminine : par exemple ce que j'aime bien dans Rebelle, c'est que la princesse arrive à une sorte de maturité en améliorant la relation avec sa mère - donc son évolution n'est pas du tout liée à une figure masculine. Même chose dans le récent "Maléfique", ou la relation est réinventée entre la princesse et la soit-disant fée malfaisante. Après ça n'en fait pas des modèles de représentation non plus, on est bien d'accord, Miyazaki tout puissant sur ce point là ! Mais pour en discuter des fois avec ma petite nièce, je me rends compte qu'elle est très réceptive à ces histoires dans lesquelles les filles se construisent les unes par rapport aux autres, et comment ça peut être une bonne chose - et pareil pour les mecs, du coup ! Bisous et gros love <3

Valentine a dit…

J'allais dire Orange is the new black aussi mais je crois pas que c'est nickel de montrer ça à des enfants, c'est un peu trop hard parfois quand même et je crois que c'est quand même un humour plus adapté à des personnes plus âgées (après je sais pas les enfants d'aujourd'hui sont un peu bioniques)

Sinon des trucs que je regardais quand j'étais petite c'était les films de Jacques Demy (en particulier Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'âne). Je pense qu'on peut trouver 50 000 clichés dedans mais pour moi c'était plutôt humoristique et même si c'est très très très axé sur la recherche de l'amour au final ce qui est cool c'est que c'est pas que les filles qui sont obnubilées par le love mais les garçons aussi, qui sont parfois encore plus sentimentaux que les filles (Maxence dans Les Demoiselles de Rochefort <3 for ever et en fait vraiment 90% des persos sont doux et gentils) et c'est quand même des persos qui font des trucs cools de leur vie genre des gâteaux, de la danse, de la musique, de la peinture. Après plus j'en parle plus je me dis que j'ai une vision absolument déformée du monde à cause de ces films... mais genre une vision agréable quoi.
Et les vieilles comédies musicales américaines genre Singing in the rain ou West Side Story, là aussi ça tourne de ouf autour de l'amour, c'est pas exempt de clichés et c'est les mecs qui ont les rôles les plus actifs (c'est pas le cas dans les Jacques Demy) mais y'a quand même de beaux personnages de filles et voir des mecs qui dansent c'est rafraichissant. Ah et du coup (en fait j'adore beaucoup trop les comédies musicales) Billy Elliot, même si le personnages principal est un garçon, le perso de la prof de danse est vraiment cool et y'a aussi une petite introduction éventuelle sur l'homosexualité et aussi sur les clichés qu'il peut y avoir sur les mecs qui dansent.

Bref c'est pas des films "zéro risques" mais c'est des films qui m'ont énormément marquée et qui n'ont pas bourré ma tête de clichés pour l'éternité. Je pense que si on regarde au même moment tous les Miyazaki ça suffit à compenser tous les autres films où il y a plus de faiblesses.

Allez bisous, je lis ton blog depuis super longtemps et à chaque fois avec délectation, c'est juste que c'est pas trop mon genre de laisser des commentaires mais je trouve qu'un monde sans comédies musicales est un monde sans saveurs donc voilààà :)

kkro a dit…

explique moi pour adventure time !!!
je vois pas les clichés, à part pour faire la blague justement

milles bisou de love <3

JujuK a dit…

Bonjour !
Je ne commente jamais mais suis ton blog depuis un bon moment déjà et je l'ai conseillé à pas mal de gens, je le trouve vraiment très intéressant, et avec toujours une pointe d'humour ce que j'aime beaucoup.
Tu essaies de mettre de la nuance dans tes propos, toujours, montrer qu'effectivement ce n'est pas tout noir ou tout blanc... Beau challenge.

Juste un petit commentaire sur "Le roi & l'oiseau". Bon je ne suis sûrement pas très objective, car j'ai beaucoup d'amour pour ce film que j'ai vu pour la première fois toute petite. MAIS je voudrais quand même signaler que le personnage de l'oiseau (qui est tout de même central) est très intéressant : c'est un personnage "mâle" et pourtant sensible, aimant ses enfants, et il n'a pas les "mauvais traits" d'un personnage trop "viril".
Certes, le ramoneur et la bergère sont un peu cliché, mais on a aussi le personnage d'un aveugle qui est très sympathique et qui est même un adjuvant dans l'histoire. Bref, tout au long du film, ce ne sont pas les "plus forts" qui "gagnent"... Bon voilà, mais sinon je suis d'accord avec toi sur tout le reste, je pense qu'il y a pas mal d'autres dessins animés qui sont chouettes, dans les films d'animation (malheureusement, les Walace et Gromit que j'aime beaucoup ne présentent quasi jamais de personnages féminins "forts"...).

Ah et un petit ajout aussi pour dire que parmi les séries qui offrent une bonne représentation des genres (tout en étant très réaliste), je citerais "The Wire". (mais évidemment, ce n'est pas pour les enfants !).

Bonne journée, et encore bravo pour tout ce travail !

Toto le Rototo a dit…

KKro> Yo ! Alors je crois, pour Adventure Time, c'est un peu que (presque) toutes les filles sont des princesse, et souvent un peu sérieuses, et les Finn et Jake c'est les "bros" un peu immatures qui vivent pour l'aventure et le fun. Il y a pleins de contre-exemple à l'intérieur de la série, mais globalement ça reste pas mal genré. Et perso je trouve ça un peu bizarre le truc avec les enfants de Jake. ça donne l'impression qu'il est vraiment un mauvais père, c'est même un peu moqué dans la série. Je me souviens plus pourquoi Lady Rainicorn ne pouvait pas emménager dans la maison, mais c'est assez clair que c'est la maison des "bros" et que ça restera comme ça.

Sinon, il y a le truc assez cool de la possible histoire d'amour entre Marceline et Bubblegum, mais c'est tellement subtil que tout le monde passe à côté. Je comprends, c'est la télé américaine et tout, mais au final, c'est vachement frustrant et pas trop courageux, hahaha. En plus c'est vraiment des persos bien cool, et moi aussi j'aime beaucoup la série :)

Lycan a dit…

Hum, moi je ne suis pas trop pour montrer Princesse Mononoké aux momes parce que c'est un film assez dur et violent, à réserver aux plus grand enfants quand même.
Sinon, en animé qui me semblent bien, il y a Brisby et le secret de nimh et bien sur l'excellente série animée Avatar, the last airbender.
(là niveau diversité, on se pose là, les membres de la tribus de l'eau ont la peau sombre, ceux de l'air, la peau claire, il y a beaucoup de femmes guerrières, méchantes ou gentilles et même de vieilles sages)

nlitb a dit…

Hello,
Merci pour cette liste, je cherche justement en ce moment des idée de dessins animés courts ou longs pour ma belle-fille de 3 ans.
Au niveau des courts, j'ai vu plusieurs épisodes de Peppa Pig que je trouve plutôt pas mal : le perso principal est féminin, ça change de tchoupi, trotro et les autres... Et les histoires sont chouettes, pas cliché.
Pour les longs je pense à des films plus "animaliers" comme le Livre de la jungle, le Roi lion etc... Mais je ne les ai pas vu depuis un moment donc je ne sais pas s'ils sont vraiment safe.
Sinon je pense à Mary Poppins, dans mon souvenir son personnage est plutôt féministe mais idem, je ne l'ai pas vu depuis longtemps !

Carole Ballereau a dit…

Zach et Christa :) Pour le coup c'est lui qui ne peut pas s'en sortir sans elle :D Et c'est aussi une belle ode à l'écologie au passage (même si ça manque de représentation au niveau des héros).

Peut-on rajouter les Fievel? Je ne me souviens plus si c'est sexiste ou pas, mais j'aimais beaucoup étant petite...

Et aussi Le secret de Nimh !

Et en film (pas dessin-animé) je dirais Le Jardin Secret (où il y a tatataaaam... un handicapé !!)(ou presque)(mais ça apprend quand même la tolérance).

Aco a dit…

Un film que je trouve bien (même si je ne suis pas tout à fait objective puisque c'est un des piliers de mon enfance): Brisby et le secret de Nihm de Don Bluth.

Ce film a quelques défauts dans le cas qui nous occupe:
l'héroïne n'a même pas de prénom, on ne la connait que sous le patronyme de feu son époux. Même le corbeau débile à un prénom (Jeremy)...

Il y a beaucoup plus de personnages masculins forts (Tous les rats de Nihm, Mr Ages, Jeremy, le grand Hibou...) que de persos féminins.
À vrai dire il y a toute une histoire parallèle à celle de Brisby (une ordinaire souris des champs), qui veut sauver ses enfants: celles des ex-rats de laboratoire, supérieurement intelligents,qui s'interrogent sur leur futur (complots, meurtre trahison).
En persos féminins, à part Brisby, on ne compte que la pas commode, mais vaillante Tatie Musaraigne et les 2 filles de Brisby.

Autre défaut, on a un gros clicheton: la mère courage. C'est à peu près tout ce qui définit Brisby.
Mais c'est aussi selon moi sa qualité: combien de films (pour enfants) ont pour protagoniste une mère vraiment héroïque?
Qui surmonte toutes ses épreuves grâce à des qualités dites "féminines" (douceur, entraide, humilité)?
Petite, les épreuves que traverse cette petite souris m'ont terrifiée et emplie d'admiration: affronter la moissonneuse (c'est une dame qui sauve le coup: Tatie Musaraigne!), visiter l'antre du grand Hibou, droguer le monstrueux chat Dragon, s'évader de la cage du canari (ça a l'air couillon comme ça, mais l'animation de Bluth parvient à rendre tout ça épique!).
Brisby n'est pas flamboyante. Elle est discrète, elle a peur, elle tremble, elle demande de l'aide, mais à la fin c'est toujours elle qui se met en péril et qui ne renonce jamais.

Encore un truc très cool au sujet du film: il est légèrement flippant, d'une façon qu'on oserait plus proposer ouvertement à de jeunes enfants aujourd'hui.
Et rien que pour cette raison là, c'est un film que je recommanderais.

(Note: je vois que Carole Ballereau cite ce film avant moi :D)

Yannick Gombart a dit…

j'ai du mal avec le concept de "représentation". Je ne suis pas sure de comprendre ce qu'il signifie...
Sinon +1 pour Princess Bride et le roi et l'oiseau qui est un film magnifique. Je pense que le ramoneur n'a guerre plus de charisme que la bergère...Pour moi, c'est avant tout un film qui parle du despotisme.

Adelheide a dit…

Hello !

J'aime énormément ce genre d'initiatives, étant moi même une sale féministe relisant chaque dessin animé par le prisme de mon obsession. Encore jeune, pas d'enfants, pas sûre d'en vouloir, mais très certainement résolue le cas échéant à leur transmettre la culture la plus ouverte possible.

Petite remarque (juste pour la discussion, rien d'agressif) : Je ne suis pas du tout d'accord avec l'analyse de REBELLE, pour moi c'est loin d'être un faux ami. En effet, les mauvais choix du début ne disqualifient selon moi aucunement le personnage féminin, intelligent, rusé (la manière dont elle essaie de détourner la tradition en demandant sa propre main est intéressante) et courageux. Elle rattrapera son erreur seule, avec succès, sans se compromettre (le mariage reste pour elle conditionnel : "Pourquoi pas, un jour, mais avec quelqu'un que j'aime. Ben oui,le mariage ça peut même être fun pour une féministe, sisi.). Et puis, c'est surtout une ode à l'indépendance et à l'amour maternel : la scène du combat final, c'est une femme qui défend une femme contre un mâle brutal, sans intervention du gentil papa ou du bel amoureux.

Autre suggestion non genrée à mon sens qui m'a énormément marquée étant enfant : ALICE AU PAYS DES MERVEILLES. Je me souviens en avoir discuté avec ma mère en lui disant : "Pourquoi l'écrivain a choisi une fille comme héroïne ? C'est rare.". Donc, ça m'avait interpellée et fait réfléchir sur la norme. Puis, ça m'a donné de la force de voir cette petite imaginative, aventureuse et indépendante.

Anonyme a dit…

La princesse et la grenouille ??

Gaspard Maunoir a dit…

Alors, niveau films d'animation pas sexiste, je pense que je devrais avoir 2-3 propositions intéressantes :

- Les Enfants Loups, Ame & Yuki : On se retrouve face à une situation familiale assez dramatique puisque la mère se retrouve à élever ses deux enfants seule (pas la famille traditionnelle papa/maman donc) et le développement des personnages des enfants, l'un vers le sauvage, et l'autre vers les hommes, rend le tout assez intéressant. En plus l'animation est toute douce, donc c'est cool.

- Brisby et le secret de Nimh : Même situation que la précédente : en personnage principale une mère de famille seule qui va se casser le dos pour sauver sa famille et son enfant malade. C'est grâce à sa force et ses convictions qu'elle arrive à devenir une bonne héroïne. En revanche, y'a des passages un peu flippants pour les enfants en bas âge.

- Fantastic Mister Fox, de Wes Anderson : Ouais, j'admets que celui-ci n'a rien de féministe ou progressiste en soi puisque les personnages principaux sont quasi-tous masculins. Mais il est tellement génial ce film qu'il faut le conseiller quand même.

- Kirikou et la Sorcière : Concrètement, le personnage de la sorcière est bien trouvé. Très fort et terrifiant en premier lieu et finalement c'est par l'amour entre les deux personnages qu'elle trouve son absolution. En plus c'est un très bon film puisqu'il y n'y a que des gens de couleur, et que l'ambiance de conte africain est su-per bien rendue !

- Mary et Max : La personnage principale est une petite fille qui grandit, et elle entre en correspondance avec un homme atteint par du syndrome d'asperger. En plus d'avoir un scénario très touchant et bien ficelé, l'animation est très bien faite !

- Les Shrek : Bon, on reste dans le cliché du couple heureux qui fait des enfants, mais au moins la princesse choisit elle-même son prince et ne se limite pas au seul physique. Sans être ultra-féministe, c'est déjà pas mal.

- Pocahontas peut-être ? On a tout de même une femme de couleur en personnage principal et elle agit en tant que négociateur en pleine guerre, ça fait un personnage féminin fort. Après j'aimais pas des masses le film, donc voilà.

- L'illusionniste : Fait par le même mec que les triplettes de belle ville, c'est une super histoire assez mélancolique. Le personnage féminin est secondaire, mais très loin d'être accessoire. Vraiment très beau à voir.

Gaspard Maunoir a dit…

AH, et tiens, tant que j'y suis, quelques autres idées me viennent :

- Princes et Princesses : Le titre est à prendre à l'exact opposé de ce qu'est le film. On retrouve 4 contes différents où le personnage féminin est aussi important que le personnage masculin, l'animation est super chouette (faite par les mecs qui ont fait Kirikou) et on a carrément une inversion des rôles prince/princesse dans le dernier conte. A montrer à tous les âges !

- Metropolis (2001) : Ca, c'est plus pour les 7-10 je dirais. Thématiques un peu dures sur la guerre, la technologie et l'autoritarisme. Mais le personnage féminin reste central. Au premier abord on pourrait penser que c'est juste une poupée, une coquille vide, mais comme elle apprend à être humaine au fil du film, ça rend le développement intéressant.

- Le Prince d'Egypte : Ce film n'est pas spécialement féministe, mais il n'y a que des gens de couleurs et tous, y compris le personnage féminin, ont du relief. Ça vaut le coup de le conseiller, en plus c'est une bonne pilule contre l'antisémitisme.

Et à part ça, même réflexion que les autres : Le Tombeau des Lucioles, c'est PAS DU TOUT un film pour enfant ! L'animation a beau être axée jeunesse, je foutrais pas un gamin devant Jon-Roh la Brigade des Loups ou Ghost in the Shell. Déjà parce qu'il va rien comprendre, mais surtout parce que c'est des thèmes nettement plus adultes.

Boulb a dit…

Je ne vois pas en quoi Milan a le défaut d'avoir une relation hetero.
Par contre je suis d'accord pour dire que c'est dommage n'a aucune relation homosexuelles.

Nana a dit…

Atlantide de Disney manque de représentation ? Je ne suis pas vraiment d'accord, on a une femme mécano (et latino), Kida est assez mâte, le héros n'est pas un modèle de virilité... Quelles raisons t'ont poussée à la mettre danc cette catégorie ? (ça à l'air un peu agressif mais c'est vraiment juste pour savoir, ma vision des choses manque parfois un peu de subtilité !)
Et je suis complètement d'accord pour mettre Rebelle en faux ami. Il y a La Princesse et la Grenouille aussi, qui est peut-être l'un des pires : le message c'est vraiment "abandonne ton rêve le plus cher car être avec un mââle c'est mieux"
J'ajouterais aussi un trigger warning à Persepolis, c'est dur comme film pour un enfant.

Mais tant de films à voir dans cette liste ! moi qui adore les dessin animés, merci pour cette liste !

Boulb a dit…

Mulan*
Que les Disneys n'ont aucune*

Bloub a dit…

Waaaaat ?!?

La princesse et la grenouille, c'est limite le mec qui a du changer son comportement de gros virile tandis que Tiana reste forte et travailleuse. À la fin elle a son restaurant et le mec lui n'a pas toute la thune et tout l'argent qu'il veut. C'est Tiana la leadeuse, elle qui l'emmène dans son "château" et elle qui le sauve.

Bloub a dit…

Toute la thune et les filles*

Agripine - les embobineuses a dit…

Oh la la, je suis pas toujours d'accord avec les films cités (par exemples, les films d'Ocelot, Kirikou, Princes et Princesses... se rangent clairement dans la catégorie craignos, pour moi).

Par contre, je rejoins tout à fait la team Avatar (the last air bender) et sa grande sœur, Korra ! Des séries (respectivement pour enfants et ado je dirais) qui parlent de sexisme et de répartition des tâches ? Euh... Pas mal.

Sur internet, on trouve des courts-métrages en arabe, destinés à encourager les femmes à réagir face aux agressions, y compris les gamines. Juste en tapant Salwa sur youtube, ça devrait le faire.

Les dessins animés de Fifi Brindacier sont quand même pas mal, et ils remettent en question d'autres oppressions (l'école, les adultes, la police) ce que je trouve personnellement bien pratique ^^

Plus récent, je ne sais plus quelle chaîne produit un dessin animé qui s'adresse aux petit.es petit.es (3-5 ans), Dr la peluche, avec une héroïne médecin noire. Pretty cool !

Ensuite, bien sur, en terme de diversité des représentations, je recommande chaudement My Little Pony : Friendship is Magic (et éventuellement, le premier volet de la série, mais pas les générations 2, 3 et 3,5 :/). Tout le monde se moque, mais elle propose vraiment des possibles variés pour les filles, et tous les personnages actifs sont des meufs.

J'ajouterais une de mes chouchoute, Atomic Betty. Bon, elle est keuf de l'espace, mais si on passe au dessus de ça, c'est assez chouette parce qu'elle rock grave ! En plus, dans la saison 2 (je crois) elle a une pote black qui arrive, et qui a le même statut de sauveuse galactique qu'elle. Du coup, elles décident de devenir amies et de s'entraider. Bon, ptet la série est devenue nulle, depuis que betty a été érotisée :/

Toujours récemment, gulli ou disney passait une série qui s'appelle Sally Bollywood, mettant en avant une jeune indienne qui mène des enquêtes ! Malheureusement, impossible de la trouver en français sur internet. Par contre, les épisodes anglais sont dispo un peu partout.


Plus jeune, j'aimais bien Arthur, qui passait sur Canal J. Il me semble que c'était pas trop nul (plutôt rien à reprocher que des trucs cool). Plusieurs perso secondaires de meufs fortes physiquement ou très malignes, pas frileuses. C'était pas mal.

Enfin, il y a eu une ébauche de Buffy en animé, mais franchement ça casse pas trois pattes à un canard (tant mieux pour lui). C'est juste rigolo quand on connait la série.

En termes de films, pour les petit.es il y a Yona, la légende de l'oiseau sans ailes (malheureusement, y a de la grossophobie trash sur la fin).
Pour les plus grand.es, il y a Phineas & ferb : accross the 2nd dimension, qui en plus d'être drôle propose des rôles féminins super badass ! (à éviter par contre le cross-over entre phineas & ferb et les super héros ! misogynie, bonjour !)

Il y a aussi Princesse Arete, très contemplatif, mais hyper beau / mélancolique et qui pose certaines questions pertinentes.

Ensuite, Le Cygne et la Princesse, qui réussit l'exploit de poser de très bonnes questions, pour exploser ensuite les réponses d'un grand coup de latte du romantisme niais. Il est très fort, mais il est pratique pour discuter avec les enfants.


Il paraît aussi que quelque part, bientôt, par on sait pas qui, il y a une série avec un.e héro.ïne transgenre qui devrait sortir. Ce jour là, le monde sera beaucoup plus beau. Si jamais quelqu'un.e à des nouvelles de cette série, je dis merci :)


Lulle a dit…

Chicken run, par les créateurs de Wallace et Gromit. Les poules ressemblent parfois à des caricatures de filles niaises (hiii un mâle) mais la personnage principale Ginger est une poule carrément badass.
On note aussi le couple de méchant fermiers, où la femme n'est pas dominée par son mari mais le contraire.
Et puis, c'est très drôle.

DreamRain54 a dit…

Pocahontas, bof, au début elle fait la meuf libre qui refuse de se marier, mais en fait elle attend juste celui qui la fera trembler comme on le voit dans "au détour de la rivière". Après c'est vrai que son rôle dans le film reste celui d'une femme forte.

Dragons ? Pas grand chose à voir avec le féminisme, mais dans le 2 le personnage principal est handicapé, ce qui est très rare dans un film pour enfant.

Sratt a dit…

Super initiative cet article !
Je veux juste réagir à Mulan. Je suis d'accord sur le fait que Mulan est enfin un personnage féminin fort, qui ne cherche pas l'amour, etc. Malgré tout, le film renferme pas mal de clichés, notamment la chanson (que j'adoooore quand même) "Comme un homme". Dans le désordre, des paroles comme "Sois plus violent que le cours du torrent" ou encore "Peut importe que la femme soit ronde ou mince, du moment qu'elle fait bien la cuisine" m'ont toujours fait un peu mal...
Sinon c'est super de voir toutes ces idées, ça me permet de découvrir pleiiin de films.

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si ça a été dit mais Avatar le dernier maître de l'air est un excellent anime. Le personnage féminin principal a même eu droit à son spin-off (La Légende de Korra), peut-être un peu plus difficile d'accès que l'anime original.

Louve a dit…

Marjane avec un seul n, s'il vous plaît madame ;)
Sinon j'hésite à proposer Le chat du Rabbin, c'est rempli de diversité étou étou, mais je ne classerais pas Joann Sfar comme auteur pour enfants ^^

Anonyme a dit…

Super dessin! Je suis totalement d'accord!
Film safe:

-La prophétie des grenouilles(et en plus c'est français)
- Les mondes de Ralph
- Coraline et tous les Ghibli(plus que Miyazaki ceux de Isao Takahata comme le Royaume des chats ou Le tombeau des lucioles ou Pompoko ne sont pas bourrés de clichés)
- Paranorman
Et pour des critiques de qualité il y a le site: http://www.lecinemaestpolitique.fr qui est très bien!!

Anonyme a dit…

Je suis complètement d'accord !!
Dans les Demy , même si l'intrigue tourne très souvent autour de la recherche de l'Amouuur , cette recherche est complètement partagée par les personnages masculins : on nous présente des hommes sensibles et émotifs, qui dansent et qui chantent... et d'autres qui le sont moins.
En tout cas ces films ont enchanté mon enfance, et s'ils ont développé mon côté fleur bleue, je ne pense pas qu'ils aient renforcé des clichés sexistes en moi.
Pour les Disney c'est une autre histoire !

Ella a dit…

Bonne initiative d'essayer de lister des films safe ! Je voulais juste ajouter un point à l'analyse par rapport à ma propre expérience : avec le recul, je me rends bien compte que les dessins animés Mulan ou Pocahontas sont loin d'être exempts de clichés, mais quand je les ai vus alors que j'étais petite fille, ils ont eu un impact important parce qu'ils montraient qu'une fille/femme peut être badass, courir partout dans la nature, grimper aux arbres, avoir une certaine force physique, résoudre des conflits, etc. Même dans une oeuvre avec quelques aspects problématiques, les enfants peuvent quand même en tirer des "bonnes" représentations (à condition de débriefer avec elleux ce qui pose problème).

Sinon pour compléter la liste, je citerai "Anastasia", certes totalement incorrect historiquement mais qui montre une héroïne pauvre, qui se débrouille bien même en situation de crise et c'est elle qui détruit le méchant à la fin alors que son petit copain git inconscient, situation d'habitude typique de la demoiselle en détresse.
Côté série animée, il y a "Copy Cut", un dessin animé sur l'univers du cosplay avec plein de persos féminins variés (dont une super grand-mère), et des persos masculins dans des rôles parfois non-traditionnels, ainsi que des persos non-blancs ! En plus c'est très drôle ! =)

Del a dit…

Un film que je trouve bien pour les filles c'est Penelope avec Christina Ricci et James McAvoy.
C'est un bon conte de fée moderne, très beau visuellement et pas plus niais qu'un Disney. Et surtout malgré des clichés évidents on a une vraie héroïne qui se sauve elle-même.

Un autre qui aborde de nombreux thèmes tout en étant plaisant (ouh la blague !) à regarder c'est Pleasantville.

Le sourire de Mona Lisa, mais ça passera peut-être mieux auprès d'un public plus âgé.

La Petite Princesse ça marche toujours, mais c'est le film de mon enfance, je ne suis pas objective.

Il me semble aussi que dans Titan AE la fille était plutôt badass mais je me souviens plus trop.

Si un jour il y a une liste pour les livres, je crois qu'on pourra y mettre toute l’œuvre de Pierre Bottero (La Quête et Les Mondes d'Ewilan, Le Pacte des Marchombres...)

Elsa a dit…

Tout comme dans un commentaire précédent, je conseillerais My Little Pony.
Sinon, dans les Pixar il y a Toy Story 2, avec la cowgirl Jessie, forte de caractère, pas amoureuse du héro et qui n'hésite pas à lui signifier ses différences d'opinion (et à le trahir à un moment). En revanche, le film manque de représentation (on a Mme Patate, la bergère et Barbie)
Pour revenir à des dessins animés, il y a Gravity Falls, un super programme de Disney. C'est l'histoire de deux jumeaux (frère et soeur) de 13 ans qui vont chez leur oncle pour les vacances. La soeur, Mabel, est hilarante, géniale, forte et a confiance en elle. Ses deux bonnes amies sont une asiatique et une transgenre (qu'on ne voit pas trop souvent par contre).

Ka a dit…

Bonsoir,
pour apporter mon petit grain de sel..

Je crois qu'il n'a pas été cité : MIA ET LE MIGOU. C'est surtout un film écolo qui dit qu'il faut pas détruire, mais c'est aussi l'histoire d'une petite d’Amérique du sud qui part à la recherche de son papa disparu. Son personnage est merveilleux, elle est courageuse, n'a pas peur de dire ce qu'elle pense aux grandes personnes, cherche la vérité, et on la voit quelque fois effrayée mais elle cherche a connaitre ce qui lui fait peur et ne s'enfuit pas devant les difficultés ! Le méchant est nuancé aussi, et c'est vraiment très beau comme animation (crayon de couleurs/aquarelle)
C'est un film français d'ailleurs, comme le suivant :

Dans le même style : U !
De loin un de mes films préférés, à voir à tout âge, c'est tout beau en peinture aussi.
Dans ce films il y a tout plein d'exemples diversifiés : la mère aigrie qui met la misère à son fils qui n'ose rien dire, un adorable couple sans le moindre dominant/dominé, des ados qui tombent amoureux, des plus vieux amoureux qui le savent mais ne le disent pas, une princesse très énervante mais nuancée. Les personnages (filles et garçons) sont tous différent, très intéressants, vraiment je le conseille :) J'adore j'adore j'adore ! U c'est la licorne la plus cool du monde !
Y'a même un lézard anglais ! :D

Maroh a dit…

Liste totalement subjective de ma part :
- Le Cinquième Element.
Quand j'étais petite, je le regardais en boucle. Et même s'il y a de quoi faire tiquer... ben le souvenir qui s'est gravé en moi, c'est : LEELOO, ELLE EST BADASS.
- WAll-E. Trop mignon, trop intelligent dans sa construction, trop poétique, et EVE est un robot SANS les attributs à la con qu'on donne en général à un non humain. Pas de couleur rose, fleurs dans les cheveux, coeurs, formes féminines... rien qu'une voix. Et les rapports de force sont inversés sans que Wall-E en soit diminué !
- Chicken Run. Les poules sont courageuses
- Sister Act ! Des personnages majoritairement féminin, une héroïne noire, et trop de bonne vibes !
- Kuzco. Parce que Izma. Une méchante drôle, intelligente, et tellement charismatique qu'elle vole la vedette aux deux héros.
- Les Indestructibles ! La fille et la mère ont tout autant des pouvoirs et de l'importance que le fils et le père.

Anonyme a dit…

Salut!
Cool liste de film/séries :)
Juste un comentaire sur "Tout les Miyasaki": franchement le vent se lève, la fille se laisse mourrir pour que lui réalise sa carrière, je dis bof (de toutes façons, je pense pas que ce soit un film pour enfants).

Sinon je n'ai pas trop d'idée, ils ont peut être fait un film de Sally Lokhart tiré des bouquins de Pullman, et les livres sont vraiment bien côté 'role model'.

Lilas a dit…



Dear Mirion Malle,

Déjà, merci beaucoup pour ce nouvel article BD, qui comme tous les autres jusqu'à présent, sont constructifs, intéressants et surtout très drôles.
J'ai pas l'habitude de commenter, mais là le sujet est juste trop tentant!
Déjà, je voulais revenir sur quelques choix dans ton article:

Pour Mulan, je trouve qu'en effet une relation amoureuse n'est pas obligatoire dans une fiction impliquant une fille, ceci dit, alors qu'on assiste d'habitude dans les Disney à une fille dont le seul objectif est de trouver le grand amour, Mulan, elle, n'en est pas du tout préoccupée et l'histoire avec Shang prend très peu de place! Je ne trouve pas que ce soit un défaut du film que Mulan ai un intérêt amoureux pour quelqu'un!
Pour Rebelle, comme dit plus haut, ce n'est en rien un faux ami pour moi. Je ne vois pas ce qu'il y a de sexiste dans le fait qu'elle veuille, quand elle voudra, aimer puis épouser quelqu'un. Elle a au contraire établit un changement de mentalité pour tout le monde, et les personnages masculins ont un rôle assez ridicule dans l'histoire.
Je trouve également qu'il est un peu injuste d'inclure le Roi et l'Oiseau dans la liste des films pas assez représentatif, car il se rapproche beaucoup plus d'un conte, les personnages ne sont pas genrés selon moi, l'aspect philosophique est prédominant.
Par contre pour le reste, je suis totalement d'accord, notamment pour Frozen et la majorité des films des films de princesses Disney! Mais alors, pourquoi as-tu mis La Reine des Neiges dans les films sans clichés? Et en quoi Ernest et Célestine n'est pas assez représentatif?
Quant aux Miyazaki, je te bénis. Le Voyage de Chihiro, que j'ai vu à 7 ans, m'a boulversé et j'aurais aimé voir d'avantage de films Ghibli dans ma petite enfance.

Merci encore pour cet article en tout cas! :D

Lilas a dit…

@Sratt:
Pour Mulan, au contraire, ces scènes dont tu parles sont empruntes de second degré. En effet, dans "Comme un homme", il y a une ironie très claire sachant qu'à la fin de la chanson, Mulan/Ping est devenue meilleure que tous les autres hommes, d'où l'absurdité du discours de la chanson. Pour les paroles de "Une fille à aimer", à savoir "Moi qu'elle soit grosse, ou qu'elle soit fine, je suis pas mysogine. Du moment qu'elle sache faire la cuisine." Je trouve qu'il y a clairement une critique un peu sarcastique, dans le "je suis pas mysogine", sous entendant qu'il l'est clairement. Il y a moultes de critiques du machisme dans ce film: Quant elle arrive au palais et que personne ne l'écoute, car comme dit Muchu: "Tu te souviens, t'es une fille maintenant!" ou que le secrétaire l'a traité de vipère, de femelle, alors qu'elle est celle qui au final, sauve la Chine. Même Shang, qui a lui-même une mentalité macho, finit par changer d'avis. C'est elle qui le sauve alors que Shan Yu tente de le tuer. Enfin voilà, j'avais besoin de le dire! :)

Ah, et une dernière note pour Mirion Malle! Par rapport au fait que Les Razmokets ne soit pas rempli de clichés: En effet il ne l'est que peu, mais Feminist Frequency m'a fait réalisé que la mère des jumeaux était quand même la représentation d'un cliché un peu gros de la féministe ;)

Dnad a dit…

Quelques suggestions de plus :
Là-Haut
Anastasia
L'Île de Nim
Monstres contre Aliens
La route d'Eldorado

Anonyme a dit…

+1 pour dragons 2, pour la mère qui sort du lot des mamans de dessins animés habituelles en préférant privilégier sa passion à sa famille.

Babou a dit…

Coucou Mirion,
J'adore ton blog, une œuvre de salut public !

-Pour les préados, je conseille "True gritt" des frères Cohen, qui met en scène une fille de 13 ans extrêmement forte qui veut venger son père dans l'ouest américain du 19eme.
-Encore une préado, le film "Stella",de Sylvie Verheyde, de 2008 qui montre une amitié entre 2 filles de 11 ans, un parcours initiatique fin des années 70...
-Et enfin, qui connaît la série animée américaine "Daria", très drôle, une ado super intelligente à l'humour caustique. Personnage principal de la série,elle passe son monde et les clichés à la moulinette ! J'adore Daria !

Voilà pour l'instant dans ce qui apparemment n'a pas été cité.

Babou a dit…

Je reviens avec un lien qui parle très bien de Daria comme film féministe assumé...
http://centrifugue.fr/daria-ma-misanthrope-bien-aimee/

Hanakana a dit…

Le noël de monsieur Jack ? J'ai passé mon enfance à le regarder ... je ne l'ai pas revu depuis 15ans donc je ne suis pas pleinement certaine de l'absence de clichés ...
Autrement je suis bien contente que tu précises que tu n'approuves pas la censure totale ... j'ai une petite nièce de 3ans qui n'a pas droit de regarder Blanche neige, La belle au bois dormant ou Cendrillon ... je suis ça bien triste ..

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup Le chat du Rabbin, qui explique de façon intéressnte, drôle et sans clichés la religion juive. Mais c'est parfois un peu dur, alors peut-être pour les grands enfants / pré ados.

Anonyme a dit…

Salut,

pour les "super nanas" je ne suis pas vraiment d'accord depuis que j'ai vu cette video : https://www.youtube.com/watch?v=tnJxqRLg9x0 à partir de 3'05 :)

Fan2Mirion a dit…

Dragons me semble une film exempt de clichés, ou inversant les clichés habituels. Le monde des Vikings est un monde macho, violent où le jeune Harold doit faire ses preuves. Ce personnage est dépeint comme chétif, maladroit donc inadapté à don environnement.
Au final, il change le paradigme de départ en montrant que les valeurs de solidarité et de non violence dépassent la force brute et les rivalités stériles. C'est pas un beau message ça ?
En plus, enfin un personnage masculin qui peut servir de vrai modèle à mes fils.

Rana a dit…

Le film Persepolis est bourré de clichés. Je suis d'origine iranienne et je vais en Iran quasiment chaque été. Son dessin plaît et elle vend énormément en France car ce qu'elle raconte donne aux gens l'illusion d'une vie incroyable en Occident par rapport à l'Orient.

Anonyme a dit…

C'est intéressant ce que tu dis Rana, est-ce que tu pourrais nous donner des exemples? Étant donné qu'a priori, elle raconte ce qu'elle a vraiment vécu, je pensais qu'on évitait les clichés dans son cas.
Laurence

Julie a dit…

Kirikou :)

Anonyme a dit…

J'ajouterais Volt de Disney même si le héros est un mâle, pour les raisons suivantes :
- le héros humain de la série télé est une petite fille dégourdie
- le 1er personnage secondaire qui est une chatte est complètement à l'opposé des clichés voulant qu'une fille soit belle, gentille et naïve ; c'est plutôt le héros mâle qui répond à ces adjectifs et à qui la chatte va faire voir la vraie vie
- la mère de la petite fille est grosse, c'est suffisamment rare pour être salué ! Du plus, il s'agit d'une famille monoparentale ce que je trouve sympa pour changer un peu du "un papa une maman"
A côté de ça, c'est un dessin animé vraiment sympa, drôle et dynamique et qui ne me semble pas viser un public genré contrairement à d'autres comme cars ou la reine des neiges par exemple ( je serais bien incapable de dire s'il devrait plaire plus aux filles ou aux garçons !)
Laurence

pipieau a dit…

@Rana

Dans le cas de Satrapi, je suppose que ça doit être du à une différence de contexte ; elle a vu "l'apogée" du régime, et est revenue après une guerre, et ces dernières relancent souvent le nationalisme.

Ensuite, je ne suis pas tout à fait d'accord avec "le voyage de Chihiro", en tant que film sans cliché ; il me semble qu'il y en a un (même si il est mineur) : le personnage de Yubaba ne pourrait pas être joué par un homme, car elle incarnerait le stéréotype de la vieille commerçante/tenancière de sources acariatre. Ca passerait moins bien si elle avait un zizi.

Rana a dit…

@Pipieau et à @Anonyme

Elle ne fait pas que de raconter sa vie malheureusement, elle donne aussi beaucoup d'images sur l'histoire de l'Iran en passant à côté de choses essentielles qui ne font que de renforcer les clichés que les gens ont sur un pays qu'ils ne connaissent pas, dont ils entendent parler uniquement à travers les médias, particulièrement la télévision, objet qui inspire le dégoût. Si tu veux un exemple, Satrapi parle énormément de la condition féminine en Iran. Elle les montre maltraitées par leur mari. J'ai entendu il y a à peine un mois qu'une femme a tabassé son mari. Ce genre de faits divers qui passent dans les médias arrivent dans n'importe quel pays. L'Iran est certes un pays où la femme a d'énormes interdictions mais il ne faut pas oublier que la grande majorité des gens sont de confession musulmane et que porter le voile par exemple est une chose dont elles ne pourraient pas se passer car ça fait aussi partie de leur culture et de leur éducation. Satrapi passe sous silence que 85% des diplômées en médecine sont des femmes. Elle passe aussi sous silence qu'il y a plus de femmes qui font un métier dit "d'homme" comme pilote ou pompier que dans la plupart des pays Occidentaux. Enfin. Je ne vais pas m'éterniser, la liste est longue et le film trop loin dans ma tête pour que je puisse en parler en me souvenant de tout ce qu'elle dit. Entre parenthèses, je trouve le personnage même de Satrapi vulgaire au possible, autant dans sa manière de parler que dans son attitude méprisante. Heureusement qu'il y a des iraniens qui font monter le niveau comme la première femme qui a eu la médaille Field il a quelques semaines (iranienne, a vécu et a étudié en Iran, eh oui! ;) )

Marie-Eve a dit…

En quoi sauver la Chine serait plus génial de la part d'une lesbienne ou d'une célibataire que de la part d'une hétéro amoureuse ? Pas touche à Mulan, c'est sacré :p

CherryBulle a dit…

Azur et Asmar.. :3 Mixité culturelle et religieuse, les héros sont des mecs, oui mais, petite princesse méchamment intelligente et badass, Maman badass qui se débrouille sans l'aide d'aucun homme et s'en sort plus que bien, et la fée des Djinns qui fait ses propres choix, au final, c'est les nanas qui décident pour elles, c'est une histoire magnifique avec beaucoup d'amour, d'humour et de tendresse. ça fait du bien. De plus la musique et les dessins sont splendides.

Elsa Ha a dit…

Je suis pas sure que faire une liste bon films/mauvais films soit une solution à la représentation de la femme dans la société.
A mon avis la plupart des gens qui ont commentés (et peut etre meme toi y compris) ont regardés des disney, lus des histoires de princesse, joué à la barbie, et ça n'en fait pas des femmes soumises pour autant.
Enfin je trouve ça un peu bien pensant et simpliste de faire ce genre de liste.

c. a dit…

+1 pour Dragon 2 (chouettes personnages féminins notamment), mais avec des réserves :
- certes, la mère quitte sa famille et son village, mais de mémoire c'est en partie parce qu'elle se sent incapable de protéger son bébé + c'est pour aller protéger les dragons, donc se retrouver dans un rôle maternel
- elle quitte sa famille mais elle finit quand même par "racheter" ce comportement en étant à nouveau séduite par son mari et en acceptant de revenir dans son village avec mari et enfant... donc en revenant dans la norme
- le super vilain du film est aussi le seul personnage de couleur... (peau plus foncée et dreadlocks, alors que tous les autres personnages ont la peau plus claire et sont coiffés à la viking)

et sinon des suggestions (mais je ne connais pas assez bien ces films pour être tout à fait sûre de moi) :
Mary poppins
Max et les maximonstres
Le jardin secret (1993)


par contre, pas Princess bride (même si j'aime beaucoup ce film !), qui a été cité plus haut : dans le genre caricature de fille nunuche, capricieuse et incapable de se débrouiller seule, on a rarement fait pire, non ?

et j'en profite : merci beaucoup pour ton blog et ton travail :)

c. a dit…

ha et Croc-Blanc (1991) aussi !

Coco a dit…

Merci Mirion Malle !

Concernant Princess Bride, c'est un film bourré de clichés qui s'en moque totalement, donc à réserver à des enfants assez matures pour saisir cette grosse dose d'ironie.

Et concernant Persepolis, je le trouve dur pour des enfants. A réserver à des grands (ados ou préados) selon moi, je l'ai vu vers 13 ans et je l'ai déjà trouvé dur.

Anonyme a dit…

Passionnant cet article ! Dans les dessins animés safe je pense pouvoir ajouter Les Enfants de la pluie (dont j'ai oublié le réalisateur), à réserver aux plus grands mais magnifique. Les films d'animation de Michel Ocelot comme Prince et Princesse, en plus d'être de petits bijoux visuels, aident à briser les clichés. Et enfin, pour les presque ados, la série Malcom est très chouette et pleine de personnages hauts en couleur !

Effimadora a dit…

Je sais pas si Dora l'exploratrice est un bon exemple, sachant que c'est pour les petits-petits, mais : Dora est hispanique, bilingue, aventurière... Mais en meme temps elle est assez plate.

Sally Bollywood (serie d'animation francaise, yeah !) dont l'heroine est indienne, intelligente (une détective), agile, sportive, empathique, prete a aider les gens meme si elle les aime pas. Puis la moitie des personnages en arriere plan sont asiatiques !

Foot 2 rue : sur les 5 personnages principaux, 2 sont blancs, les filles sont aussi fortes en foot que les garçons (et peuvent les battre, dans un episode ou le sexisme est le sujet).

Kim possible, qui est une super espionne et dont la mere est neurochirurgienne (je me souvient pas avoir vu une mere dans un Disney qui soit docteur !)

Kim Hugues a dit…

Salut !

Je ne sais pas s'il a déjà été proposé, mais je pense au merveilleux Mary&Max. Ou comment une petite fille mal dans sa peau commence une relation épistolaire avec un vieux monsieur solitaire sans qu'ils se connaissent. Un film d'animation génial, plein de belles choses, ou comment se reconstruire et réapprendre à vivre grâce à l'autre (aussi bien Mary que Max) et sans que ça ait quoi que ce soit à voir avec l'amour (fin si, mais pas l'amour romanesque genre princesse/prince quoi). Une leçon sur l'ouverture et l'acceptation de l'autre tel qu'il est. Mais prévoir les mouchoirs ;)

Phiip a dit…

J'ai pas lu tous les comms, donc sorry pour les doublons. Ceci dit j'ai la même démarche (avec des nuances !)
- Happy Texas
- Little miss sunshine
- Jumanji (mais ça fait un peu peur)
- la chèvre
- la nuit au musée
- pleasantville
- un jour sans fin
- retour vers le futur
- les Beethoven (ma fille adore)
- zoolander

Testés et approuvés par mes gamins/gamines.

Anonyme a dit…

comment ils vont être trop cons tes gosses...

Anonyme a dit…

J'émettrais quand même une réserve pour Coraline, primo parce que je trouve quand même qu'il fait assez peur, surtout pour les enfants jeunes, et secundo parce que si je me souviens bien, il y a quand même toute une scène (celle du spectacle) à base de "oh mon dieu, les voisines vont se mettre en bikini alors qu'elles sont vieilles, fripées et moches, ah mais non en fait elles ont une taille de mannequin et des boobs 95G, haha que c'est drôle". Donc je ne sais pas dans quelle mesure ça influe sur les enfants, mais voilà, bof-bof pour le message. Sinon, pour les autres films, j'approuve totalement ! Très bonne initiative !

Anonyme a dit…

Je n'ai pas l'impression que cela a été cité mais pour les 2-4 ans, rien de tel qu'un bon vieux teletubbies. Déjà, les personnages ne sont que peu sexués. Et pour le peu qu'ils sont, les auteurs se jouent des genres. tinki winki, qui a une voix masculine passe sa vie avec son sac à main.
Alors oui, pour les adultes, c'est débilitant, mais en plus d'être "éducatif" (parce qu'à cette âge la, ce qui est vraiment éducatif, c'est tout ce qui n'est pas à la tv hein, mais parfois, ça dépanne bien !) c'est , selon moi, safe

Mirion a dit…

Merci à tous pour vos commentaires et suggestions ! J'ai noté tout ça bien consciencieusement et je vais regarder petit à petit pour voir quoi ajouter à la liste !

Et je réponds demain ou jeudi aux questions oups oups désolée du retard PARDON

merci encore !

Plupplup a dit…

Bonjour,

Je trouve l'initiative de la liste et des suggestions intéressante. J'espère pouvoir apporter ma pierre à l'édifice en citant Brendan et le secret de Kells. Qui est mon coup de cœur de l'année.

En effet, le héro, jeune moine, est enfermé dans une ville cernée de murs sous les ordres de l'abbé, quand le personnage féminin principal est libre dans sa forêt et a une certaine puissance (ce qui est plutôt rare).

Plouk a dit…

Bob l'Epponge!!! On oublie pas Bob l'Eponge carré qui vit dans un ananas dans la mer et dont la meilleure pote Sandy est championne de karaté et de muscu!

Une nouvelle petite série qui marche trèèès bien aussi et devant laquelle je me suis tapée des sacrées barres : Souvenir de Gravity Falls (Ça a déjà été cité mais je le redis pour ceux qui liront par hasard ce message et qui aime voir des gnomes vomir des arc-en-ciel, renseignez-vous sur cette série O_O)

Et nom d'une pipe, je maintiens, mais La Belle et la Bête! Où Belle ne cherche pas l'amour mais des bouquins et un pote (elle le dit elle-même dans sa chanson qu'elle veut "un ami qui [la] comprenne et des livres par centaines") Après; c'est vrai qu'il y a les trois poufs blondes mais vu leur aveuglement pour Gaston quand nous on voit que c'est un gros bouffon, je crois que justement ça donne pas envie d'être superficielle. C'est vrai que cette représentation féminine n'est pas flatteuse mais elle est aussi largement compensée par la représentation masculine de gros tebé de Gaston, Lefou et tous les gars de la taverne...

Daenerys a dit…

Pour Frozen, je tiens à signaler qu'il y a une grande différence entre Hans et Kristoff. Hans, Anna veut l'épouser alors qu'elle a passé une soirée avec lui. Kristoff il est pas question de l'épouser à la fin, juste d'avoir une relation avec lui - de se courtiser, pour reprendre les termes de l'époque. Et j'ai envie de dire qu'il faut bien commencer quelque part et qu'il n'y a pas besoin d'attendre des mois pour commencer une relation. Par contre je suis d'accord sur le reste.
En films je voudrais suggérer Les 5 Légendes, même s'il n'y a pas beaucoup de persos féminins, celles qui sont développées sont plutôt cool.

Daenerys a dit…

Sinon, ce n'est pas un film mais une vieille série mais je propose quand même : Les Animaux du Bois de Quat'Sous. On évite les clichés, et y a plein de messages importants (rien que dans la saison 1 tu apprends l'entraide, avec tous les animaux de la forêt qui passent un pacte pour ne pas s'entre-dévorer le temps de voyager jusqu'à une réserve, parce que leur forêt est en train de se faire changer en immeubles)

Romaq a dit…

Mais tellement chouette, ça fait plaisir de lire ça ! Cool de cool et oufti quel succès, tous ces gens qui viennent parler de Rebelle dans tes commentaires !

Annabeg a dit…

Marie et Max : Sur plus de vingt ans et d'un continent à l'autre, Mary et Max raconte l'histoire d'une relation épistolaire entre deux personnes très différentes : Mary Dinkle, une fillette de 8 ans joufflue et solitaire, vivant dans la banlieue de Melbourne, en Australie, et Max Horowitz, un juif obèse de 44 ans, atteint du syndrome d'Asperger et habitant dans la jungle urbaine de New York.
Super film récent je trouve!

Anonyme a dit…

Les 4 Dinosaures et le cirque magique, c'est bien aussi !

Flo NN a dit…

Bonjour! Un dessin-animé que tu as classé dans les "films qui ne craignent pas" est Mulan. Je suis tout à fait d'accord sur le fait que ce Disney soit globalement féministe, mais je pense que, comme d'autres films, il mérite une petite discussion avec les enfants après.
Je ne pense pas que de jeunes enfants soient aptes à comprendre la dénonciation au travers du cliché, je pense par exemple à deux chansons dans Mulan: la première, dont j'ai oublié le nom mais dont les paroles sont assez puissantes (du genre les hommes vont à la guerre, les femmes servent la société en enfantant) et la seconde, qui est "Comme un homme". Bien que Mulan soit récompensée même si elle a agit contre ce que la société attend d'elle, ces chansons peuvent nous faire croire que son comportement n'est pas celui d'une femme "normale". Je pense qu'il faut expliquer aux enfants que ces chansons sont des dénonciations et non une règle à suivre, car après tout, on pourrait croire que Mulan a bien agi car elle a agi "comme un homme", expression qui n'a bien sûr aucun sens pour un adulte averti, mais peut-être pas pour un enfant. Voilà, sinon je trouve ton article super intéressant =)

FooF a dit…

Salut " Mirion " ! Je voulais t'écrire pour te dire que je trouve ton blog brillant. J'aime la manière dont tu mets en évidence les erreurs du sexisme ordinaire, et je trouve le message très percutant.

Je voulais aussi te parler de mon ressenti, je ne sais pas si c'est parce que j'y fais plus attention, ou parce que le mouvement prend de l'importance, mais j'ai vraiment l'impression que la haine envers le féminisme, et même les femmes, prend une ampleur ingérable. Partout sur internet je vois des posts haineux envers le féminisme soutenus par des commentaires odieux, et très peu de gens seulement pour essayer de rétablir la vérité derrière toutes les absurdités qu'on peut entendre. A force je suis épuisée, j'ai l'impression de me battre contre le vent et que ça ne sert à rien, que personne ne veut entendre raison. J'ai l'impression que les mœurs régressent dangereusement, de plus en plus je vois des hommes et des femmes se battre contre le féminisme, non pas par peur que les hommes soient dominés, mais parce que selon eux, c'est bien normal que la femme soit soumise.. Que veux tu répondre à ça ?

Je ne sais pas comment tu fais pour continuer à te battre, je finis par en être dégoûtée personnellement.

En tout cas merci pour ce que tu fais, c'est tellement rassurant de voir qu'il y a encore des gens doués de bon sens, et de talent.

Bonne Continuation à toi !

Po a dit…

Salut Mirion,

Merci pour tes notes qui ont l'avantage de dédramatiser les questions qu'elles abordent en restant toutefois critiques et très justes.

Toute ces questions sur la représentation m'ont mené à me demander si tu connaissais le très bon site "Le cinéma est politique" (http://www.lecinemaestpolitique.fr/) qui aborde beaucoup les thématiques liées au sexisme, racisme et autre.

Au plaisir de te lire !

zouey a dit…

coucou , moi je pensais au dessin animé de astérix chez cléopatre , il est sympa je pense et repond à peu près aux critères , enfin je crois

Erreur404 a dit…

Quelqu'un a cité Lilo et Stich ? J'ai beaucoup aimé ce dessin animé étant gamin, avec une héroïne super cool et une galerie de personnages très chouettes. Sympa aussi parce que pour une fois, pas manichéen, je me rappellerai toujours le premier visionnage avec ma petite cousine "c'est lui le méchant ? -aaaheuuu... oui... non... pas vraiment -alors c'est lui ? -heuuu... non pas vraiment non plus... -et lui ? -... aaaaarh ><"
Pour le coup, on en a beaucoup discuté ._.

Erreur404 a dit…

j'ai rien dit, j'avais loupé la ligne dans la liste XD !

Anonyme a dit…

Pour les enfants p.o.C( ou non d'ailleurs) Kirikou et la sorcière est assez positif , on montre bien la psychologie de la sorcière qui n'est pas méchante par jalousie , parce qu'elle veux être la plus belle etc .

Sinon j'avais lu un article critique sur La petite sirène de Disney où il conseillé de faire suivre le visionnage du Disney par la version japonaise Mérida , la petite sirène (plus proche d' Andersen et moi problématique niveau représentation).

Anaïs a dit…

Hello!
Je ne sais pas si tu connais, mais je viens de découvrir ce site: http://genrimages.org qui m'a fait penser à ce post… Et ç'a l'air vachement bien :)

Lilidebergerac a dit…

Alors j'adore complétement Myazaki, c'est mon réalisateur préféré et tout... Mais le château dans le ciel m'a un peu déçue de ce point de vue là. L'héroïne ne peut rien faire sans l'aide de son ami garçon, et ses qualités principales sont d'être jolie et douce. Heureusement, il y a la "méchante" (qui s'avère être gentille, là je suis d'accord, Myazaki ce n'est jamais manichéen) qui est la chef de sa bande de pirates. Mais là aussi, on plaisante sans cesse sur sa laideur et ses hommes se lamentent en observant la beauté de l'héroïne quand ils pensent qu'elle va vieillir et devenir comme leur chef... Moyen. Même si ça rest un film génial et que c'est mon fond d'écran! :D

Meynna a dit…

MY LITTLE PONY.

6 héroïnes indépendantes, de belles valeurs, des mentors et personnages forts presque exclusivement féminins.

Et c'est une série autour de l'amitié, pas de l'amour !

Dragons est pas mal aussi notamment avec le personnage d'Astrid, assez badass. Par contre il manque clairement de diversité et puis bon le fait que le "méchant" de Dragons 2 soit le seul à ne pas être blanc, ça pue un peu.

Missa a dit…

Han Bee and puppycat <3

Il y a aussi les Bravest Warriors! C'est un bande d'adolescents qui voyage dans l'espace pour sauver des extraterrestres, ils conduisent un vaisseau spatial et vivent pplein d'aventures. Il y a des PoC, notamment deux des personnages principaux. Bon ya aussi une romance hétéro, et un peu le mythe de la friendzone (le "héro" amoureux de la seule fille du groupe, mais elle le considère comme son meilleur ami)MAIS il y a carrément un épisode où on croit que le héro va venir sauver Beth (l'amoureuse) alors qu'elle est en danger... et en fait, elle se sauve ELLE-MÊME! J'ai eu peur à l'approche du dénouement de cet épisode mais après j'étais conquise. En plus elle a l'air trop badass : https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/10458375_10204212480937221_4496696839226551097_n.jpg?oh=7134fbf11ed15342ec90e4ff83f345dc&oe=55150EA4&__gda__=1427005362_9f582ede7471d366d7fac388cee065ee

Mais bon c'est pour l'instant pas en français :( Et je dirais que c'est pour un public à partir de 10 voire 12ans. C'est aussi sur la chaîne YT Cartoon Hangover (comme Bee and Puppycat)

Missa a dit…

Oh tiens, je pense aussi à :
- Brendan et le secret de Kells (pas de PoC, ambiance mystique et médiévale, mais avec un perso féminin libre et puissant)
- Le jour des corneilles
- Le Tableau de Jean-François Laguionie
- Tokyo Godfather : excellent, avec une femme trans (!)et sans jugement de valeur sur elle, et c'est un personnage principal, et attachant! Mais peut être pas à montrer aux plus petits (discours sur la société difficile, et 3 perso vagabonds dans la misère)

- Rango est pas mal non plus, non?
-Les Enfants loups, Ame & Yuki

Et voilà :)

Stephane Beaussier a dit…

Bonjour,
Je pense qu'il y a une gros incompréhension du roi et l'oiseau qui est au contraire le film le plus aboutie en terme représentation mais aussi de la condition sociale. Sachant en plus qu'il à été fait en 1953.
Après il est un peu hors de portée pour les plus jeunes.
Si il n'y a pas de femmes à part la bergère c'est parce que c'est un monde distopique. Ainsi on associe absence de de diversité = mauvais. D'ailleur seul les méchants sont ainsi, dans la seconde partie du film on vois vois que le peuple du bas est diversifié: diversité d'age, personne de couleur, femmes. D'ailleurs le ramoneur est de couleur (au début du film il est dit qu'ils ne peuvent pas se marier pour deux raison : leurs condition social et le fait qu'il ne soient pas de la même couleur : on a un couple interracial).
Enfin si la bergère et le ramoneur sont passif c'est pour des raisons de représentation politiques et sociale. C'est le peuple (les lions représentent aussi le peuple) réveillé par les intellectuels (l'oiseau ) qui renverse le gouvernement despotique.
Pour conclure, c'est un film magnifique et complexe. Ce qui n'as rien d'étonnant de la part d'un film de Paul Grimault et Jacque Prévert.
Je conseille d'ailleurs l'ensemble de la production de Paul Grimault qui n'a pas du tout vieillie.

Amélie a dit…

Coucou, Je n'ai pas lu tous les commentaires donc peut-être cela a t'il déjà été mentionné, mais tu peux ajouter dans ta liste les série animées "Avatar: the Last Airbender" et "Legend of Korra" (c'est la suite, 70 ans après en gros)
C'est vraiment de bonnes séries avec des personnages féminins et masculins de tous types et qui évoluent. Elle a également le mérite de mettre en scène quelques handicapés (aveugles, manchots...) et des personnages à la peau plus ou moins foncée donc je recommande absolument.

Anonyme a dit…

Là-haut... manquant de représentation... d'accord si on considère qu'il y a 3 personnages principaux si on compte le chien qui parle... le petit gars aurait pu être noir ou être une fille lesbienne en fauteuil roulant, ou le chien aurait pu avoir un accent mexicain... mais je considère que ce film manque seulement qu'à moitié de représentation, car nous avons le vieux monsieur (ne me demandez pas les noms, je l'ai vu qu'une fois ce film). Très important à mon avis, car faites donc juste la liste des films d'animation (ou films tout court), où une personne âgée est la vedette! Du coup, pour la représentation, il gagne un point. Car même les gens qui dénoncent le manque de représentation culturelles et lgbt+, les personnes âgées sont souvent les grands oubliés.

«Le gay non maniéré - check
La fille fonceuse et indépendante - check
Le gars qui montre ses émotions - check
L'handicapé qui vit une vie normale - check
Présence d'au moins 3 ethnies différentes dans des rôles importants (et pour une fois le chef de police est asiatique et pas noir) - check
Ok, on a tout le monde : une belle distribution diversifiée âgée entre 20 et 35 ans. Super, tout le monde sera content.»

nathotdog a dit…

casper (le film de 1995) est cool aussi, non? je l'avais revu il y a un ou deux ans et l'avais trouvé bien

Anonyme a dit…

Je veisn de penser aux films Toy story... (Peut-être un manque de représentaion, par contre.)

Anonyme a dit…

Raiponce ! Je ne crois pas qu'il ait déjà été cité, mais en le revoyant, j'ai repensé à ce (SUPER) post et me suis dit qu'il devait appartenir à la liste des films safe. Pas de love at first sight, un personnage féminin fort qui cherche à s'émanciper (et pas à tomber amoureuse), qui y arrive d'ailleurs, qui sauve le personnage masculin de nombreuses fois, super débrouillarde, qui gouverne avec "grâce et sagesse" son pays (selon Eugène) et même le coup de "qui a demandé qui en mariage" à la fin est super géré ! Jamais les scénaristes ne tombent dans les clichés, même celui de la blonde aux super pouvoirs est évité (puisque même brune, elle garde sa magie). Seul bémol selon moi : le personnage de la méchante belle mère.

Par contre Dragon 2, c'est l'opposé... Avec un discours dégeulasse sur le mâle alpha, et quelques personnages féminins qui ont l'air fort, mais se font quand même sauver par leurs mecs maladroits (cf, la mère qui a trop la classe, jusqu'à ce que son empoté de mari lui sauve la mise on se demande bien pourquoi). La fille, copine du héros, qui a tout pour devenir chef du clan, tandis que le héros rêve d'être un explorateur mais... Non non non, on est déjà tous déterminés à l'intérieur de nous, et c'est le mec, le "mâle alpha", un point c'est tout ! Hum

Merci pour tous ces post et cette finesse d'analyse !

Pouj a dit…

Je ne suis pas d'accord pour Mulan : certes, les personnages sont asiatiques, mais ils n'échappent pas aux clichés. Enfant, ça m'avait beaucoup choqué, cette manière qu'ont les personnages de parler par formules poétiques (ben oui, ils parlent tous comme lao-tseu, vous ne le saviez pas?) . Si mes souvenirs sont exacts, l'empereur fait une métaphore très poussive du 'grain de riz" qui peut faire pencher la balance (super le raccourci "chinetoques" = bouffeurs de riz). Autre chose: comme dans la plupart des Disney, le système autocratique est présenté sans recul, voire comme un modèle : l'Empereur qui refuse de partir du château "non, faites d'abord évacuer mon peuple..." . Oui, quelle idée d'avoir instauré la démocratie quand on avait de si chouettes dictateurs, je vous le demande un peu ! Ce mec ne craint pas du tout : ses lois sont sexistes et dangereuses (on demande au père de Mulan, invalide, de partir guerroyer), mais, vu que c'est un gentil, ce doit sûrement être une erreur. Bref, à mon avis, à l'instar de tout les Disneys, le dessin et l'animation sont époustouflants, en revanche le scénario est désespérément manichéen et creux.

Mirion a dit…

Pouj : attention, je ne parle ici que de l'aspect du traitement du genre dans ce film ! Bien sûr que les analyses politiques de Disney sont toujours un peu bof au mieux et totalement terrible au pire.
Pour l'aspect cliché sur les Chinois, c'est vrai... ceci dit il me semble que tous les perso ne parlent pas comme lao tseu, seulement les "officiels" et oui la métaphore du riz (même si je pense que c'est plus de type "on veut montrer qu'on parle d'une autre culture en changeant l'imaginaire commun, comme ils le font à chaque fois que ça ne se passe pas aux USA)... Mais j'avoue qu'il y a beaucoup de raccourcis gênants et que c'est un sacré souci auquel je n'ai pas assez prêté attention dans cette note, il faudrait que je revois le film un peu plus attentivement.
Mais c'est un film qui a l'avantage de présenter une héroïne forte et complexe et chinoise, active, respectée pour ce qu'elle est et ce qu'elle fait, et qui critique directement le sexisme (et les lois de l'empereur, même si lui est montré comme un gros gentil).

inelaora a dit…

J'ai vu récemment Inside Out (ou Vice Versa en VF) et j'ai tout de suite repensé à cette note. Ce film m'a vraiment émue, et je le recommanderais sans peine.
Déjà c'est drôle, bien animé, bon voice acting, bourré d'inventions avec le dynamisme d'action des films Pixar.
Le traitement des émotions est juste, c'est une illustration fine de la dépression, et le message est positif (accepter ses émotions, même négatives, tristesse et larmes jamais montrées comme de la faiblesse)
Représentations : hommes/femmes +++. La peur est représenté comme un personnage masculin un peu trouillard, la colère ou l'agressivité pas valorisée même chez un homme, majorité de personnages féminins avec de la ressource, bref, c'est tout du bon.
J'étais sceptique vu les éloges sur ce film, mais c'est mérité. C'est un vrai film intelligent et qui parle aux enfants comme aux adultes.

Anonyme a dit…

Willow ! de Ron Howard.
En tant que grand palliatif au Seigneur des anneaux et ses suites de plus en plus indigents. Personnages variés, complexes, qui changent de camp. Quêtes personnelles multiples et distinctes, donc contradictoires. La question de convaincre de faire le bien est au cœur même du récit. Combats et guerres avec leurs effets inéluctables, donc 12ans+.

Brisby et le secret de Nimh - déjà dit (cf. très bon commentaire de eco).

Fantastique maitre renard (Fantastic Mr. Fox) - déjà dit (cf. Gaspard Maunoir). C'est un combat contre la connerie, c'est important.

Bonjour (Ohayo) de Ozu, où les enfants font la grève de la parole pour avoir la télé, ah aha ! Bon évidemment au Japon, la diversité… Mais c'est une introduction au cinéma des adultes (donc partant des réalités sociales) sans rien à craindre d'autre que d'apprendre à penser.

Clarence (la série d'animation). Clarence est un fortifiant, un remonte moral pour tous les enfants qui doutent, qui s'interrogent sur leurs place, corps ou capacités ou qui simplement sont pris d'un petit coup de blues (marche aussi avec les adultes).

Autre chose d'important, c'est de sortir des productions US, FR et JP. Quid des pays nordiques ? Germaniques ? Hispaniques ? De l'Est ? Indiens ? D'Afrique ? Amérique latine ? Etc. Nous sommes transparents à la culture Anglo-saxonne (qui s'en fiche de nous au passage, pas d'aller-retour), mais aveugles à ce qui ne nous envahit pas et se fait discret (donc potentiellement bien ?).

SPangle a dit…

Soyez sympa, rembobinez ! Super mignonne comédie où :
- c'est pas grave d'être neuroatypique
- le sexisme existe, mais on le voit à l'oeuvre, et en plus la fille est carrément plus débrouillarde que les mecs
- happy & sad end avec des méchants capitalistes qui gagnent et la solidarité qui gagne aussi à sa façon

Certes, les enfants ne profiteront pas des clins d'oeil à nos films cultes, mais c'est complètement facultatif.

Катя Бабій a dit…

Intéressant à regarder des films peuvent être trouvés ici http://filmstream.co/

Anonyme a dit…

La serie Shaun le mouton par les createurs de Wallace et Gromit
Jean de la lune
Les trois bandits
Le court metrage Le cerf et le lapin

Anonyme a dit…

Il y a un film qui est pas mal, c'est Les betes du Sud sauvage
L'heroine est une fille de 4 ans. Ca n'est pas un film pour enfants donc il faut accompagner le visionnage pour expliquer les ellipses, par exemple, ou les moments tristes, mais c'est plutot cool de decouvrir une histoire ou l'heroine est vachement independante et en meme temps c'est realiste : elle a besoin de sa communaute, de sa famille et d'affection...